Une vaste bulle d’air chaud qui éclate

La polémique sur le contenu des emails exfiltrés de la CRU de l’Université d’East Anglia et du Hadley Climate Centre ne s’est pas fait attendre… outre-atlantique. Alors que les médias français restent bouche cousue sur l’affaire, le « ClimateGate » a commencé à prendre une ampleur respectable dans les journaux en langue anglaise.

Les pratiques anti-scientifiques dévoilées par les échanges sont sans équivoque: Phil Jones et son équipe ont organisé à coup de pression sociale un véritable filet de censure contre toute étude allant contre leurs propres conclusions, tout en s’arrangeant, par l’intimidation et même les menaces, pour bidonner des revues positives de leurs propres papiers… tout en admettant la présence de problèmes dans leurs résultats (comme l’existence bien réelle de l’optimum médiéval, période plus chaude que notre époque), en privé ! Leur méthode ? Critiquer leurs contradicteurs sur le nombre de papiers qu’ils ont publié pour tenter de les décrédibiliser, tout en faisant pression en douce sur les revues pour les empêcher de publier – pile je gagne, face tu perds. Ils ont aussi obtenu le licenciement d’éditeurs ou rédacteurs ayant permis la publication d’articles pointant des erreurs dans les travaux du GIEC, comme James Saiers. Mojib Latif, chercheur climatique à l’Institut de Sciences Marines de Leibniz, n’a pas hésité à qualifier la clique de « mafia qui tente d’empêcher des papiers critiques d’être publiés ».

Phil Jones, 8 juillet 2004, à propos d’études contredisant ses propres résultats:

I can’t see either of these papers being in the next IPCC report. Kevin and I will keep them out somehow – even if we have to redefine what the peer-review literature is !
Cheers
Phil

Traduction: Je ne vois aucun de ces papiers être inclus dans le prochain rapport du GIEC. Kevin et moi trouverons bien un moyen de les exclure – même s’il nous faut redéfinir le processus de revue scientifique !

Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

23 Responses to Une vaste bulle d’air chaud qui éclate

  1. jc says:

    Attention, les propos de M. ont été tronqués. Il a très précisement dit : « I simply can’t believe that there is a kind of mafia that is trying to inhibit critical papers from being published. », ce qui en l’état ne pourrait pas vraiment appuyer l’argumentaire de votre article. (Source : Wall Street Journal.)

    Ceci dit, cela ne change en rien le caractère ubuesque des « méthodes » de cette poignée de climatologues, si on peut les encore les désigner comme tels.

    Pour la suite, je ne pense pas que cette révélation changera grand chose aux politiques environnementales. D’une part parce que tout n’est pas tout blanc ou tout noir, il y a sans doutes des problématiques liées a l’optimisation de l’utilisation des énergies existantes voire la recherche pour en découvrir de nouvelles qui restent de vrais sujets de reflexion et d’avenir et qui même dans le plus libéral des mondes sont des domaines dans lesquels l’état peut jouer un role d’arbitre et/ou d’investisseur. Qui plus est, les politiciens pourront s’appuyer sur ce point pour arguer que ces révélations ne changent rien, que les modèles scientifiques sont de toute maniere imprécis (peut importe la facon de procéder, hein, on va quand même pas se fatiguer à discuter du comment), que comme pour la main de Thierry Hennry il est difficile de juger ce que l’on n’a pas vécu de l’intérieur (remettre les propos dans leur contexte), qu’il faudra être vigilant et que promis on créera des commissions pour encadrer et valider tout ça blabla…

  2. Geoffrey B says:

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/11/23/les-courriels-de-climatologues-divulgues-pour-les-discrediter_1270700_3244.html

    La presse-fraônçaise-dont-tout-le-monde-nous-envie en parle, si si!
    Mais quel torchon cet article!

    Pas étonnant qu’on soit si mal classé en liberté de la presse par RSF!

    • Ultralibéral qui mange les enfants says:

      L' »immonde » avait jadis encensé l’oeuvre civilisatrice de Pol Pot. Il est parfaitement normal que les pisse-copies de cette « institution » jouent les savonaroles de pacotille pour défendre leur horizon indépassable. Dans ce papier on apprend qu’il y a d’un côté les climatologues (scientifiques émérites) et de l’autre les climatosceptiques (sortent de beaufs avinés, hargneux, stupides, incultes, tenant de l’ultralibéralisme philohitlérien).

      Si suit la matrice de cet article le bac moins cinq Nicolas Hulot est élevé au rang de professeur de climatologie et le professeur Claude Allègre est traité d’imbécile. L' »immonde » n’a jamais changé demeure fidèle aux méthodes stalinniennes.

  3. jesrad says:

    Et ça continue: on découvre de bien curieux commentaires dans le code source du programme d’analyse utilisé par le CRU pour faire ses moyennes et graphes de température…

  4. jesrad says:

    Pour trouver un article objectif sur le sujet en français, comme d’habitude il faut aller voir en Suisse.

  5. jesrad says:

    Jean Martin, chercheur à la retraite, fait un bilan des perles. Plus on creuse, plus on en trouve.

  6. jesrad says:

    Apparemment, le professeur Wegman, dans son rapport d’enquête sur la controverse de la « courbe de hockey » pour le parlement américain (page 40), a identifié 43 auteurs formant une « cabale » autour de Michael Mann, publiant tous ensemble, se citant mutuellement, partageant les mêmes données pour se « vérifier indépendamment » mutuellement et s’occupant de faire les revues (toujours positives) des papiers des uns et des autres:

    We found that at least 43 authors have direct ties to Dr. Mann–and
    this should be figure 6, please; thank you–have direct ties to
    Dr. Mann by virtue of coauthored papers with him. Our findings
    from this analysis suggest that authors in this area of the
    relatively narrow field of paleoclimate studies are closely
    connected. Dr. Mann has an unusually large reach in terms of
    influence. He is the coauthor with every one of these people
    which are indicated by the black edge borders on the top and the
    side of this graph. In particular, he has a close connection with
    Drs. Jones, Bradley, Hughes, Briffa, Rutherford, and Osborne and
    those are indicated by the solid block on the upper left-hand
    corner.
    This area of social networks is based off a graph theoretic
    representation, and if we go to figure 7, we can see the graph
    theoretic representation. Because of these close connections,
    independent studies may not be as independent as they appear to be
    on the surface. Although we have no direct data on the functioning
    of peer review within the paleoclimate community but, with me having
    35 years of experience with peer review in both journals as well as
    evaluation of research proposals, peer review may not have been as
    independent as would generally be desirable.

  7. Ultralibéral qui mange les enfants says:

    Mesdames et messieurs les réchauffistes-lyssenkistes les mannes de Giordano Bruno (qui est monté au bûcher pour avoir refuser de renier ses travaux scientifiques) vous urinent au fondement.

  8. Bertrand Monvoisin says:

    Notons au passage qu’à l’exception du papier du « canard du soir » servant de référence à la gauche caviar (qui tente minablement de dédouaner la clique réchauffiste), aucun média français ne s’est fait l’écho du « climatgate » (scandale autrement plus important que les parties de jambes en l’air de William Clinton, ou que la joaillerie cliquetante de notre président qui le font passer pour un proxo albanais).

    Dans le pays autoproclamé des droits de l’homme, le citoyen-contribuable-administré est prié non seulement de fermer sa gueule mais aussi de ne pas ouvrir ses mirettes. La volonté de désinformer est une constante en France, les pouvoirs publics ont toujours falsifiés les informations pour tenir le public en laisse. Dans ce contexte on comprend pourquoi la bande sarkoziste cherche à contrôler l’accès à l’information sur le net.

    Soljenitsine disait : « pour que l’URSS s’effondre il suffirait que l’on dise la vérité. »

  9. Bertrand Monvoisin says:

    Au moment même où j’écris le 19/20 de France 3 répète les mensonges du GIEC. J’attends avec impatience que ces « journalistes objectifs et impartiaux » nous apprennent que la terre est plate et que le soleil lui tourne autour.

  10. jesrad says:

    Toujours pas de tarissement d’effroi: on apprend maintenant que les sources de données utilisées pour les courbes de température sont archi-pourries… de l’aveu direct de ceux qui ont travaillé dessus.

  11. jesrad says:

    Chaque jour apporte son lot de consternation toute fraîche: la bidouille des données et le fameux « hide the decline » sont expliqués très crûment par le code source du programme de synthèse utilisé par le CRU. Résumé en une seule phrase tirée de osborn-tree6\briffa_sep98_d.pro: « Apply a VERY ARTIFICAL correction for decline! » Difficile de faire plus frauduleux.

  12. jesrad says:

    Et s’il n’y avait que le côté réchauffiste qui avait des choses à se reprocher, encore, la réputation de la communauté scientifique pourrait garder un peu d’éclat. Mais non, ce serait trop beau.

  13. Arnaud Amaury says:

    J’espère qu’un jour la Fondation Nobel reconnaîtra ses erreurs et présentera ses excuses officielles pour avoir récompensé les guignols malfaisants du GIEC.

  14. jesrad says:

    Ce n’est pas la fondation Nobel qui décerne le prix pour la paix, mais un comité nommé par le Parlement norvégien. Adolf Hitler, Benito Mussolini, Joseph Staline furent tous nominés pour le Nobel de la Paix, d’ailleurs. Et quand on voit à qui il a été décerné, et à qui il n’a pas été décerné, il vaut mieux ne pas l’obtenir.

    • Arnaud Amaury says:

      Mea Culpa mea culpa mea maxima culpa ! Merci de me recadrer. Je suppose que Salot Sar (plus connu sous le pseudonyme de Pol Pot) a raté la nomination de peu.

  15. Bertrand Monvoisin says:

    Norvégien ou Suédois ? Enfin la vrai question n’est pas là. Nous seulement aucun média français ne parle du « climatgate » mais de surcroît il y a une offensive des réchauffistes pour faire avaler leur soupe au grand public (« Science & Vie » titre sur le réchauffement), ils appliquent la maxime du bon docteur Joseph Goebbels : « un mensonge répété un million de fois devient la vérité ».

    Devant l’unanimité des médias français j’imagine aisément ce que pouvait ressentir un citoyen soviétique.

  16. anon1 says:

    Balaise ce rapport :

    « . Our findings
    from this analysis suggest that authors in this area of the
    relatively narrow field of paleoclimate studies are closely
    connected. »

    Trouve moi un domaine de recherche scientifique spécialisée qui ne présente pas ces caractéristiques.

    Mais bon, c’est vrai que le premier « sceptique » venue est bien placé pour savoir ce qu’il advient du climat de la planète. Et on n’a jamais eu besoin de scientifique pour savoir que demain il fera beau, on a déjà le genou de mémé qui lui fait mal quand il va pleuvoir.

    • jesrad says:

      La partie intéressante est celle qui suit et que vous avez soigneusement omise, où il est expliqué comment les 43 auteurs identifiés ont tous Mann comme coauteur systématique de leurs papiers, et qui suggère à la lumière du Climate Gate comment ils s’arrangent (c’est confirmé par les emails du CRU) pour se faire des revues mutuelles positives et ainsi détourner le mécanisme de revue scientifique. Et, non, c’est quelque chose d’inhabituel, comme le note l’auteur.

  17. anon1 says:

    Euh, vous avez remarqué que la presse en ligne en anglais a aussi montré que les pratiques très limite du CRU ne remettent pas du tout en cause le fait prouvé du réchauffement (pas seulement par le CRU d’ailleurs) ?
    Il n’y a pas que des conservateurs et des anti-science dans la presse anglo-saxonne.

    • jesrad says:

      Ces nouvelles remettent en question la crédibilité du GIEC tout entier et de ses publications.

      Je voudrais bien que vous précisiez exactement ce qui est « prouvé »: qu’il y a des variations de la température moyenne globale ? Que ces variations sont toutes en direction d’un réchauffement ? Que ces variations sont entièrement ou majoritairement dûes à l’activité humaine ? Qu’agir autoritairement pour réduire de force l’émission de CO2 dans l’atmosphère va y changer quoi que ce soit ?

  18. Faibusse says:

    Les mouvements sur l’USD guident les marchés
    L’événement clé de cette semaine est la confirmation que le rallye de l’USD n’est pas purement spéculatif tant d’un point de vue de l’analyse technique comme fondamentale.
    Les 2 dernières semaines, un certain nombre d’éléments sont venus renforcer le $.

    * Le Dollar se comporte de plus en plus comme une valeur refuge: la crise de liquidité de Dubai suivie cette semaine par des évènements similaires dans des pays de la zone Euro ont contribué au renforcement du dollar.
    * Le Dollar s’est apprécié face a l’EUR, en raison des dégradations des dettes des pays de la zone euro et de l’exposition des banques européennes a la dette de Dubai.
    * Les taux d’intérêt de l’USD devraient s’apprécier avec la reprise des fondamentaux de l’économie américaine. Les bonnes statistiques américaines des emplois le 04/12, l’appréciation du moral des consommateurs aux US et les dépenses des consommateurs américains ont favorisé le retournement du USD et réveillé les perspectives d’une possible hausse des taux.

    Forex: La plupart des devises majeures, se sont dépréciées par rapport au $. L’EUR/USD a baissé de 2.8% en quelques jours. Avec un levier de 200:1, cela représente un profit potentiel de 560%. Même les traders les plus conservateurs, ne se contentant ‘que’ de 10% de cette performance ont pu réaliser un profit de 56% en moins d’une semaine. L’Or est tombé de 8.2%, pour un profit potentiel de 820% avec un effet de levier 100:1!

    Ainsi, alors que les actions se traitent dans une fourchette étroite, les traders de matières premières ou du FOREX ont pu réaliser d’excellents profits.

    Un Marché porteur

    A la date de rédaction de ce rapport (le 13/12), un certain nombre d’évènements clés sont attendus prochainement et influenceront le dollar et les marchés en général:

    * Les tendances Long Terme basées sur des fondamentaux solides sont en train de se retourner pour aller tester des supports datant de plusieurs mois. 9 mois sans aucun test de ces support est assez inhabituel surtout compte tenu d’un contexte économique aussi incertain.
    * Evènements ‘a risque’ – voir calendrier économique pour plus d’infos.
    * Anticipations du succès des ventes au détail des fêtes de fin d’année (Noel et jour de l’an), qui représente une part considérable des profits annuels. La question est de savoir si le secteur des ventes au détail va se maintenir par rapport à l’année passée, ou si les résultats sont si mauvais qu’ils pourraient entrainer une nouvelle vague de licenciements?
    * Résolution et maintient de la crise de la dette actuelle. A moins que les 80 banques n’arrivent à trouver un arrangement d’ici la semaine prochaine, Dubai risquerait bien de se retrouver en défaut de paiement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :