Stupeur et consternation: la crise ne serait pas finie

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Depuis ce matin, la stupeur et la consternation règnent des deux côtés de l’Atlantique: à l’Elysée comme à la Maison Blanche, les mots manquent pour exprimer l’incompréhension ambiante. En effet les administrations françaises et américaines étaient convaincues que la signature en force et en urgence du plan de sauvetage financier Paulson-Bernanke remettrait d’aplomb les marchés. Las, ceux-ci continuent de baisser avec en France une chute du CAC à l’ouverture de plus de -5%. « On est foutus ! On est morts ! » aurait déclaré sobrement le Premier Ministre François Fillon.

Publicités

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

3 Responses to Stupeur et consternation: la crise ne serait pas finie

  1. Bretzelman says:

    Fait amusant, au surlendemain du refus du plan, les bourses montaient de plus belle et aujourd’hui elles chutent de plus belle. Bon cela ne veut en soit rien dire puisqu’il y avait dans le premier cas une simple correction de la sur-réaction du marché, mais vu comme ça, c’était assez amusant.

  2. jesrad says:

    Même pas, la hausse était artificielle, c’était simplement un « squeeze out » dû à l’interdiction de la vente à découvert décidée en même temps: les vendeurs à la baisse ont racheté leurs propres positions.

  3. Ozzie says:

    Et maintenant , les gens commencent à retirer leurs économies … hummmm , la banque centrale va avoir du boulot !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :