Nouveau: des cours de culte de personnalité au lycée

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
À l’occasion du triomphe du Président Sarkozy au G20, du sommet de l’OTAN et de la tournée internationale du groupe Obama en live, l’Education Nationale va instaurer des cours de culte de la personnalité pour mieux préparer nos jeunes au monde nouveau qui s’annonce. Les premiers cours de test ont débuté à Strasbourg cette semaine par des travaux pratiques de récolte d’autographes et de bises, suivis d’une épreuve orale de conformisme.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

5 Responses to Nouveau: des cours de culte de personnalité au lycée

  1. Bertrand Monvoisin says:

    Ces cours de culte de la personnalité autour du « messie » s’imposent car l’image de « sauveur » d’Obama commençe à se ternir. Bientôt viendront s’y ajouter des cours de lynchage des « sales ultralibéraux ».

  2. abelcadere says:

    Les puissants de ce monde se sont réunis à Londres pour dialoguer à la table de la reine (quel symbole), et les promesses d’avancées majeures pour réguler le secteur financier, les agences de notations ou les paradis fiscaux s’amassent comme autant de mots doux que le mâle en manque déblatère à l’oreille de l’ingénue, avant de la plaquer au mur… La moralisation (mot totalement inapproprié du fait même de la nature de l’objet à moraliser) du capitalisme est donc le sujet en vogue.

    Habituellement en temps de crise, quand les victimes anciennement embourgeoisées commencent à joncher les rues en masse, il ne suffit pas de se contenter de réguler les éléments plus ou moins considérés comme responsables de la crise. Il devient primordial que les victimes reçoivent assistance. Or il est clair qu’à ce jour les responsables ont reçu bien plus de soin de la part des États et des banques centrales que les petites gens, ce qui nous amène désormais à retarder encore plus le ralentissement de cette récession sans précédent depuis 60 ans.

    Il convient de noter ces quelques chiffres pour mesurer la différence entre l’action de Roosevelt durant le New Deal en comparaison avec l’utilisation sans limite de la planche à billet:

    Galbraith rappelle en quelques chiffres: l’ampleur des efforts déployés par Roosevelt : 60% des chômeurs employés par les grands travaux de l’Etat. Un milliard d’arbres plantés. 2500 hôpitaux, 45 000 écoles, 7 800 ponts, plus d’un million de km de réseau routier et un millier d’aéroports construits ou rénovés. Sans oublier l’embauche de 3000 artistes, dont Pollock et de Kooning « .
    Source Marianne dans un article fort intéressant

    Comment pourrions nous ainsi croire à toutes ses promesses qui ne résoudrons pas la crise et seront mises au placard avant qu’une prochaine crise ne commence à gonfler, alors même que les beaux parleurs sont ceux la même qui ont été les acteurs de la dérégulation?
    Le principe même de vouloir réguler les abus les plus répréhensibles n’a rien a voir avec la morale, il s’agit simplement d’un retour a une logique de profit a long terme, sans aucune remise en cause de ce que signifie en soit le profit et l’essence même du capitalisme.

  3. abelcadere says:

    J’ai relevé une réplique de « Martini » pas très heureuse qui s’ajoute à une autre citation: « L’intelligence nous permet de construire des bombes atomiques, tandis que la sagesse nous permet de réaliser qu’on n’en a pas l’usage.”

    Nous sommes sages quand nous étendons notre vision par delà les étiquettes conventionnelles et les jugements pour mieux voir les choses telles qu’elles sont, ce qui est toujours au-delà des étiquettes et des jugements et même au-delà des mots.  » Il y a plus en ceci que cela, toujours « . Nous sommes sages quand nous nous familiarisons avec les manières dont nos pensées et nos sentiments et, collectivement, notre culture et les média nous piègent en rétrécissant notre vue. Cette prise de conscience peut nous aider à revenir à une image de la vie plus vaste et plus vraie où une plus grande sagesse nous attend.

    Nous sommes sages en général quand nous voyons par delà notre monde personnel ou à travers lui, dans la profondeur le monde de nos compagnons humains et de toute autre vie. Nous pouvons suivre la piste de cette réalité plus vaste à travers nos propres cœurs ouverts ou encore à travers le riche tissu des systèmes naturels et sociaux parsemés d’êtres vivants et de leurs histoires. Cette entrée dans le monde d’autres existences est la sagesse de la compassion et de ce qu’on en est venu à appeler l’  » auto-intérêt éveillé « , la réalisation que notre destinée est intimement liée à celle de tous les autres. En ce centre où nous sommes le plus profondément nous-mêmes, nous sommes aussi encore plus profondément apparentés à toute Vie et l’histoire de personne ne nous est totalement étrangère. A partir de ce profond centre commun et à partir de la réalisation de notre vaste et vitale interdépendance émergent de nombreuses solutions d’une efficacité inspirée visant à soulager les diverses souffrances de notre monde et de ceux qui y vivent. Nous avons besoin de nos yeux les plus sages pour les trouver.

    Ces yeux sages sont les nôtres. Nous partageons ces yeux. Nous pourrions voir ensemble à travers eux si seulement nous voulions regarder ensemble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :