G20: le New World Order instauré sous les applaudissements

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Tous les altermondialistes l’attendaient, c’est finalement fait: le sommet du G20 consacré à la Criiiiise instaure une bonne fois pour toutes un Nouvel Ordre Mondial dans lequel:
– tous les établissements financiers seront réglementés par les participants (comme c’était déjà le cas)
– les paradis fiscaux comme l’Uruguay (?) ou le Costa Rica (?) (mais pas comme Singapour, Hong Kong, le Delaware, etc.) seront sanctionnés d’une manière ou d’une autre et pour une raison ou une autre, on verra plus tard
– Dominique Strauss-Khan recevra mille millions de mille dollars d’argent de poche pour relancer encore plus fort la crise
– la rémunération des gestionnaires d’entreprises sera encore un peu plus encadrée
– les agences de notation, dont l’existence et le fonctionnement étaient déjà entièrement dus à la réglementation, seront un peu plus réglementées, si c’est possible
– les banques devront respecter des standards internationaux de ratios de provisionnement, exactement comme avant

Bref, tout sera toujours sous contrôle des états, comme avant, mais un peu plus.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

3 Responses to G20: le New World Order instauré sous les applaudissements

  1. h16 says:

    « mille millions de mille dollars »

    Très bon !

  2. Bertrand Monvoisin says:

    Dans son film tiré du roman de Giuseppe Tomasi di Lampedisa, le « guépard », Lucchino Visconti fait dire au prince Salina (interprété par Burt Lancaster) : « Il faut que tout change pour que rien ne change. » Les gesticulations du G20 obéissent à ce même impératif d’immobilisme sous couvert de changment soit-disant radical. On désigne à la vindicte populaire des victimes expiatoires : les méchants paradis fiscaux.

    Mais en France on fait mieux : la chasse aux patrons est officiellement ouverte. Le concensus des élus est une chose rare mais il fallait voir tous les députés sénateurs et ministres conspuer le goupe Total coupable de faire des bénéfices ! C’est terrible l’Etat ne pourra pas « aider » cette entreprise en lui imposant un commissaire politique.

  3. Corwin says:

    Petit blog sympathique découvert au hasard : http://gregpytel.blogspot.com/

    Le type met davantage l’accent sur les loan/deposit ratios supérieur à 100% et leur conséquences exponentielles pour expliquer l’ampleur du problème.
    Il mentionne le cas d’une bonne partie des assets de Northern Rock mis à l’abri à Jersey dans une entité appelée Granite, hors de portée des contibuables british chargés d’éponger la faillite et les liabilities. Effectivement dans leur logique de fuite en avant et tentatives de sauvetages vouées à l’échec il n’est pas surprenant que les gouvernement cherchent à s’assurer les moyens de récupérer une partie de leurs billes, en empêchant les structures véreuses de sanctuariser leurs assets sains offshore et de ne leur laisser que la fosse à purin à nettoyer…
    La VRAIE solution aurait bien sûr été de laisser sombrer les épaves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :