Brexit, Irlande, Backstop: mais que se passe-t-il ?

Alors qu’approche le 29 Mars 2019, date limite déjà repoussée de la sortie effective du Royaume-Uni de l’Union Européenne, alias Brexit, et tandis que Theresa May, Premier Ministre dudit Royaume-Uni, se démène pour tenter de mettre d’accord d’un côté les Conservateurs de son camp, Ministres, Lords et Députés, et de l’autre le Conseil de l’Europe et Eurodéputés, un mot revient avec régularité dans l’actualité. Ce mot, c’est « backstop ».

Lire la suite

Publicités

Les Vandales enseignent le latin

Leurs chefs (les Connards) ayant décidé que les poissoniers se devaient de savoir le latin, les Vandales se sont empressés d’aller leur apprendre à leur manière.

Le problème avec la Toile de la Pensée

A mesure qu’émerge des médias sociaux la nouvelle profession de formeur d’opinions, la grande majorité des individus participant à ces nouveaux médias se voit offrir des jeux entiers d’opinions à la cohérence plus ou moins satisfaisante, chacun accompagné du sentiment d’appartenir à une tribu. Abonnez-vous à mes croyances, vous recevrez en prime quelques kilos d’acceptation sociale ! On a même un signe de ralliement, des rites sacrificiels un Patreon, et des t-shirt à logo à des prix raisonnables !

Lire la suite

L’avénement annoncé de la Toile de la Pensée

Le coût de l’accès à l’information – de quelques sorte que ce soit: du trivial au plus spécialisé, tel que d’infimes détails de casting d’une obscure série télévisée étrangère jusqu’aux critères statistiques exacts retenus dans un modèle d’analyse d’une expérience scientifique précise – s’est effondré en à peine un siècle. L’une des conséquences immédiates de cette incroyable extension du domaine de la connaissance possible, c’est que les individus ont changé leur manière de s’informer: plutôt que de procéder de leur propre initiative à la recherche explicite d’une information donnée, ils laissent à la place le torrent continu d’information s’abattre sur eux de toutes parts pour ne retenir que le signal qui attire leur attention sur le moment.

Lire la suite

Hayek et le problème de l’information

Traduction d’un article original de Jeffrey Tucker.

Friedrich A. Hayek est une grande figure de l’histoire de la liberté humaine: un défenseur de la liberté à une époque où la plupart des intellectuels du monde entier se tournaient vers les idéologies du commandement et du contrôle. Son héritage littéraire continue de fournir certains des arguments les plus puissants en faveur de la dépolitisation de l’ordre social, y compris dans le domaine du commerce.

Mais, d’après mon expérience, il reste aussi un des penseurs les plus difficiles à bien saisir.

Ainsi, après sa mort en 1992, un magazine m’a chargé de produire une synthèse finale de sa vie et de son œuvre, résumant ses principales contributions, à destination d’un public non-averti. C’est le type de travail qui vous fait le mieux prendre conscience de tout ce que vous savez vraiment – ou ignorez – d’un sujet donné.

Je m’imaginais que ce serait simple et rapide. Lire la suite

Trepalium: entre fantasme, ignorance et fascination

Dans l’Allemagne divisée par l’occupation soviétique, un mur hérissé de barbelés et fortement gardé divisait un même peuple en séparant physiquement ceux à qui il était permis de vivre à leur manière et choisir librement comment gagner leur vie (qui pouvaient ainsi prospérer et se ménager un avenir meilleur et des loisirs), et ceux à qui cela était interdit (devant donc se cacher pour mener leurs combines et leurs trafics). La nouvelle série télévisée d’Arte, Trepalium, reprend et renverse presque entièrement ce tragique épisode de l’Histoire pour proposer une vision très franco-centrée des angoisses et des craintes sur l’avenir économique de notre pays, dans lequel le mur séparerait d’un côté ceux qui sont asservis par un système oppressif régulant chaque aspect de leur vie, et de l’autre ceux qui sont libres d’agir à leur guise… à ceci près qu’à rebours de la réalité historique, cette fois, la misère économique et sociale se trouve chez les seconds plutôt que chez les premiers.

Lire la suite

Souvenirs, encore

Je crois bien que j’avais 10 ans. Je dessinais au feutre effaçable sur le frigo des motifs géométriques, et l’un de ces motifs s’est trouvé être, je ne sais plus pourquoi ni où je l’avais vu aupravant, une croix gammée. Passant là, ma mère a sauté dessus pour l’effacer rageusement. Devant ma surprise, elle m’explique: « Certains symboles sont profondément associés au malheur pour beaucoup de gens, s’ils les voient cela peut les faire souffrir, alors il faut éviter de dessiner ce genre de chose ».

C’est comme ça que j’ai compris la vraie nature, et le fonctionnement secret, de la magie.

Souvenirs, suite

Pendant l’essentiel de ma jeune scolarité, j’ai entretenu une profonde fascination pour le fait que certains autres élèves, la plupart du temps des filles, venaient à l’école habillé(e)s de vêtements absolument dépourvus de bouloches, de traces résiduelles de tâches, avec pas un poil de chat, et surtout pas le moindre faux-pli, ainsi qu’une couleur parfaitement définie, intense. Je pouvais passer la journée, encore et encore, à admirer cet effet impeccable, cette netteté, en un mot cette perfection. Je me mettais à imaginer leurs parents rivaliser d’astuce et d’efforts pour obtenir un tel résultat (pour le pliage, pour empêcher le moindre poil ou cheveu de se poser dessus), j’imaginais que peut-être il existait des produits spéciaux, des machines à laver d’une catégorie supérieure, qui seules permettaient cela.

C’est seulement après plusieurs années que j’ai réalisé que c’était simplement ça, des vêtements neufs.

Souvenirs

Quand j’étais en CE1, notre institutrice a eu l’occasion de parler de Star Wars, qui selon elle, était fortement imbibé de mythologie arthurienne. « D’ailleurs, ‘Skywalker’ veut dire ‘qui traverse le ciel’, et ‘Perceval’ veut dire ‘qui traverse la vallée’, appuyait-elle fièrement. J’étais très impressionné par cette érudition, cette capacité que semblaient avoir certains adultes pour distinguer dans l’ordinaire les liens entre les choses, les motifs élégants, les règles fondamentales qui expliquaient en coulisses le fonctionnement de l’univers.

Quelques temps plus tard j’apprenais que le personnage joué par Mark Hamill devait, dans le script, s’appeler ‘Luke Starkiller’, mais qu’au premier jour du tournage, ce nom fut changé à la va-vite et avec embarras en ‘Skywalker’, moins ridicule.

Comment j’ai fait séquencer mon ADN, partie 2

Suite de la première partie.

A partir du moment où on reçoit ses résultats de séquençage, s’ouvrent de très nombreuses possibilités d’analyse et d’interprétation. La limite à ce que l’on peut faire tient surtout à quel niveau de vie privée on souhaite maintenir (ou pas). Le site 23andyou donne un bon aperçu des options disponibles pour les clients de 23andme, et la plupart de ces options marchent aussi pour les clients des autres séquenceurs grand public.

Bienvenue à Gattaca:
Lire la suite

Comment j’ai fait séquencer mon ADN, partie 1

Les progrès de la recherche en génétique et particulièrement la mise au point de techniques de séquençage de l’ADN à haut débit il y a une dizaine d’années ont réduit spectaculairement le coût de l’analyse de l’ADN humain, au point qu’aujourd’hui plusieurs entreprises proposent ce service directement aux particuliers, et non plus aux seuls laboratoires et chercheurs. Par exemple Pathway Genetics vend des dépistages pour des maladies ou conditions spécifiques, mais on trouve aussi des offres de séquençages « global » couvrant l’ADN entier, auprès de trois compagnies: la plus connue est 23andme, récemment racheté par Google, il y a aussi FamilyTreeDNA et ses partenaires FamilyFinder et Ancestry.com ou encore le projet Genographic proposé par le groupe média National Geographic.
Lire la suite

La Suisse sort de l’Euro

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Beaucoup annonçaient que ce serait soit la Grèce soit l’Allemagne qui étaient les plus susceptibles de sortir de l’union monétaire européenne, mais non ! C’est bien la Suisse, dernière arrivée dans l’union monétaire après avoir adopté une parité fixe entre Franc suisse et Euro en septembre 2011, qui a brutalement annoncé ce matin sa sortie de cette union monétaire. Le Franc suisse a jailli de plus de 30% en valeur dans l’heure avant de se stabiliser à un taux relatif à l’euro d’environ 25% supérieur au taux de départ, quasiment à parité avec la monnaie commune de l’UE. Il n’y aura pas de seconde Porsche pour un bon nombre de traders du Forex cette année, snif.

CHF-EUR-gifle