France-banqueroute, jour un: l’état au pied du mur

Voilà. Les élections législatives sont enfin passées. Bon. Bien bien bien. L’ensemble de la classe politicienne va donc enfin pouvoir relever la tête de l’horizon d’évènement de ce dimanche dernier, et, les yeux papillotant dans la lumière de ce Lundi tout neuf, encore un peu hagards des célébrations ou pleurnichements consécutifs à la Grraâande soirée électorale, ils vont tous enfin pouvoir se réveiller de cet étrange coma qui les avait pris, se redresser (un peu) sur leur séant, et finalement regarder autour d’eux la réalité…

Ce n’est pas beau à voir.

La note de crédit de l’état français vient de passer à BBB+ selon Egan-Jones. France-Trésor continue d’emprunter à gros milliards d’euros – presque 8 toutes les deux semaines. Des milliards dont chaque bout d’état a besoin pour survivre, or l’état français n’est pas un monolithe homogène et bien rangé, loin de là… Lorsqu’on est sur un canot perdu au milieu de l’océan, et qu’il n’y a à manger que pour une personne de moins qu’il n’y a de rescapés, généralement, on tire à la courte paille… et on se bat quand même – à mort, parce qu’on a rien à perdre. Que croyez-vous qu’il va se produire pendant les vacances ? Normol Premier avait déjà du mal à calmer deux femelles, alors pensez donc, maintenir l’ordre et le cap parmi le joyeux empilement de groupes d’intérêts disparates et centrifuges qui constitue la bureaucratie ordinaire française…

Bien sûr ils augmenteront les impôts / taxes / redevances / patentes de toute forme et de tout usage. Et bien sûr cela fera baisser les entrées fiscales. Du coup l’état français ne pourra pas s’épargner de grande course à l’échalote entre les administrations. Pour qui la bonne coupe de budget ?

La grande compression de l’épargne arrive. On n’a jamais autant retiré d’argent des livrets A (pourtant, le plafond a doublé…), pour l’investir principalement… dans l’immobilier. Qui baisse quand même, tout doucement. Et va donc baisser brutalement une fois ce report de capital tari. Il va s’en perdre aussi dans les assurances-vie, qui baissent aussi tout doucement, inflation et bourse en berne obligent. De manière comparable, l’état français avait bénéficié d’un déport de l’épargne mondiale des mauvais bons du trésor européens vers les moins pires, ce qui lui avait épargné une hausse des taux d’emprunt plus sévère qu’observée jusqu’ici. Cela non plus ne durera pas longtemps.

La richesse non encore consommée des Français est donc plus que jamais l’otage des gesticulations et des fanfaronnades électoralistes empilées par les politiciens jusqu’à hier. Maintenant, ces derniers en ont besoin pour continuer le spectacle, tandis que nous en avons besoin pour sauver nos miches et garder un peu d’avenir, d’emplois, et de niveau de vie. Hélas, devinez lesquels ont les fusils et pléthore d’excuses déjà prêtes pour s’en servir ? Les « 99% » vont se découvrir officiellement riches d’ici peu. Et donc taxables à merci, par ceux-là même qu’ils ont portés au pouvoir. A ce titre, le sujet de philo du Bac S d’aujourd’hui (« Serions-nous plus libres sans l’Etat? ») sonne comme un avertissement…

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

5 Responses to France-banqueroute, jour un: l’état au pied du mur

  1. maurice b dit :

    > Voilà. Les élections législatives sont enfin passées. Bon. Bien bien

    Val de Marne (5ème circonscription) la candidate libérale de ton clan , Lydie Zhu (PLD) qui réclamait (comme toi) dans son tract de campagne la fin du monopole de la sécurité sociale obtient 175 voix alors qu’il y a eu plus de 47 000 votants ! !
    Pas de quoi pavoiser, hein ?
    Tu pourras toujours traiter d’idiots les 47 000 qui n’ont pas voté pour vos idées, mais la vérité c’est que les guignols c’est vous.

    Maurice B.
    UMP

    • jesrad dit :

      Tu t’es trompé de blog, Maurice. Je n’ai pas de « clan », je suis anarchiste révolutionnaire. Et, oui, ce sont des guignols au PLD – tout comme à l’UMP, au PS, au FN, au FdG, etc…

  2. maurice b dit :

    > Et, oui, ce sont des guignols au PLD

    Pourquoi ?

    J’en parlerai à Aurélien Véron.

    Maurice B.

  3. Méchantlibéral dit :

    @ maurice b. « Un monde si il a tort ne pèse pas un juste » (Victor Hugo).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :