Pires que les Vandales, voici leurs chefs: les Connards

Pendant que les Vandales maltraitent la population, ne croyez pas que leurs chefs chôment. Leurs chefs ? Oui: les Connards.

Comprenez bien la différence: un Vandale c’est un petit artisan, presque un ouvrier, de la botte à clous s’abattant sur votre tronche et de la main dans votre portefeuille. Il doit chaque jour travailler dur pour maintenir le statu quo qui lui permet de racketter impunément, exécuter des innocents en pleine rue, leur rouler dessus, etc.

Le Connard, lui, est bien au-delà, au-dessus de ces considérations. Il n’a pas besoin de faire ces efforts, car maintenant qu’il est parvenu par la menace et la tromperie là où il est, le système travaille pour lui. Les gens ordinaires n’existent même plus pour lui et ne méritent même plus son attention. Il n’a plus à faire semblant d’en avoir quelque chose à foutre. Il est aussi intouchable qu’un Vandale, avec en bonus la certitude que même s’il merde massivement et publiquement il restera un Connard généreusement payé et protégé, quitte à devoir se faire discret pendant qu’il pantoufle à prix d’or dans l’un des innombrables placards à Connards qu’ils ont su se ménager sur notre dos grâce à la menace d’envoyer les Vandales.

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :