La politique expliquée. Par un politicien.

Georges Frêche lâche le morceau en « off »: la politique, c’est plaire aux cons en leur disant qu’on est comme eux pour les plumer facilement.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

7 Responses to La politique expliquée. Par un politicien.

  1. Bertrand Monvoisin says:

    L’article il est édifiant tant il reflète la vérité sortant nue du puits. Pour notre affreux jojo la politique consiste à engranger un maximum de voix en flattant les plus bas instincts de la population la plus inculte : « blagues de cul », tournois de belote, serrage de louches auxquels on peut ajouter pelotage de culs de vaches (jacquouille la fripouille en est le spécialiste incontesté), libations alcooliques en public et pour les plus vulgairement démagogues un concours de pets. Malheureusement Marthe Richard a empêché que ces festivités démagocratiques se terminent pas la tournée de lupanards, payée par les deniers publics. Il faut dire que Jojo est bien servi dans sa pêche aux voix des cons par sa belle trogne couperosée de pilier de bistrot.

    Le camarade Frèche en janvier 2008 a fait acheter une statue d’un autre grand démocrate, Vladimir Oulianov (dit Lénine), afin de lutter contre la dépolitisation des jeunes. je lui suggère de faire élever dans sa bonne ville les statuts de Bénito Mussolini, Adolf Hitler, Saloth Sar (dit Pol Pot), Robert Mugabe, Sékou Touré, Nicolae Ceaucescu, Erick Honecker, Hailé Mariam Mengistu, Didier Ratsiraka, Laurent Kabila… toujours dans un but éducatif. Il pourrait également construire un camp sur le modèle de S21 et y continuer les méthodes mises en place au Cambodge pour lutter activement contre la dépolitisation.

  2. bretzelman says:

    En même temps ce bon monsieur a au moins le courage de dire tout haut (fus-ce en off) ce que tous les politiciens pensent tout bas.

  3. Mateo says:

    He oh, c’est moi qui ai dit ça ! 😉

    Tu fais quoi de ma « propriété intellectuelle »? Hum? 😉

  4. Corwin says:

    Frêche remonte dans mon estime : en expliquant en public comment il ramasse ses votes, il donne une chance à ses abrutis d’électeurs de progresser. La saisiront-ils ? M’est avis que non. Il vont caqueter « skandâle, skandâââle » comme des volailles mais continuer à voter en masse pour tous les autres qui appliquent la méthode décrite par Frêche. Encore. Et encore.

  5. Corwin says:

    @ B. Monvoisin : non, il s’en tiendra à la statue de lénine, parce qu’il sait que les cons l’aiment bien (et le connaissent aussi… parce que Honecker ou Mengistu ils ont jamais entendu parler). Che Guevara aussi ça ferait un tabac.

  6. Bertrand Monvoisin says:

    Frêche devrait faire construire sa propre statue : « Georges Frêche, un verre de pastis à la main, racontant une blague de cul ! »

  7. Bertrand Monvoisin says:

    Vue sous un certain angle Georges Frêche est un génie, les génies sont généralement incompris, il devrait créer un Institut de Conologie expérimentale, ses élécteurs seraient sûrement fières de lui servir de cobayes. Ne riez pas l’étude scientifique de la connerie est un sujet des plus sérieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :