La Grande Bretagne en guerre contre le sperme

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Le Royaume de Sa Majesté déclare la guerre au sperme: après avoir interdit, sous peine de stricte punition, toute rémunération ou gratification en échange du don de sperme, la Grande Bretagne a également forcé les donneurs à se déclarer publiquement, pour humiliation publique – mais aussi pour permettre aux bénéficiaires des dons de pomper un peu plus les géniteurs à coups de pensions alimentaires ? Quoi qu’il en soit, les premiers résultats sont encourageants, avec une chute brutale du nombre de donneurs.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

8 Responses to La Grande Bretagne en guerre contre le sperme

  1. Zapatero says:

    La transparence est une valeur importante, cher ami. Et etant en plus un bien de l’humanite, il est de droit que le sperme soit publique.

    Et au cas ou le donneur serait marie, il va de soit qu’il ne doit pas pouvoir donner « son » sperme sans l’autorisation explicite de sa femme, proprietaire a 50% des fruits de son mari.

    He dicho.

  2. mucharaziv says:

    anonyme ou public, c’est honteux tout ça… donner du sperme !

    pitoyable

  3. jesrad says:

    « La transparence est une valeur importante, cher ami. »

    Vous iriez jusqu’où pour cette valeur ? En ce qui me concerne, je ne réclamerais pas l’anonymat mais je ne vois vraiment pas pourquoi on paie tous les acteurs de la médecine de fertilité SAUF celui sans qui rien de tout ça n’est possible…

    « Et au cas ou le donneur serait marie, il va de soit qu’il ne doit pas pouvoir donner “son” sperme sans l’autorisation explicite de sa femme, proprietaire a 50% des fruits de son mari. »

    Je suis contre l’esclavage. Le mari reste pleinement propriétaire de son corps, à moins d’un accord spécifique inclus dans le mariage conformément au consentement unanime des époux.

    « anonyme ou public, c’est honteux tout ça… donner du sperme ! »

    Pour certains, oui, il semblerait que la reproduction sexuée soit honteuse. Et c’est effectivement pitoyable.

  4. Martini says:

    Sélection du plus apte, mon cul: donnez votre sperme 😉

  5. Zapatero says:

    Mon post etait bien evidemment tout a fait ironique… mais il y avait du vrai, regardez svp:

    Conditions du don de sperme

    Il doit être gratuit et anonyme
    Le donneur doit être âgé de moins de 45 ans, vivre en couple et avoir au moins un enfant
    Le donneur doit obtenir le consentement de sa conjointe
    Le donneur doit effectuer un bilan et des tests de dépistage avant le don, et 6 mois après le don :
    Une analyse du sperme
    Un caryotype (analyse des chromosomes)
    Un test dépistage de la syphilis des hépatites B et C, du cytomégalovirus et du sida
    Aucune information ne peut être délivrée sur les coordonnées du couple qui bénéficiera du don
    La loi interdit toute sélection de sperme

  6. BastOoN says:

    Pour aller plus loin :
    >> En Belgique, le don est volontaire et strictement anonyme ; la loi de juillet 2007 interdit notamment que le sperme d’un donneur fertilise plus de 6 femmes différentes ; tout volontaire n’est retenu comme donneur que si « il a une perception saine de son acte »…
    > J’aimerais bien comprendre comment est testée et jugée cette « perception saine »

    >> En France, le don est le fait d’un couple ayant déjà au moins un enfant normal. Un homme seul ne pouvait pas faire de don de sperme mais depuis Août 2004 la loi n’impose plus d’être en couple. Le don est anonyme, c’est-à-dire que le couple donneur ne connaît pas la destination du sperme et le couple receveur n’en connaît pas l’origine. Le don s’adresse à un couple hétérosexuel en âge de procréer et ne pouvant avoir d’enfant pour causes médicale.
    La loi interdit que le sperme d’un donneur fertilise plus de 5 femmes différentes…
    > Que devient le consentement de la conjointe quand on est célibataire, voire plus retors, si on se fait passer pour célibataire ?

    (attention, source = wikipédia francophone, donc pas sûre à 100%.
    J’en veux pour preuve qu’il apparaît encore aujourd’hui ceci concernant la Grande-Bretagne.
    Cela dit, le paragraphe suivant sur les questions éthiques est intéressant et à mon sens stigmatise encore plus les défauts de la loi actuelle)

    Ce qui est incroyable, c’est qu’avec toute cette législation à la mord-moi-le-jarret, un mec comme moi qui serait tout à fait d’accord pour faire un don, par exemple dans le cadre d’une « mise en relation » via une banque de sperme (pourquoi pas privée), et bien je ne le ferai probablement pas, au vu des conditions.

    Quant au calcul sur le risque de consanguinité (pas plus de 5-6 enfants par sperme recueilli), je ne comprends pas trop sur quelles bases scientifiques il s’appuie… Qqun peut-il m’expliquer ?

    Cela dit, mesdames, si vous souhaitez un don en direct live, cela peut s’arranger, mais il va falloir que j’en parle à ma femme !

  7. Bertrand Monvoisin says:

    @Zapatero la conjointe n’est propriétaire de 50% du sperme de son compagnon que si ils sont mariés sous le régime de la communauté ou de la communauté réduite aux acquets. Si le régime matrimonial qui régit le couple est la séparation de biens le mari peut donner son sperme, car c’est un bien propre. La même réflexion peut être appliquée au don de sang ou de moëlle osseuse.

  8. jesrad says:

    Et donc, dans un régime de communauté de biens, l’époux/se a droit à la moitié des biscuits offerts par le Don du Sang en échange de la ponction ? 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :