L’analyse « finance » de la semaine:

Malgré mon évidente nullité en matière de finance, vu que ça n’arrête personne, dans ce foutu pays, de donner son avis en la matière et de faire n’importe quoi, j’y vais de ma ‘tite ‘nalyse pour vous dire à quel point on est dans la merde:

En 1929, aux USA, confronté à une grosse dégringolade boursière doublée d’une récession violente, le Président Herbert Hoover ne trouva rien de mieux à faire que de:
– interdire la vente à découvert des actions
– soutenir les banques par l’inflation monétaire massive, avec la complicité de George Harrison puis Eugene Meyer Jr, en baissant les taux d’intérêts, en gonflant les réserves bancaires et en multipliant les bons du trésor
– lancer de nombreux plans de dépense publique destinés à embaucher et à « relancer » la consommation
– fonder la Reconstruction Finance Corporation pour refinancer les entreprises
– convoquer de nombreux entrepreneurs et patrons pour leur ordonner de maintenir et même augmenter les salaires
– tenir des discours hyper-optimistes envers et contre tout, insistant sur le fait que le système économique était solide et sain, fondamentalement, et que la crise serait terminée d’un moment à l’autre
Résultat: le système bancaire resta bloqué. Chômage, déflation et récession persistèrent jusqu’à ce que les malinvestissements des années 1925-28 furent liquidés dans la faillite de milliers et milliers de banques et entreprises.

Aujourd’hui, aux USA, confronté à une crise du crédit massive et à un risque de récession, le Président George W. Bush (il a le soutien des deux principaux candidats présidentiels dans ses actions suivantes) ne trouve rien de mieux à faire que de:
– interdire la vente à découvert des actions
– soutenir les banques par l’investissement public, et par l’inflation monétaire massive avec la complicité de Ben Bernanke, en baissant les taux d’intérêts, en gonflant les réserves bancaires et en multipliant les bons du trésor
– lancer un énorme plan de dépense publique destinés à embaucher (des militaires) et à « relancer » la consommation (de matériel militaire)
– fonder une immense structure de « defeasance » pour refinancer et même nationaliser les banques
– tenir des discours hyper-optimistes envers et contre tout, insistant sur le fait que le système économique est solide et sain, fondamentalement, et que la crise serait terminée d’un moment à l’autre

Dans le même temps, en France, confronté à une crise de crédit, un début de crise immobilière et à la récession, le Président Nicolas Sarkozy ne trouve rien de mieux à faire que de:
– interdire la vente à découvert des actions
– soutenir les banques par l’investissement public direct, et par l’inflation monétaire en baissant les taux d’intérêts
– lancer de minables plans de dépense publique destinés à « relancer » la consommation (primes de Noël, achats de logements pas finis, RSA)
– fonder une Société de Prise de Participation pour refinancer et même nationaliser les banques
– tenir des discours hyper-optimistes envers et contre tout, insistant sur le fait que le système économique est solide et sain, fondamentalement, et que la crise serait terminée d’un moment à l’autre

Et que constate-t-on ? Que le système bancaire, de chaque côté de l’Atlantique, reste bloqué, que le chômage, un début de déflation et la récession s’installent…

Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

15 Responses to L’analyse « finance » de la semaine:

  1. vince says:

    Et encore

    Tu oublies,en France, le « détournement » de la collecte du livret A pour permettre aux banques de faire crédit à des entreprises que les conditions de marché normal n’auraient pas permis de créditer

    Et aussi le fait de placer une garantie d’état sur 60% des ménages emprunteurs hypothécaires, qui incitera les banques à prêter sur des dossiers foireux. Encore deux semaines et ils nous recréent fannie mae…

    Les meubles seront peut être mis à l’abri à très court terme, mais le retour de boomerang va être particulièrement douloureux.

  2. Martini says:

    Il ne leur manque plus que la loi Hawley-Smoot pour avoir la panoplie complète du parfait petit Hoover.

  3. Martini says:

    Ah tiens, et t’oublie aussi de mentionner qu’en 1929-1931 il y avait un groupe appelant au boycott de la consommation, exactement comme avec les communistes d’aujourd’hui.

  4. Geoffrey says:

    Très bon cet article, comme le reste du blog que je lis (dévore) régulièrement.

    Ce serait intéressant que vous fassiez à nouveau un article sur les signes annonciateurs de la banqueroute de l’état, je pense que l’actualité de ces 2 derniers mois a apporté son lot d’informations intéressantes. Existe-t-il d’autres blogs qui suivent le sujet de la banqueroute avec attention?

    Parmi ces signes du désastre la fuite des cerveaux. Je compte comme beaucoup d’autres amis libertariens ou non quitter le France avant l’iceberg, dès mon diplôme de grande école en poche.
    Ce sera Singapour sans doute. Vous n’imaginez même pas le nombre d’amis jeunes diplômés qui émigrent, que ce soit idéologiquement ou par bon sens.
    Est-ce aussi d’actualité dans vos connaissances libérales ?

  5. Bretzelman says:

    Je me fais un peu l’avocat du Diable, mais en même temps, on peut aussi dire qu’à chaque crise économique les directeurs de toutes les grandes banques centrales continuaient de manger un petit déjeuner, un déjeuner et un diner et cela environ 7 fois par semaines sans que cela n’ait un lien direct avec la tournure des évènements.

    Il y a certes des similitudes, mais aussi autant de différences, ne serait-ce que parce que le monde économique de 1929, progrès technologiques etc, n’était pas comparable à celui de 2008. Je suis une quiche en finance du coup je vais pas essayer de chercher des points contredisant ce que tu sous-entends, mais la comparaison me convainc moyennement.

  6. jesrad says:

    « Ce serait intéressant que vous fassiez à nouveau un article sur les signes annonciateurs de la banqueroute de l’état, je pense que l’actualité de ces 2 derniers mois a apporté son lot d’informations intéressantes. Existe-t-il d’autres blogs qui suivent le sujet de la banqueroute avec attention? »

    Il y a l’inénarrable Hashtable, précurseur en catastrophisme financier et Cassandre d’Or 2007. Pour ce qui est des signes de banqueroute, à part la récente « descente » contre les comptes bancaires à l’étranger, c’est au point mort et ça va le rester jusqu’àce que les banques resuscitent, car pour le moment, l’état n’a aucun mal à emprunter à taux dérisoire vu que les banques et les actions font fuir ceux qui ont du cash et ne savent sinon où le placer.

    Les derniers signes viendront brutalement, je crois: dès que les banques et placements seront de nouveau perçus comme solvables, il va y avoir un énooorme mouvement du fric dans l’autre sens, de l’état vers ces placements, puisqu’il sera alors temps de profiter de l’inévitable réévaluation à la hausse de tous ces actifs de nouveau « sains ». Et là, l’état sera en carafe grave. Surveillez le taux du Libor et de l’Euribor: dès qu’ils tombent… aux abris.

    Ou alors je me gourre totalement, et l’état n’aura plus de problème du tout à ce moment-là puisque ces mêmes banques pourront de nouveau lui prêter.

    Il y a l’autre voie: ceux qui ont du fric abandonnent la monnaie pour des refuges de toute sorte, et les banques font faillite parce que l’hyperinflation les rattrape.

  7. jesrad says:

    « Il y a certes des similitudes, mais aussi autant de différences »

    Il y a bien des différences, par exemple Hoover était farouchement contre les programmes d’assistance sociale directe et les nationalisations. Nous n’avons même pas cela aujourd’hui…

  8. jesrad says:

    « Vous n’imaginez même pas le nombre d’amis jeunes diplômés qui émigrent, que ce soit idéologiquement ou par bon sens.
    Est-ce aussi d’actualité dans vos connaissances libérales ? »

    J’avais fait un sujet sur cet exode il y a plus d’un an. C’est bien sûr toujours d’actualité. Par contre je ne connais pas de blog libéral suivant ce sujet en particulier… Avez-vous envisagé le Costa Rica ou les îles britanniques ou néerlandaises des Antilles comme destination ?

  9. bruno says:

    Plus près de nous, il y a tout simplement… la Suisse ! Avec un niveau de prélèvements obligatoires du même ordre que les US (soit 20 points de PIB en moins que la France…), une monnaie saine, un peuple doté du pouvoir de rejeter les abus de l’Etat, il y a encore des gens pour s’étonner de la prospérité de ce pays…

    Certes, le libéralisme dépend un peu des cantons, par exemple à Genève c’est assez socialiste, hélas…

  10. jesrad says:

    J’voudrais bien, mais le gouvernement fédéral de la Suisse ne veut pas de moi si facilement 😦

  11. MesExcusesDansTonCul says:

    La Nouvelle Zélande, c’est sympa paraît-il.

  12. Bertrand Monvoisin says:

    Les USA sont morts d’après les nostradamus antimondialistes. Tiens je n’avais pas remarqué des des centaines de milliers de Yankee rejoignant le paradis de travailleurs qu’est Cuba à la nage !

  13. jesrad says:

    Pour ce qui est des USA, leur économie est bel et bien en bonne santé. C’est ça le plus frappadingue: ils mélangent à la fois la finance hyper-réglementée, le sur-protectionnisme ignoble, une dérive para-militaire des polices fédérales qui traite les citoyens comme une population conquise, et un peuple doué de bon sens économique qui continue de bosser et faire ses affaires librement. Si j’avais une bombe capable de pulvériser les « élites » politicardes de ce pays sans toucher à tous ses autres habitants, j’appuierais sur le bouton.

  14. jesrad says:

    Les taux du Libor et de l’Euribor ont-ils redescendu avec les hausses « euphoriques » d’hier et d’aujourd’hui ? Eh ben… non, ils stagnent.

    C’est pas le moment de racheter des actions…

  15. Martini says:

    « C’est pas le moment de racheter des actions… »

    Je continue de compter les points « prophète »: une dizaine de minutes après ce commentaire, les cours partaient pour une longue descente continue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :