Y a pas de petits profits…

…surtout quand ce sont des « captifs » qui paient de force. Catherine Morin-Desailly, sénatrice de la Seine-Maritime, essaie de faire inscrire dans la loi que lorsqu’un abonné à l’Internet haut-débit voit sa connexion fermée de force par la Police (procédure garantie sans décision de justice) sur simple demande d’un « ayant-droit » (c’est-à-dire SACEM, Vivendi-Universal, etc.), eh bien il continue de payer l’abonnement mais c’est cet « ayant-droit » qui touche les sous, en guise de « participation citoyenne à la culture ».

Oui, oui, des monopoleurs se voient offrir, aux frais des contribuables, la possibilité d’extorquer légalement une rente de toute personne qu’ils peuvent faire suspecter (on parle bien de simple suspicion, même pas de condamnation) de piratage. Vous avez bien lu.

A tout hasard, je vous signale comme ça que les petits gars de Relakks sont des gens fiables.

Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :