Lu: 21 siècles d’économie

Ce petit livre d’histoire économique de Philippe Simonnot, docteur et enseignant en économie du droit à Paris X, n’a qu’un seul défaut: celui d’être un peu trop court. Chaque siècle est présenté à chaque chapitre, à peu près le même nombre de pages, pour « redonner au temps son épaisseur », ce qui est une idée brillante. On voyage comme cela dans l’Europe, l’Asie et l’Afrique en détaillant la situation économique des civilisations passées, avec les innovations et tabous qu’elles ont pu connaître – découvrant aussi au passage les conceptions erronées dont on en avait parfois jusqu’à très récemment.

En lisant ce livre, on découvre des tas de trucs intéressants, comme par exemple que:

  • Le premier marché unifié était celui de l’Empire Romain, et le Saint Empire Germanique, l’empire de Charlemagne ou encore celui de Bonaparte, ainsi que l’Union Européenne aujourd’hui, n’ont été en fin de compte que des tentatives pour ressusciter cet Empire Romain et le vague souvenir de sa prospérité passée.
  • Le monde occidental a continuellement importé de l’Orient plus qu’il n’y exportait pendant des siècles, et les crises de liquidités (métaux précieux) à répétition que cela causait ont fait et défait des empires.
  • La banque, avec comptes rémunérés, virements, chèques et placements bloqués, existait déjà sous Jules César: la spéculation et la capitalisation (foncière, en l’occurrence), éléments fondamentaux du capitalisme, étaient déjà des pratiques répandues.
  • Le dernier élément fondamental du capitalisme, l’assurance, a été inventé par le scolastique Pierre de Jean Olivi au XIIIème siècle. La mise en pratique courante du capitalisme dès cette époque a fait décoller le niveau de vie occidental, permettant à l’Europe de rattraper la Chine (alors pays le plus développé au monde) dès le XIVème siècle, pour continuer et ainsi tripler ce niveau de vie jusqu’au XVIIIème siècle – période à partir de laquelle cette croissance cesse d’être linéaire et devient carrément exponentielle. La Chine aurait pu progresser de la même manière (en découvrant l’Amérique, par exemple), mais sa découverte au XVème siècle de routes commerciales vers l’Inde et le Moyen-Orient a été curieusement enterrée par le pouvoir politique, condamnant son développement.
  • L’état-providence a été inventé par Caius Gracchus en -123. L’essentiel du reste du socialisme (gestion centralisée et autoritaire des prix, taxes protectionnistes, subventions et un zeste de planification économique) a été ensuite appliqué par Colbert au XVIIème siècle – ce qui ruina la France en l’espace de quelques années.
  • La première multinationale était l’église catholique romaine. En diverses occasions elle s’est aussi substituée aux administrations publiques.
  • L’étalon-or fut inventé au IVème siècle. Il réapparaît au XIXème siècle, suite à la défaite française de 1870, mais reste inférieur à l’étalon double or-argent qui était apparu entre temps à cause de l’hémorragie d’or vers l’Orient.
  • Les Rothschild sont devenus riches si rapidement en partant de rien en créant le premier réseau de transmission bancaire à base de… pigeons voyageurs, mais aussi en se plaçant comme bâilleurs de fonds des états-nations naissants. Pariant sur la victoire de Napoléon, ils perdirent beaucoup suite à Waterloo.
  • Les Pays-Bas ont obtenus leur indépendance par une révolte… contre les impôts.
  • Du VIIème siècle au XIIème, la civilisation arabe domine le monde et le dinar est la monnaie de référence. Pendant toute cette période, la traite d’esclaves marche à plein régime: des esclaves blancs arrachés à l’Europe de l’Est (populations slaves, entres autres), qui transitent par Verdun, la capitale du commerce d’esclaves à l’époque, et sont ensuite vendus (et souvent castrés pour servir d’eunuques) aux sultans et autres émirs qui règnent de l’Espagne et de Constantinople jusqu’en Inde et au cœur de l’Afrique. Cette traite est si soutenue que ces esclaves (mamelouks) finissent par composer une part importante de la population dans certains pays du Moyen-Orient.
  • Suite à la crise de 1929, Herbert Hoover, loin de s’être croisé les bras, avait mis en place un vaste programme interventionniste de type keynésien dont il avait l’air très fier mais qui a aggravé la crise. Son successeur Roosevelt, lui, s’est directement inspiré des politiques économiques socialistes d’Adolf Hitler et de Benito Mussolini (ou le contraire), avec un résultat aussi désastreux (décroissance de 13% et baisse de l’emploi de 30 % en 1937). À cause de lui l’économie américaine ne se remettra de la crise qu’en 1947 avec la baisse des dépenses publiques.
  • L’arrivée massive d’or et d’argent du Nouveau-Monde au XVIème siècle a entraîné une telle inflation en Europe que le féodalisme déjà affaibli par la grande peste n’y survit pas.
Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

6 Responses to Lu: 21 siècles d’économie

  1. Eric says:

    Merci pour tes impressions et pour le nom de l’auteur qui m’a l’air très intéressant.

  2. Laure says:

    On y apprend surtout que le capitalisme n’est pas né d’hier, mais a toujours existé sous une forme ou sous une autre.

  3. jesrad says:

    Oui, l’essentiel du capitalisme existait déjà chez les Romains, et les derniers bouts ont été ajoutés en 1287. Après, ligne droite jusqu’au socialisme et nationalisme… dès le XVIIème siècle.

  4. sami says:

    Si vous voulez avoir la « version longue » de ce livre vous devrez vous acheter le pavé « Les papes, l’Eglise et l’argent » 46E…

  5. Franck says:

    À lire aussi du même auteur: L’invention de l’État, avec une longue introduction qui présente les penseurs qui ont amené leurs pierres au libéralisme (Lao Tseu, Thomas d’Aquin, Mandeville…) ou à l’étatisme (Rousseau, Marx…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :