Ne Cede Malis répond aux questions manquantes sur la Criiiiise:

Il paraît qu’hier, Son Hyperactivité Nicolas a causé dans le poste. Moi, j’ai surtout vu un petit bonhomme paumé et confus se débattre devant quelques journalistes mi-embarrassés, mi-inquiets, réduit à couper la parole par trois fois à Alain Duhamel pour l’empêcher de plomber la complaisance ambiante.

Parmi les innombrables questions au sujet de la Criiiiise qui n’ont pas été posées et donc n’ont pas eu de réponses, il y en avait pourtant des bonnes. Ne Cede Malis vous propose donc de répondre à ces questions non-posées, parce que même un blog privé peut fournir un service public:

Pourquoi la Criiiiise nous est-elle tombée dessus comme ça ?

Parce que personne au pouvoir ou en copinage avec le pouvoir n’a le moindre intérêt à suivre les recommendations (anti-pouvoir) des seuls qui ont correctement théorisé et prédit ces évènements ces dernières années: les économistes de l’école de Vienne.

Résultat: les banques centrales ont arrosé le monde d’argent trop peu cher pour fournir de la fausse croissance aux gouvernements. Par volonté politique de « favoriser l’accession à la propriété » cet argent s’est massivement engouffré dans l’immobilier, d’où une bulle d’investissement, puis les banques ont refilé la bombe à tous les investisseurs qu’ils ont pu trouver, propageant le poison. Là dessus, l’inflation menaçante a obligé à réhausser les taux d’intérêt, et paf, la bulle a éclaté à la gueule de tout le monde.

Quand sortirons-nous de la Criiiiise ?

Dès que les profits reviendront.

Comment accélérer la sortie de la Criiiiise ?

En accélérant le retour des profits, donc en mettant fin à tous les gaspillages structurels et systémiques qui encombrent la route de la prospérité: réduction des dépenses publiques, libéralisation des marchés verrouillés ou handicapés par l’état, dissolution de la bureaucratie, bref: respect des droits naturels des individus.

Combien de temps ça prendra ?

Si nous ne faisons rien, à raison de 7,2% de croissance mondiale moyenne par an, pour rattraper une perte de 70 T$ sur un PIB mondial de 54 T$, très approximativement et très douteusement: de l’ordre de 12 ans pour revenir au niveau de vie global moyen où nous étions fin 2007. Moins si les gouvernements font ce qui est décrit dans la réponse précédente, plus sinon.

Combien la Criiiiise va-t-elle nous coûter au final ?

La chute en valeur des « mortgage-backed securities » associée à la chute des prix de l’immobilier américain (et français, et chinois, et irlandais, et anglais, etc.) a coûté quasiment 70 trillions de dollars (les pertes initiales de 5 trillions de dollars en subprimes ont entraînées 65 trillions de dollars de dépréciations dans le monde). C’est un prix qui a déjà été payé ou achève de l’être aujourd’hui, et dont nous ressentons les effets dès maintenant, principalement sur les assureurs et ré-assureurs financiers (près d’un trillion payé), la fonte de l’épargne (fonds de pension, assurance-vie), les dépôts de bilan (en cours) et l’arrêt brutal des imports-exports. La Criiiise ne nous reviendra pas à plus cher que ça si nous ne faisons rien de plus.

Cependant, le gros du prix que nous allons maintenant payer en années et dureté de Dépression, c’est celui des mesures anti-Criiiiise massives, démesurées même, décidées par les gouvernements du monde: les dépenses voulues entraîneront la destruction d’à peu près la même valeur, et un nouveau mouvement de dépréciation massif, alors même que l’économie sera en train d’essayer de repartir.

L’ardoise finale sera donc augmentée du double environ des mesures de « relance » (qui ne relanceront rien de plus que la Criiiiise elle-même) qui vont arriver, encore et encore, les prochaines années. Et si des états se retrouvent en cessation de paiement, il peut arriver n’importe quoi.

Que risque-t-on ?

La Chine et l’Inde pourraient fort bien s’écrouler. Il y aura des révoltes et peut-être même des révolutions dans ces deux gigantesques pays. Je ne peux qu’espérer qu’ils prendront un nouvel essor plus libéral après cela, malheureusement le risque que des populistes profitent de ces troubles pour asseoir leur domination est élevé. Guerre nucléaire avec le Pakistan ? Troubles en Afrique tandis que les populations locales s’attaquent aux expatriés chinois et à leurs biens ?

Aux USA, le dollar risque de suivre la voie de la Livre Sterling: tout droit au bouillon. Que les investisseurs perdent confiance dans les obligations du Trésor fédéral et ce sera 1871 à nouveau, avec risque de troubles civils entre ceux qui rejettent Obama et/ou le fédéralisme, et ceux qui s’y accrochent: la ligne de division est simple, elle apparaît à peu de choses près entre le bleu et rouge sur les cartes des élections par county des dernières années. Comme les villes sont plus faciles à contrôler que la campagne, si le pouvoir du Président se radicalise il pourrait ensuite y avoir une ruralisation progressive de la contestation.

En France nous vivons déjà depuis des années une dépression qui ne dit pas son nom, donc peu de choses vont changer, sinon que ce tout sera simplement plus prononcé: plus de chômage, plus d’aggressions, plus de manifestations/émeutes/sabotages, plus de difficultés à joindre les deux bouts, plus de démagogie, plus d’immobilisme sous couvert de « rupture » et de « changement ».

La Pologne, l’Estonie et la Tchéquie, en tout cas, vont probablement bien s’en sortir. L’avenir de l’Europe est à l’Est.

Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

7 Responses to Ne Cede Malis répond aux questions manquantes sur la Criiiiise:

  1. jesrad dit :

    Et pour les gros naïfs qui voudraient des conseils d’investissement: le pétrole remontera progressivement jusque vers $60-90 le baril, donc c’est le moment d’acheter des actions de compagnies pétrolières. Les hard-discounters (allemands), sinon, m’ont l’air un bon investissement pour les prochaines années. Il y aura bien un rebond massif (historiquement, les cours boursiers remontent de 32% dans les 9 mois qui suivent un krach), mais il aura surtout lieu dans les coins où la route de la prospérité ne sera pas barrée par les « plans » des gouvernements, et seulement après la prise en compte des nouveaux chiffres catastrophiques de début 2009.

    [Edit] Je précise que je ne vais rien suivre de tout ça. La cessation de paiement des états arrive, alors je vais acheter du plomb et peut-être aussi de l’or, et me préparer au chômage de longue durée sans allocations. Marché noir rulez.

  2. Zapatero dit :

    les diamants sont plus faciles a transporter et a cacher

  3. ST dit :

    @zapatero : oui mais le marché des diamants est completement fermé (cartelisé) et le marché de seconde main quasi inexistant causant une décote considérable à la revente. Aucune décote sur le marché de l’or.

  4. francis dit :

    Moi je crois plus notre président de la république, son intervention était brillantissime, vive le modèle francais qui tiendra mieux le coup que celui anglo-américain.

  5. Jacques dit :

    Oui, Francis, notre modèle français si génial nous permettra de faire durer la crise 3 fois plus longtemps que les autres… D’ailleurs, on n’est jamais réellement sorti de la crise de 1973, puisqu’on a pu brillamment en profiter pour créer des déficits structurels…
    Donc au milieu du siècle, nous devrions pouvoir apercevoir le bout du tunnel…

  6. Crucol dit :

    Quel tunnel? Je croyais que nos politiques nous creusaient un puit…

  7. Jacques dit :

    Oui, il s’agit en fait du même genre de tunnel que dans le « syndrome chinois »… Le bout du tunnel est aux antipodes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :