Elle s’appelait Aiyana Stanley-Jones

Les policiers de l’équipe spéciale d’intervention de Detroit étaient venus arrêter un suspect dans l’appartement d’en face. Pourquoi donc ont-ils jugé nécessaire de fouiller aussi l’appartement de sa famille, pour lequel ils n’avaient même pas de mandat ? De casser la fenêtre en pleine nuit pour y jeter immédiatement une grenade d’assaut ? D’enfoncer la porte pour envahir les lieux fusils prêts à tirer ? De charger en renversant ses jouets, la viser, et lâcher une balle dans sa tête de petite fille de 7 ans ?

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :