Chavez met les gamers en prison

Dès l’année prochaine au Vénézuéla, la possession d’un jeu vidéo contenant des armes à feu sera passible de 3 à 5 ans de prison, afin d’enrayer la montée chronique de la criminalité qui, selon la doctrine en cours dans le pays, est dûe à la pauvreté et aux inégalités – deux choses que Chavez a pourtant presque fini d’éradiquer, selon ses propres estimations. Comprenne qui pourra.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

8 Responses to Chavez met les gamers en prison

  1. BastOoN says:

    Passionnant et courageux, l’article en lien, qui égratigne au passage les bien-pensants occidentaux…

    Amis vénézuéliens, vous avez toute ma compassion (ils ont encore le droit de quitter leur pays ?).

  2. jesrad says:

    Hmm, c’est surtout la complainte d’un socialiste qui constate que le socialisme ne marche pas. Ça fait un peu mal au cœur, oui, mais d’un autre côté… il l’a cherché.

  3. Arnaud Amaury says:

    Les priorités des socialistes m’étonneront toujours. Notre madonne caractérielle, l’esclavagiste du bas-Poitou elle-même, s’est illustrée dans la courageuse chasse aux strings et la lutte héroïque contre les mangas.

    Les bien-pensants attribuent toujours a la criminalité une cause unique : la liberté. Au XIX° siècle les romans étaient censés être la cause de la corruption morale, puis la cause à évoluée : l’impressionnisme, le cubisme, le surréalisme, le cinéma, le jazz, la télévision, le Rock ‘n Roll…

    Le pitécanthrope bolivarien dans son incommensurable délire paranoïaque a découvert la cause de la corruption de la jeunesse (l’esprit de Socrate est toujours vivant) : les jeux vidéos violents.

    Livrons-nous a une petite analyse critique de cette affirmation pour le moins péremptoire. Heinz Lammerding qui organisa le 8 août 1944 un barbecue géant à la mode nationale-socialiste (tient encore des socialistes) ; Lavrenti Béria, maître d’oeuvre entre autre du massacre de Katyn (mais ce n’étaient que de méchants Polonais vendus au grand capital et dont les enfants, anticommunistes primaires, allaient devenir plombiers à la solde de la CIA), Pol Pot et sa bande de comiques troupiers… tous étaient fans de FPS ! Non puisqu’à leur époque les jeux vidéos n’existaient pas. De même ni Gilles de Rais, ni Albert Fisch, ni Henri Désiré Landru, ni Le docteur Marcel Petitot n’ont de leur existence approché un ordinateur.

    A contrario j’ai vu des dizaines de films violents, joué à des FPS particulièrement réalistes (en exterminant de dizaines de milliers d’adversaires) et pourtant je n’ai jamais tué personne (même si l’envie de découper vivant a la tronçonneuse quelques bureaucrates verbeux et imbus d’eux-même m’a déjà tenaillé).

    Les jeux vidéo violents ont une fonction cathartique : le joueur se décharge de la majorité de ses pulsions violentes dans un univers virtuel plutôt que dans la réalité.

    La censure et l’interdiction sous toutes ses formes sont naturelles aux étatistes, qui assurer d’être les détenteurs du savoir ultime et du bon goût veulent les imposer au « bon peuple ».

  4. Bertrand Monvoisin says:

    C’est étrange, la hausse exponentielle de la criminalité au Vénézuela date de l’arrivée au pouvoir de Chavez. Il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour voir une corrélation entre les deux faits.

  5. BastOoN says:

    Jesrad, ce que je soulignais, c’est qu’un socialiste qui remet en cause le dogme officiel « that crime is a byproduct of poverty and inequality… », en le démontrant par A+B, n’a pas forcément mauvais fond 😉

    De plus, il a la présence d’esprit de relever que sur certains points typiquement socialo, d’autres pays à la réputation de grands satans ultralibéromangeurdenfants sont largement plus « avancés » : USA, Finland, New Zealand, Sweden or Canada pour les taxes sur les hauts revenus (ou pas encore partis !) ; Italie et USA sur la liberté d’expression médiatique (pourtant de sinistre réputation).

    Cela dit, même si ce n’est qu’un embryon de prise de conscience, il est clair que ce type espère encore un vrai socialisme (comme tant d’autres attendent la venue prochaine du messie ).
    D’ailleurs, le socialisme et tous les autres collectivismes ne sont-ils pas par nature profondément eschatologique ?

    • jesrad says:

      Pas eschatologique, non, il n’est pas question de jugement dernier, de fin du monde, etc. Mais religieuse, ça oui, entre le mythe de l’Homme Nouveau commun à tous les régimes communistes et l’animisme intrinsèque du socialisme, il faut avoir la foi pour être gauchiste.

      • Bertrand Monvoisin says:

        Le socialisme d’Etat est bâti sur le modèle de l’Eglise catholique : un Pape (le secrétaire général du Parti), un collège des cardinaux (le Politburo), une Curie (le Parti), des évêques et archevêques (les « élus » du Parti), des prêtres (les dirigeants de cellules), des croyants (les membres du Parti), un dogme (le socialisme universel), une Sainte-Inquisition (Tcheka, NKVD, KGB), des hérétiques (les trotskystes, titstes, déviants), une mission évangélique (convertir les prolétaires au socialisme « scientifique », délivrer les damnés de la terre), des Jésuites (Komintern, Kominform, agents d’influence à l’étranger), la pratique de la confession pour la rémission des péchés (auto-critique), l’excommunication (exclusion du Parti), des pharisiens (les bourgeois), une démonologie (Yankees, ploutocrates, impérialistes…), des procès en sorcellerie…

        N’oublions pas qu’avant de devenir le « petit père de peuples » Iossif Vissarionvitch Djougachvili était un séminariste.

      • BastOoN says:

        Je pense au contraire qu’il est justement question également de jugement dernier. Ce genre d’idéologie prône souvent le sens et la fin de l’histoire, concepts fumeux qui permettent de justifier les moyens scabreux permettant hypothétiquement d’arriver aux fins lumineuses de ceusses qui savent. Après cet apocalypse soi-disant a-divin, l’Homme Nouveau est censé émerger. En ce qui me concerne, je n’ai jamais croisé un sale type de ce genre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :