France: un fonds souverain pour une meilleure prochaine crise

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
« Plein d’autres pays frappés par la crise ont leur propre fonds souverain, alors pourquoi pas nous ? Quitte à subir une crise, fonds ou pas fonds, pourquoi ne pas s’offrir les trucs qui vont avec ? » C’est la réflexion qui a poussé Nicolas Sarkozy à doter l’état français d’un fonds d’investissement national de cent vingt milliards d’euros, véritable « arme de crise », pour préparer une meilleure prochaine crise.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

3 Responses to France: un fonds souverain pour une meilleure prochaine crise

  1. Bertrand Monvoisin says:

    Avec quels fonds va-t-on créer ce fonds souverain ? En empruntant à tour de bras mon bon monsieur ! Si il existe des individus assez cons pour faire confiance à l’Etat français il faut les pressurer sans vergogne. Le remoursement des emprunts se fera aux calendes grecques, mais puisque les français sont des veaux autant les traire.

  2. Martini says:

    Bien vu. Sarkozy recycle un pote. Coût (probable) final de l’opération: 20 miyiards. Cela fait cher du kilo de viande recyclée.

    Le choix du directeur de la CDC pour diriger le « fonds souverain français » est logique, d’un point de vue totalement cynique: la CDC est le dernier domino entre la finance et l’état. Il faut donc, dans l’intérêt de l’emprunteur insolvable qu’est l’état français, que le « fonds souverain » colle au plus près à la CDC. Au détriment de tous les autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :