Les matons de Panurge fondent sur le bagnard fiscal Arnault

Le bagnard Bernard Arnault, pourtant condamné à la servitude fiscale à perpétuité-et-toute-sa-descendance-sur-dix-générations pour l’infame crime d’oser être un homme d’affaires avisé, s’est vu mis en pièces à l’unanimité par les matons de l’enfer fiscal France pour avoir exprimé ne plus être totalement, absolument et irrévocablement fier et convaincu d’être français que ça. En effet, et conformément aux lois particulières et non-écrites de notre république sociale, démocrate et de plus en plus populisteaire de Fraôance, il va de soi que les serfs qui y tiennent lieu de citoyens ne sauraient partir des terres auxquelles ils sont moralement attachés sans y laisser ce que l’état avait eu la magnanimité de condescendre à leur laisser après taxes, redevances, patentes, contributions, pots-de-vin et autres ponctions.

L’ensemble du paysage politique français, des ultrasocialistes du FdG jusqu’aux national-socialistes du FN en passant par les socio-démocrates normaux du PS et les socialistes honteux de l’UMP, se sont accordés à dire que laisser s’échapper la quatrième fortune du monde du bagne fiscal France serait une maladresse impardonnable, et qu’il faudrait certainement faire un exemple pour dissuader tout autre candidat à l’émancipation. Il faut donc s’attendre à la levée de nouveaux barbelés fiscaux et autres miradors bancaires à nos frontières d’ici peu, ainsi que, pour l’impétrant, à une média-flagellation publique de principe.

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

7 Responses to Les matons de Panurge fondent sur le bagnard fiscal Arnault

  1. jesrad dit :

    L’unanimité des commentateurs, politichiens et journaleux en premier, donne vraiment la nausée. Il faudrait donc chérir sa servitude à l’état comme un lien affectif, voire un lien de dépendance dont la remise en question est impensable !

    Dépendance affective, attachement moral unilatéral et irrévocable, et union spontanée de toute la « famille » pour taper sur qui fait mine de vouloir s’en aller – qui déclare pourtant toujours aimer son bourreau… Cela ressemble étonnament à un cas de violence conjugale…

  2. Mâh dit :

    Allez, on se rassure comme on peut, sur RMC hier, à la question « riche comme Bernard Arnault, est-ce que vous iriez vivre à l’étranger pour payer moins d’impôt? » il y a eu 76% des votants qui s’indiquent partant pour l’exil.
    Courage Bernard, la France (ou en tout cas quelques citoyens) sont de tout cœur avec toi.

  3. tom billiby dit :

    J’espère qu’il n’y a pas plus de 5% de gens comme vous en France toujours prompts à dénigrer leur pays sinon ça voudrait dire vraiment que le pays est foutu.
    Car dans la plupart des autres pays du monde, les gens qui ont votre mentalité sont, à juste titre, bannis

    • jesrad dit :

      Dommage pour vous, il y en a bien plus que 5% pour, comme moi, penser qu’on peut changer de patrie si celle du moment devient trop abusive. Et puis, ça fait un moment que ce pays est foutu.

      Ah, et: comment imaginez-vous bannir quelqu’un que pour l’empêcher de partir ? N’est-ce pas un peu contradictoire ?

  4. Méchant Libéral qui mange les p'tits nenfants dit :

    Comme ils sont amusants nos socialistes bon teint, nos marchands de Welfare State à la sauce orwellienne. Ce sont des humanistes affirmés, qui se drapent volontiers dans la défense de la liberté. Mais grattez un peu le fard, enlevez le maquillage, soulevez ne serait-ce qu’un instant le masque du politiquement correct et vous verrez un partisan du totalitarisme.

    Pour peu qu’on les titillent un brin nos sociaux-démocrates se montrent sous leur vrai jour : des apologistes de Pol Pot, des nostalgiques du mur de Berlin du rideau de fer et de la Tchéka.

    Ils n’évoquent pas encore une dékoulakisation bis, mais dès qu’on les entends parler des salauds de riches le terme « ennemis de classe » viens immédiatement à l’esprit. Comme il est dommage qu’on ne puisse pas emmener messieurs Arnault, Pinaut, Dassaut, Bouygues Bolloré… faire une petite ballade en forêt de Katyn (ça plairait au « peuple de gôche »).

    Mais il y a plus croquignole, ceux-là même qui vomissent les « salauds de riches » ne sont pas des prolétaires surexploités entassés avec leur famille nombreuses dans un taudis loué à prix d’or par un marchand de sommeil. Hollande qui « n’aime pas les riches » n’a pu échappé à l’ISF que grâce aux dispositions fiscales votés par une Assemblée Nationale de « droite » (ou plutôt de « droiche »), sa concubine actuelle est l’héritière de la fortune de son grand-papy banquier.

    Ce sont ces mêmes socialistes qui poussent des cris d’orfraie (ou d’or frais) et qui il y a quelques années se sont battus bec et ongles pour faire adopter la Convention de Schengen, le Traité de Maastricht, le Traité d’Amsterdam, qui hurlent sur tous les tons qu’ils sont des partisans de l’Europe et qui aujourd’hui vouent aux gémonies la liberté de circulation qu’ils ont contribué à créer en tout connaissance de cause. Tartufferie socialiste.

  5. jesrad dit :

    Il faut donc s’attendre à la levée de nouveaux barbelés fiscaux et autres miradors bancaires à nos frontières d’ici peu, ainsi que, pour l’impétrant, à une média-flagellation publique de principe.

    Nouvelles dispositions sur le paiement en cash (limite à 300 euros), flicage systématique par Tracfin de tout virement de plus de 800 à 1000 euros, et le mois dernier un plan général du G20 contre « l’évasion fiscale légale ». Pour le côté flagellation, on a parlé de Depardieu, Delon, Tsonga, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :