L’idée agoriste

À ceux qui ne sont pas anarchistes, je voudrais demander: si vous alliez bénévolement aider un (ou des) fonctionnaires à faire leur travail, quel qu’il soit, est-ce que vous auriez l’impression de commettre un crime odieux ? Certainement pas…

Et si ils vous payaient de leur poche en remerciement, est-ce que ça changerait quelque chose ? Non plus.

Et si maintenant vous faisiez la même tâche en tout point, mais simplement à la demande directe d’un ou des citoyen(s), en concurrence directe avec l’administration publique, serait-ce pour autant impensable ou immoral ? Après tout en démocratie n’est-ce pas le peuple le véritable souverain ? Il est donc juste qu’il puisse à loisir court-circuiter ses représentants dans le choix de ceux qui assureront ses services publics.

En fin de compte, le cœur de l’idée agoriste et aussi de toute forme d’anarchisme, c’est ça: mettre en ordre de priorité d’abord le peuple, et seulement ensuite ceux qui parlent ou choisissent ou agissent sur mandat délivré en son nom ; c’est donner au citoyen la possibilité, à son échelle, de préempter les élus plutôt que l’inverse, c’est-à-dire considérer que le citoyen lambda est sous tutelle de ses représentants et inapte, par principe général, à mener sa propre existence à moins d’avoir été adoubé par le système politique.

Bref, je ne suis pas agoriste parce que j’aurais un problème avec l’autorité ou par méchanceté gratuite. Je le suis parce que je pense que nous sommes tous des adultes responsables par défaut et jusqu’à preuve du contraire, et non l’inverse. De même si je prône la disparition totale de tous les services publics fournis par l’état, ce n’est pas parce que je veux la fin de ces services, mais parce qu’au contraire j’estime que les biens publics qu’ils produisent sont beaucoup trop nécessaires et importants pour laisser un monopole de fonctionnaires choisis à la popularité s’accaparer leur production à n’importe quel prix.

Si vous êtes d’accord avec cette simple idée, vous pouvez être agoriste vous aussi.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

3 Responses to L’idée agoriste

  1. jesrad says:

    Par exemple, je préfère, comme beaucoup d’employés, me représenter moi-même auprès de mon patron plutôt que de laisser un syndicat le faire à ma place en échange d’obligations de ma part. Et il ne me viendrait jamais à l’idée de rendre l’inscription à un syndicat obligatoire et encore moins décréter qu’un seul et unique syndicat serait légitime à l’exclusion de tous les autres.

  2. raphy92 says:

    Et justement Jesrad où en es-tu dans l’agorisme? Je devine à ta signature que tu dois encore être dans le circuit de l’économie « officielle », est-ce bien le cas? Où as-tu réussi à faire carrière dans l’économie parallèle?

  3. ravi de voir que vous reprenez du service depuis quelques posts 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :