Margaret Thatcher est morte, les gauchistes du monde entier sont inconsolables

Margaret Thatcher, ancienne premier ministre britannique et seule femme mondialement connue pour avoir plus de couilles que toute la classe politique française réunie, est décédée hier 8 avril 2013. Les réactions des socialistes, communistes et autres crapules du monde entier ne se sont pas faites attendre, ceux-ci ne pouvant contenir leur ulcération, leur haine et leur frustration. Ils sont inconsolables.

En effet, ne pouvant reprocher à la Dame de Fer ni son bilan politique (avoir redressé un pays qui était aussi foutu en 1979 que la France l’est aujourd’hui et inversé la tendance du chômage), ni son bilan militaire (avoir uniquement défendu les citoyens de son pays en défaisant la marine menaçante de la dictature militaire argentine), ni la cohérence sans faille de ses actions et déclarations, ni le moindre désaveu démocratique (elle a gagné chaque élection où elle s’est présentée), ni le moindre scandale criminel, d’hypocrisie, sexuel, de racisme ou quelque autre méchanceté ordinaire dont ils se consternent ordinairement quand c’est une « personnalité de gauche » qui la commet, ils se rabattent comme ils peuvent sur les attaques personnelles et les hommes de paille, sans jamais pouvoir se soulager une bonne fois d’être, encore et toujours, du côté des dictatures qui tuent, oppriment, paupérisent (rayer l’éventuelle mention inutile) ; alors que leurs adversaires politiques les plus honnis – à savoir les libéraux – jamais. Mme Thatcher a même poussé jusqu’à refuser préemptivement toute funéraille nationale (coûteuse d’argent des contribuables britanniques), ce qui les prive de l’ultime reproche qu’ils n’auraient sinon pas manqué de lui adresser.

Du coup, ils se sentent encore une fois de plus très morveux, et se mouchent comme ils peuvent.