Seasteading dans Second Life

Le Seasteading Institute, pour faire suite à ses précédentes conférences de Burlingame et Portola Valley, organise une troisième conférence dans Second Life ce 17 décembre à 19h00 GMT (20h pour la France) à Everlite.

Cette conférence permettra aux curieux du monde entier intéressés par la colonisation des océans – et particulièrement ceux qui vivent en Europe – de se rencontrer sans avoir à traverser la moitié de la surface du globe. Patri Friedman et Wayne Gramlich présenteront les objectifs et l’avancement actuel de l’Institut.

Publicités

Je viens juste de remarquer…

… que cela fait plus d’un an que personne n’a rien écrit dans le forum consacré aux gouvernements de résidents de Second Life – apparemment personne n’en ressent le besoin.

Séïsme silencieux à Linden Lab

À la base, Linden Lab – la compagnie qui a créé, développe et maintient Second Life – c’est surtout trois personnes: Philip Rosedale, Robin Harper et Cory Ondrejka.

Et voilà que Cory quitte le navire. On se demande s’il a vraiment décidé de partir ou s’il a été simplement viré – la vérité est probablement quelque part entre les deux.

La Question-Qui-Tue, maintenant, c’est… pourquoi ? Cory et Philip disent que la raison est une divergence fondamentale quant à la voie que doit désormais suivre SL au niveau de l’ingénierie. En tant que membre de l’AWG je suppose que cela veut dire qu’ils n’ont pas su se mettre d’accord sur le design de base de la prochaine version, celle prévue pour 2008 à base de cHTTP, REST et autre process-factored client.

En attendant d’y voir plus clair, je vous propose une vidéo à voir absolument: imaginez pouvoir explorer, en 3D temps réel, librement, votre tableau favori…

Second Life et les bonnes occasions de se délocaliser

Quoi ? Moi ? Délocaliser mes bricolages de textures et mes assemblages de prims que j’ai péniblement réussi à vendre à deux péquenots ? Ça va pas la tête…

Et pourtant si.
Lire la suite

Les Experts enquêtent dans Second Life

Fruit de la coopération entre Anthony Zuiker, créateur de la série télé Les Experts (CSI), et d’Electric Sheep Company, un studio de production de Second Life bien connu, la prochaine transition entre deux saisons des Experts: Manhattan nous emmènera, le temps de deux épisodes de fin et de reprise, dans cet univers virtuel.
Lire la suite

Exercice de pensée: changer profondément Second Life

C’est une petite réflexion qui m’est inspirée par cette interview de Desmond Chang, Propriétaire de l’Etat Indépendant de Caledon de Second Life, et en particulier par ce pasage:

Dreamingen: What do you think about letting residents have more autonomy on dispute resolution and regulating commercial and griefing activities?

Desmond: More than we have already? Right now, there really isn’t any reliable dispute resolution mechanism via our virtual world service provider. Sure, you can report someone harassing you, and they will look at it if they can. But even if they eliminate the offender, the offender can be back on another account within minutes.

I think the issue revolves around tools. We can eject anyone we want from land we control. We can leave a public area at any time. Nobody’s stopping us from regulating each other’s commercial business, other than ourselves. Commercial regulation is a risk reduction factor, typically best measured in financial terms. So far, that risk factor hasn’t been high enough to spawn many land escrow services, insurance businesses and so forth.

Et si la forme particulière que prend la société humaine dans Second Life dépendait principalement de ces outils ? Que se passerait-il si ces outils étaient conçus et distribués différemment ?
Lire la suite

Second Life, gouvernance et justice

Depuis l’interdiction des jeux de hasard dans Second Life, suivis (conséquemment ?) des déboires de Ginko Bank et du marché d’actions World Stock Exchange, il se trouve quelques voix de plus en plus pressantes pour introduire dans la Grille quelque concept de gouvernement, pour faire respecter par la force des règles que les résidents n’ont pas toutes choisies (notamment des réglementations).

Malgré cette volonté existante, motivée par des dommages parfois substantiels (ou jugés comme tels, en tout cas) il n’y a toujours pas, après presque trois ans d’existence, de début de gouvernement qui applique dans SL de règles non-voulues par les habitants auxquelles elles s’appliquent, si ce n’est l’intervention bien réelle des gouvernements de notre monde et dans une bien moindre mesure Linden Lab par l’intermédiaire de quelques changements de termes de service qui peuvent être mal vus. Il y a bien eu des tentatives, mais aucune ne s’est montrée soit viable, soit attractive. Voyons pourquoi…
Lire la suite

So long, Second Life

Voilà. C’était amusant tant que ça a duré. Adieu Second Life, je regrette ton effondrement annoncé, inéluctable, sous les coups de machettes rageurs des gouvernements de l’Union Européenne qui, avec leur délicatesse habituelle d’un soixante tonnes rempli de porcelaine, sans freins, montés sur pneus lisses et roulant à toute vitesse sur une grande flaque d’huile, ont décidé d’appliquer la TVA locale à tous les paiements faits à Linden Lab à partir de demain ou après-demain. En gros, une île qui coûtait 1650$ au départ et 295$ par mois va en coûter désormais, à un français, 1974 au départ et 353$ par mois. Enfin, si il se trouve un français assez bête pour payer, ce dont je doute. De même tout achat de L$ sur LindeX sera tout aussi taxé (ce qui signifie qu’acheter des terrains dans SL sera deux fois taxé au taux fort: une fois à l’achat de la sim, une seconde fois à l’achat des L$ pour se payer le terrain. Il n’y a pas de petit profit pour les vandales du gouvernement.)

Donc, merci pour le fun, c’était agréable, pendant plus de deux ans, d’avoir un petit business à soi sans aucune réglementation, avec des comptes à rendre à personne sauf aux clients et aux fournisseurs, avec une compta tenant toute entière sur une seule petite page Excel et dont la tenue demandait environ 3,2 secondes chaque mois. J’aurais eu mon petit rêve d’entrepreneur libre.

Mais voilà, l’avidité des pilleurs étatiques a finalement été plus forte que l’intégrité de Linden Lab et que leur loyauté envers leurs clients. Dommage. En tout cas Anshe Chung ne va pas être contente, et à mon avis les taxes (en Allemagne, son pays, c’est 19%), vous pourrez vous les foutre au cul car c’est plutôt un procès pour fraude qu’elle est susceptible de vous proposer.

Adieu, donc. Me voilà plus ou moins condamné à redevenir l’esprit errant que j’étais à l’origine dans la Grille, vagabond sans terre empruntant un petit coin de jardin à quelques amis au hasard des rencontres. La Grille sera réduite de 26 hectares avec mon départ. Et je ne serai certainement pas le seul à partir.

Droit de première divulgation, érosion du copyright, et Second Life

Mes lecteurs de longue date savent probablement quelle est ma position sur la propriété intellectuelle: je défends la rémunération directe de la création en s’appuyant sur le monopole de divulgation naturel que détient l’auteur d’une œuvre, et un modèle de distribution des œuvres basé sur les profits en libre compétition, complètement séparé de la création, afin de se passer complètement de copyright et de continuer à rémunérer la création culturelle même en anarchie.

Lire la suite

Le jeu d’argent banni de Second Life

Suite à l’intérêt suspect du FBI pour Second Life, Linden lab se voit obligé d’interdire tout jeu de hasard sur la Grille. Car Telle est l’Inviolable Prérogative du Gouvernement, qui s’arroge le monopole de la taxe sur les espoirs irrationnels. Et telle est la vulnérabilité d’établir une société libre dans un territoire défini: l’invasion est tentante.

Heureusement il ne faudra pas trop longtemps pour que chacun puisse monter sa propre Grille hors d’atteinte des vilaines pattes griffues de l’état.

Seconds portraits

Voilà une longue (mais pas exhaustive pour un sou) série d’autoportraits virtuels dans Second Life comparés à leurs « originaux »:
Lire la suite

Second Life en transition de la minarchie à l’anarchie

En l’état actuel des choses, Second Life est une société libertarienne (à l’exception peut-être de la classification « mature / PG » des régions continentales, qui entraîne des restrictions à la liberté d’expression), dirigée par un état minimal: Linden Lab. C’est à dire que Linden Lab a le monopole de la résolution des conflits dans Second Life.

Ce monopole est appliqué par la possession par Linden Lab de tous les serveurs, d’une part, et par leur accès exclusif aux plaintes des résidents et traces d’évènements permettant de juger les situations conflictuelles, d’autre part.

La seconde moitié serait déjà sur le point d’être ouverte aux habitants: voir l’annonce officielle ici.

La première moitié, elle, risque de prendre plus de temps… mais c’est également prévu.