Sushis et mal-investissements

(Traduction et adaptation d’une partie d’un article de Robert Murphy, du Mises Institute au sujet de la critique que Paul Krugman a fait de la théorie du cycle d’affaires de l’école autrichienne d’économie, et qui présente de manière ludique comment une baisse artificielle des taux d’intérêts entraîne une augmentation artificielle et virtuelle de richesse, puis une baisse brutale de richesse lorsque cette « bulle » éclate, baisse plus importante que la hausse induite à cause de la consommation du capital.)

Imaginons une île hypothétique où vivent 100 personnes, où toute l’activité économique est tournée vers la production de rouleaux de suhis (maki).

Cette économie est, au début de l’histoire, en « rotation uniforme », et indéfiniment soutenable: chaque jour 25 habitants prennent la mer dans leurs bateaux et pêchent, 25 personnes vont récolter le riz dans les rizières, 25 personnes récoltent du bois pour le feu (la forêt de l’île en produit continuellement en quantité suffisante) et préparent 500 rouleaux de sushis pour tous les habitants, et les 25 restants entretiennent les bateaux, les filets et tous les outils et ustensiles. Ainsi, chaque jour, chaque habitant peut manger 5 rouleaux de sushis. C’est pas une vie si désagréable, il y a une belle vue sur l’océan et personne pour causer de Sarkozy.

Hélas, un jour, Paul Krugman échoue sur la plage, évanoui au fond d’un zodiaque, déshydraté et épuisé. Après quelques soins il se remet de son naufrage et commence à analyser l’économie locale puis à conseiller les habitants sur la façon d’élever leur conditions de vie jusqu’au niveau de celles des USA. Il leur montre le moteur (dont le réservoir est encore plein) du zodiaque, ce qui intrigue les autochtones. N’ayant aucune habitude des (dé)raisonnements économiques, ils acceptent et appliquent ses recommendations.

L’économie originale de l’île, soutenable indéfiniment, est altérée comme suit: 30 personnes au lieu de 25 iront pêcher à l’aide du moteur, 30 personnes au lieu de 25 iront récolter du riz, et 30 personnes au lieu de 25 prépareront les sushis. De plus 5 habitants iront fouiller l’île à la recherche des ressources nécessaires à l’entretien du moteur. Il ne reste donc plus que 5 personnes pour réaliser l’entretien des bateaux, filets, outils et ustensiles. (Krugman, lui, passe ses journée dans un hamac à écrire des traités expliquant comment la stagnation économique de l’île est dûe à des cocotiers trop épineux.)

Pendant quelques mois, les habitants sont convaincus que le plan de Krugman fonctionne et que cet homme est un génie: chaque jour, 606 rouleaux de sushis sont produits au lieu de 500, ce qui permet à chaque habitant, Krugman compris, d’en manger 6 au lieu de 5. Ils croient tous que l’augmentation est dûe à l’utilisation du moteur, mais en fait elle est dûe aux 20% de gens en plus chargés des tâches de pêche, récolte et préparation. Le moteur contribue réellement à hauteur de 6 rouleaux, ceux qui nourrissent Krugman.

Hélas, la réduction de l’entretien finit par avoir des effets: les filets deviennent lâches et troués, les bateaux prennent l’eau et naviguent moins vite… Les 30 pêcheurs ne ramènent plus autant de poisson. Il y a un déséquilibre entre la pêche et la récolte de riz, il leur faut une solution. Au début, ils diminuent les quantités de poisson dans chaque rouleau, ainsi il y en a toujours 6 par jour par personne, même s’il y a moins de poisson dedans. Ceux qui s’en aperçoivent sont furieux.

Mais Krugman est un bon économiste, il sait ce qu’il convient de faire: il suggère d’envoyer 2 récolteurs et 2 cuisiniers suppléer les pêcheurs pour compenser. Avec 34 personnes dans les bateaux, la quantité de poisson revient à son niveau précédent malgré les filets usés et les bateaux abîmés. Et le talent de Krugman avec les chiffres transparaît: il a déplacé exactement le nombre de pêcheurs qu’il fallait pour équilibrer tout à fait la pêche et la récolte de riz… à 556 rouleaux, soit 5 rouleaux et demi par jour et par personne (et toujours 6 pour Krugman, gracieusement).

Les habitants s’inquiètent quand même de cette diminution. Les mesures de Krugman n’ont pas ramené le nombre de rouleaux par personne à 6 comme avant, mais il leur signale que 5 et demi, c’est toujours mieux que les 5 d’origine. Il finit par les convaincre de retourner chez eux en dessinant dans le sable quelques courbes IS-LM tout en parlant des « fonctions de production de Cobb-Douglas ».

L’histoire continue comme ça encore des mois, mais au bout d’un moment, les 5 habitants qui sont chargés d’entretenir tous les bateaux et les filets et les outils et les ustensiles décident de se concentrer sur les 20% de ces biens qui sont les moins abîmés, et de laisser pourrir le reste. Certains bateaux ne peuvent rapidement plus prendre la mer ou coulent carrément, et le nombre de pêcheurs qui peuvent sortir chaque jour baisse, tout comme la quantité de poisson qu’ils ramènent: le nombre de rouleaux de sushis par personne diminue bien en dessous de 5 par jour…

Pour retrouver le niveau de production qu’ils avaient avant le Plan Krugman, il leur faudra inévitablement se priver pour compenser les pertes de navires et de filets qui se sont produites. Les 5 personnes qui devaient entretenir le moteur abandonneront cette tâche impossible et la machine sera abandonnée dans un coin sitôt son réservoir vide. Pendant de longues semaines plusieurs habitants n’auront aucun travail à faire et erreront, désoeuvrés, car il n’y aura pas assez de navires en état ni assez de filets pour les occuper tous – fabriquer ces navires et filets manquants leur est impossible car ils ne peuvent pas faire de tels efforts le ventre vide. Certains d’entre eux vont récolter du riz et le mangent cru, faute d’une meilleure alternative.

Ah, et Krugman est rapatrié juste à temps par une équipe de sauvetage suédoise.

L’utilisation du moteur est l’incitation, le « stimulus » ou l’apport de dépense initial (financé par un déficit public dans nos contrées) qui rend plus attractif les activités de pêche, justifiant en même temps un boom d’activité dans la récolte et la préparation du riz. Le rôle tenu dans l’histoire par Paul Krugman a été tenu par Greenspan puis Bernanke dans la nôtre.

La diminution du nombre de personnes entretenant les navires et filets, ce capital productif, représente le détournement de l’investissement vers des activités ou des valeurs qui ne devraient sinon pas être aussi attractives: dans notre cas, le marché immobilier a « aspiré » l’épargne américaine en étant plus rentable qu’elle… en apparence.

Le redéploiement de gens entre les activités lorsque le nombre de sushis tombe à 5 et demi correspond aux rachats, fusions, acquisitions qui ont secoué notre monde tandis que les distorsions causées par le boom se propageaient dans l’économie et qu’on se mettait à déplorer une croissance « molle ».

Les 5 « chercheurs de pétrole » correspondent aux investissements ineptes induits par ces mêmes distorsions. Dans une économie où les taux d’intérêt sont manipulés pour devenir inférieurs au taux d’inflation, l’argent a un prix réellement « négatif », et donc acheter quelque chose, peu importe quoi, peut rapporter – un lingot d’or, un monochrome de Whiteman, etc… du moins tant que le boom dure.

L’augmentation de la consommation et de la production, en passant de 5 à 6 sushis par personne et par jour, était en fait une consommation du capital accumulé, au prix du niveau de vie futur.

Les navires qui coulent sont l’équivalent de nos faillites. Quant au chômage, il est le même dans cette histoire que pour nous.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :