Vitamine D contre cancers

Publicités

C’était le soir du 9 novembre

En cet hiver 1989, constatant que le nouveau gouvernement soviétique renonçait pour la première fois à utiliser ses troupes contre les révoltes populaires (un aveu de faillite morale, s’il en est), des gens ordinaires, les mêmes qui auraient pourtant échoué au test de Milgram, les mêmes qui voteraient plus tard pour les politiciens socio-démocrates qui les amèneraient à la crise, à la faillite et à de nouveaux programmes de surveillance massive, des gens comme vous et moi (mais surtout comme vous, hein), s’en allaient démolir le mur qui avait coupé en deux leur pays et de trop nombreuses vies, de rage et de frustration accumulées pendant des décennies.
Lire la suite

En passant

Merci La Poste

(Irremplaçable Mozinor !)

Ingérence alimentaire

C’est fou comme on en apprend sur les gens quand ils parlent d’autres gens. Ainsi, on se rend compte rapidement à quel point la foule des commentateurs qui s’insurgent à propos de ce clip est malsaine, intolérante et mauvaise. Ils sont si nombreux qu’un traitement par catégories s’impose.

On commencera par tous ceux qui trouvent les filles « anorexiques » (« C’est AUSWITCH…Les cheveux en plus », « filles pro-anna », « ces demoiselles devraient manger un peu plus », « Qu’est ce qu’elle est maigre!! c’est une pub contre l’anorexie?? », « Au fait, y avait pas encore plus maigres comme mannequins ??? », « qu’elles sont maigres les filles ça fait peur », « C vrai que côté anorexique!! Bonjour l’exemple! »). À tous ceux-là je propose un petit jeu photographique:


Parmi cette anorexique, ce prisonnier d’Auschwitz et cette seconde fille de la vidéo, trouve l’intrus !

Voilà. Ceci étant posé, je trouve la première des trois jeunes femmes un peu trop mince à mon propre goût. La seconde a juste ce qu’il faut de ventre, la troisième en a un peu plus.

Entre cette vidéo qui fait hurler « anorexie » à tort et à travers, et les campagnes de mangi-bougisme omniprésentes qui évoquent l’obésité au moindre début de soupçon de surpoids, IMC super-scientifique à l’appui, il semblerait que la société française est enserrée dans un étau hygiéniste malsain et particulièrement vain: dans ce foutu pays on est toujours soit trop maigre et donc une pub ambulante pour l’anorexie qu’il faut immédiatement supprimer réprimer soigner, soit un gros porc qui pollue trop du simple fait d’être si gras. C’est quand même dingue que tant de gens en viennent à balancer des ordres de nutrition à de parfaites inconnues après un bref coup d’œil sur une image de faible résolution… Toutes ces personnes (j’insiste sur le sens alternatif de ce mot) ont un problème avec la nourriture, ça crève les yeux.

Soyons clairs: si l’existence n’a aucun sens et s’en inquiéter est futile, alors perdre son temps à critiquer l’existence d’autrui est doublement futile. De l’ineptie au carré ! Et il apparaît que cette invraisemblable course à l’ingérence alimentaire est une conséquence de la déresponsabilisation et l’infantilisation continue qui frappe la population entière depuis ces dernières décennies: si c’est un autre qui s’occupe de mon bien-être, toute la frustration que cela crée rejaillit, par un certain mimétisme, dans mon attitude envers l’autre, un peu comme les enfants battus finissent souvent par reproduire le schéma parental qu’ils ont subi.

Ensuite viennent les féministes hystériques qui voient des prostituées partout, accusent ces filles de débauche (luxure étant un peu suranné) et voudraient qu’elles se couvrent – répétant en cela mot pour mot les recommandations du sympathique Amadinhejad et ses copains intégristes. Celles-ci me font dire qu’on n’a jamais fait pire pour les femmes que chercher à en faire de simples hommes d’un autre genre, et que la répression pénalo-légale de toute forme de différence d’inégalité n’est jamais que la version laïque de ce qu’elle prétend combattre.

Puis il y a les cinglés qui évoquent d’emblée la violence envers les femmes (« ah les filles si vous faites les p*** comme ca, ne vous étonnez pas que la violence envers vous est en constante augmentation »). Parce que, vous comprenez, quand ces gens-là voient des filles exceptionnellement nues ils sont obligés de cogner dessus, n’est-ce pas. C’est logique. Et c’est la faute des femmes. C’est évident. D’ailleurs il est bien connu que c’est partout où les femmes sont peu vêtues et sont bien plus libres de leurs actes qu’il y a le plus d’agressions contre elles, hein. Non ? Ah.

Et pour compléter ce tableau, une petite mention spéciale à propos de ceux qui voient « la culture du fric » dans tout ce qui titille un peu leur neurone, cette vidéo comprise. Il faut avoir un sacré complexe vis-à-vis de l’argent pour en voir dans cette vidéo (surtout sachant que les filles étaient des volontaires contactées via Fesse-bouc). Et croire que le fric est vraiment la seule chose qui fasse marcher quoi que ce soit dans le monde (à l’exclusion, donc, du sexe, du pouvoir, de la popularité, du sens de la justice, de l’amour, et tout un tas d’autres trucs sans la moindre importance, hein). Bref il faut probablement être soi-même aussi obnubilé par l’argent que Dieudonné par les sionistes…

Enfin, pour terminer, il y a l’attitude des gens dans le clip: il faut croire que la seule présence d’une caméra suffit comme explication à tout et n’importe quoi…

Ah, et pour faire un article aussi long sur ce que disent les gens à propos d’une vidéo futile, alors là, il faut vraiment n’avoir rien à faire de son temps et être obsédé par le comportement des autres…

Plus vraie que nature

(Trouvé par A.B.)

Preuve que l’EdNat exporte à l’étranger:


Plus de détails croustillants.

Pour en finir avec la nicotine et le tabagisme passif:

Le professeur Robert Molimard, fondateur et ex-président de la Société de Tabacologie, a pas mal de choses intéressantes à dire au sujet du tabac. Par exemple, que la nicotine n’est pas la substance qui cause l’addiction à cette drogue. Ou que les marchands de substituts nicotiniques ont un arrangement très juteux avec la sécu qu’il est très difficile de justifier. Ou que le nombre de morts dûs au tabagisme passif a besoin d’une sacrée révision:

(Et qu’il y a un créneau agoriste à saisir dans la contrebande de snus)

Le visage de la servilité:

Le Mal fait une nouvelle apparition publique, et jure solennellement de guérir Alzheimer en souriant plus et en utilisant des sacs en papier recyclé plutôt qu’en plastique, d’obéir aveuglément à Sa Majesté Barack 1er, et surtout de se prendre complètement au sérieux dans le même temps:

J.F. Coppé recalé à la sélection du « Juste Prix »

Seasteading: premier prototype testé en mer

Lire la suite

Vavavoum, bis