Grève ? Même pas mal

Alors que ce pays s’apprête à célébrer son immobilisme une fois de plus par une Grrrande Grrrève forcément festive et citoyenne dès demain, Ne Cede Malis (ça se prononce «  kédé malisse », tenez-le vous pour dit) vous propose de prouver à tous les gréviculteurs, qu’ils soient cocus ou exploiteurs, qu’on pourrait bien se passer d’eux.

En premier lieu, les transports: plutôt que d’aller cracher sur l’un des trop rares employés de la SNCF/RATP/consorts qui aura eu le courage de braver l’intimidation mafieuse des syndicats demain en allant faire son boulot, faites un grand bras d’honneur au train en vous inscrivant sur des sites de covoiturage. La seule chose qui empêche jusqu’ici le covoiturage de remplacer massivement train et bus, c’est uniquement les coûts de transaction (encore eux !) qui rendaient presque impossible de mettre en relation chauffeur et passager potentiels: cette époque est révolue grâce au Web. Alors, ce serait vraiment bête de s’en priver, surtout que si vous maintenez une ligne régulière (quitte à faire une poignée de kilomètres de plus chaque jour) vous pourriez arrondir vos fins de mois de manière conséquente – ça vaut toutes les « participations aux frais de transport » préconisées par certains enragés. Vous êtes chômeur avec une voiture ? Mettez ce capital, votre véhicule, en usage productif ! La grève peut faire de vous un entrepreneur comblé, en vous permettant de vous lancer dans cette activité dans des conditions favorables. Et même si vous avez un emploi, combattez les coûts de transaction: signalez-vous sur ces sites, même si vous ne prenez pas de passager pour l’instant. C’est la diffusion de l’information qui compte.

Ensuite, l’énergie: si vous n’êtes pas déjà chez Poweo ou une autre alternative à EDF, c’est que vous aimez payer plus cher exprès pour engraisser le CE le plus généreux du monde (généreux avec la CGT, s’entend). Par ailleurs, les solutions individuelles ou à petite échelle (comités de co-proprios) de cogénération (production de chaleur et d’électricité combinées) sont en train de s’imposer un peu partout dans le monde contre les grosses centrales communes: les offres existent et sont intéressantes. J’y reviendrai dans un autre article.

Pour ce qui est des enfants: sur le même mode que le covoiturage, c’est le moment de demander à vos voisins lesquels font grève ou prennent leur journée: moyennant quelques euros (ou une invitation à dîner, ou l’engagement de leur retourner la faveur, etc.) ils pourraient en profiter (littéralement) pour garder vos enfants si l’école ferme.

Hélas tous les domaines ne sont pas encore couverts par des alternatives montées par des (véritables) citoyens. C’est le cas du transport du courrier… mais pour cela, Ne Cede Malis propose à n’importe quel entrepreneur assez couillu de reprendre cette formule toute prête de business et devenir très très riche: adapter aux lettres et colis le principe vu plus haut de covoiturage en P2P, Web 2.0 et autres buzzwords. En clair: monter une site Web où des commerçants peuvent s’inscrire librement comme points de livraison ou de passage, et faire transiter le courrier et les colis avec leurs propres livraisons ordinaires, régulières. Un simple algorithme de routage comme il en existe en matière de réseau informatique permettra d’assurer le convoyage (Djikstra, OSPF, BGP, etc.) Le surplus pour le transport en sus des livraisons ordinaires est compensé par le destinataire lors du retrait. Et hop.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

5 Responses to Grève ? Même pas mal

  1. victime says:

    seulement les gens sont cons.

  2. h16 says:

    Ils le sont de moins en moins à mesure que leurs portefeuilles et leurs ventres se vident.

  3. Bertrand Monvoisin says:

    Jesrad chiche, pour le courrier en covoiturage on s’associe, rien que la perspective de faire chier le bouffi de la LCR me met en joie.

  4. jesrad says:

    Je ne sais pas pour vous, mais des « grèves » comme celle que j’ai vu aujourd’hui, mes collègues et moi on en veut bien tous les jours 😀 Pas un seul train manquant ni en retard sur un trajet pourtant compliqué (trois changements avec moins de 10 minutes de battement cumulés), des quais pas encombrés et plus de places assises disponibles. Aucun de nous n’est arrivé en retard.

    Donc, de deux choses l’une: soit les médias mentent éhontément en parlant de grève très suivie et de transports perturbés, soit les cheminots ont trouvé enfin une façon de faire grève qui ne gêne pas les « usagés » – auquel cas je les félicite.

    @B.M.: désolé, je n’ai pas le temps libre requis pour monter une telle affaire… Mais je veux bien fournir plus de détails techniques et conseils praxéologiques pour la réaliser.

    @H16: vrai, et c’est bien là dessus que l’extrême-gauche se plante systématiquement. Ce ne sont jamais les prolétaires qui font les révolutions, car quand on en arrive au point de saturation, loin de gentiment se fédérer derrière « l’avant-garde » ils la contestent avec le reste.

  5. jesrad says:

    Tiens, ça y est, on commence à entendre qu’en fait la mobilisation est loin des immenses attentes des syndicats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :