Le « Nobel » 2008 d’économie va à Krugman, défenseur de la mondialisation

Le Prix d’économie de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel, dit « Prix Nobel d’économie », de l’année 2008 a été remis hier à Paul Krugman pour récompenser ses travaux sur les échanges internationaux et la localisation des entreprises – des travaux qui montrent que le protectionnisme ne fonctionne pas et que le libre-échange global améliore les conditions de vie partout dans le monde. Paul Krugman a vulgarisé les conclusions de ces travaux dans son livre « La mondialisation n’est pas coupable« .

Bien sûr, les médias français ont préféré taire ces menus détails et signaler à la place que M. Krugman est un opposant farouche à la politique néo-conservatrice (anti-libérale !) du président Bush, et les partisans alter-mongolodialistes de tout le pays en ont conclu que Krugman était un anti-capitaliste anti-mondialisation anti-libéral…

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

4 Responses to Le « Nobel » 2008 d’économie va à Krugman, défenseur de la mondialisation

  1. Martini says:

    Mouais, ça reste quand même un néo-keynésien qui a critiqué la théorie autrichienne des cycles comme étant « méchante » (bouh, snif, on peut pas inventer de la richesse à partir de rien avec du crédit!). Dans cet article, d’ailleurs, il reproduit l’erreur de Milton Friedman (le mythe de la contraction monétaire) sur la Grande Dépression, donc le seul argument valable qu’il a tombe à l’eau. Il s’oppose au Plan Paulson car il préfère une recapitalisation des banques comme ont fait les Anglais. J’espère qu’il aura l’honnêteté intellectuelle de manger son chapeau lorsque ça se cassera la gueule une seconde fois.

  2. st says:

    Je suis pas fan du bonhomme mais on ne peut que se réjouir que les travaux pour lesquels il a été primé portent sur un démenti fort aux opposants au libre échange mondial. Et en pleine crise des subprimes, c’est toujours bon également que ça tombe sur quelqu’un qui a relativement tôt identifié la bulle comme étant une bulle (quand tout le monde disait le contraire), et identifié parmi les causes de la bulle les politiques de crédit facile et la réglementation étatique sur le sol. C’est toujours ça à prendre, et ce n’est pas si souvent. Et en parlant de bulle immobilière, je me suis amusé à tracer l’évolution des prix immobilliers France/USA, et oh surprise, la bulle est plus importante en France qu’aux Etats-Unis … Ca promet …

  3. jesrad says:

    C’est fatal: la Loi d’Escalade Eristique proportionne le désordre à l’ordre imposé qui l’a précédé. Donc, plus de réglementation = plus de distorsion = plus de dégringolade consécutive.

    On en est déjà à -20/-25% sur les prix immobiliers, et ces variations n’ont pas encore été même prises en compte dans la valeur future de tout ce qui en dépend. Pendant ce temps, l’état a annoncé une multiplication des budgets de toutes sortes d’entités (Parlement, Sénat, LCP, Conseil Constitutionnel, etc.)…

    Très bonne remarque sur la bulle immo française et Krugman. Il écrivait d’ailleurs:
    « La nouvelle de l’éclatement d’une bulle immobilière ne viendra pas sous la forme de plongeon des prix, mais d’un ralentissement des ventes et de l’augmentation des inventaires, tandis que les vendeurs essaient de tirer des prix que les acheteurs ne veulent déjà plus payer. »

    En fait, il avait tort pour les USA (la bulle y a éclaté avec des faillites personnelles en cascade), mais ça s’applique par contre trèèès bien à la France !

  4. st says:

    Pour ceux qui douteraient qu’un prix Nobel d’économie à quelqu’un comme Krugman ne serait pas une chose très positive, je viens de retomber sur un de ses articles sur les bienfaits de la mondialisation des échanges : In praise of cheap labor. Il faut une sacrée dose de courage pour écrire ça de nos jours. C’est clair, précis, sans ambigüité. Le bonhomme est peut-être pas parfait. Mais il fait indubitablement gagner des points aux défenseurs du libéralisme. Dans le climat actuel de socialisation accélérée de l’économie à coup de milliards pour nationaliser tout ce qui bouge, c’est précieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :