Le Pentabarf annoté par un Pape

Si la religion organisée est l’opium des masses, alors la religion désorganisée est la marijuana des marginaux.
 
Si vous parlez à Dieu, vous êtes religieux. Si Dieu vous parle, vous êtes psychotique. — Gregory House

  • 1 – Il n’y a pas de Déesse autre que la Déesse et Elle est Votre Déesse. Il n’y a pas de Mouvement Erisien autre que le Mouvement Erisien et c’est le Mouvement Erisien. Et chaque Régiment de la Pomme D’Or est le domicile adoré d’un Ver doré.
  • Le Premier Commandement explicite l’arbitraire inévitable de toute croyance métaphysique: Dieu est une femme, et elle est folle. C’est comme ça, même si ça pourrait être autrement sans qu’on puisse trancher. La formule parodie le Coran au passage.

  • 2 – Un Discordien utilisera toujours le Système de Numérotation Officiel des Documents.
  • Le système de numérotation n’est évidemment expliqué nulle part. C’est une référence subtile à la Foi Discordienne, que le Discordien est obligé de bâtir lui-même: il lui est ordonné de Croire, sans le mode d’emploi. L’autre aspect intéressant de ce Commandement est qu’il oblige à concevoir un modèle fonctionnel, car si je ne fais que numéroter au hasard mes documents en prétendant que c’est ça, le système de numérotation officiel, je ne suis pas vraiment en train de les classer – or le Commandement m’enjoint à classer véritablement les documents ! Si je ne peux pas croire en mon propre système de classement ou de croyances, je ne peux pas me considérer Croyant. Mais si j’y crois, ce n’est pas le bon classement ni la bonne foi non plus ! Ce Commandement, sur la forme, demande donc à la fois au Discordien de Croire, et de ne pas croire. Quant au fond de ce Commandement, il rappelle que la Bureaucratie est une conséquence inévitable de notre confrontation au Chaos: classer les documents est une allégorie de l’Illusion Anéristique, par laquelle les humains imposent des concepts ordonnés par dessus la réalité qu’ils perçoivent.

  • 3 – Un Discordien devra lors de son Initiation s’isoler pour s’attaquer joyeusement à un Hotdog un Vendredi; cette Cérémonie de Dévotion sert de remontrance contre les Paganismes de l’époque: des Chrétiens (pas de viande le vendredi), des Juifs (pas de viande de porc), des Hindous (pas de viande de bœuf), des Bouddhistes (pas de viande du tout), et des Discordiens (pas de pains à hotdog).
  • Ce Commandement rappelle au Discordien que ses croyances ne valent pas nécessairement mieux que celles des autres religions sans Déesse, et qu’il lui faut régulièrement traiter le Discordianisme exactement comme il traite les autres Fois, en tant qu’élément même de sa Foi. Mais il lui rappelle aussi que les croyances des autres ne valent pas grand chose pour autant: c’est une garantie contre le dogmatisme – auquel il lui faut préférer toujours le catmatisme, procédé inverse et créatif.

  • 4 – Un Discordien ne s’attaquera point à un Pain à Hotdog, car ceci était la Prérogative de Notre Déesse quand Elle fut Confrontée au Snobisme Originel.
  • Le rituel permet à la Foi de s’ancrer dans le réel. Et, en l’occurence, de se créer des occasions de discuter et peut-être même de draguer dans les soirées où des hotdogs sont servis. Ce Commandement établit aussi le Mythe du Snobisme Originel comme principe commun de la Foi Discordienne: l’histoire du mariage de Peleus et Thetis « gâché* » par Eris et sa Pomme d’Or qui « appartient à la plus belle », engendrant un concours de beauté entre Athena, Hera et Aphrodite puis dégénérant en Guerre de Troie, révèle comment chacun est capable de désordre et de discorde et que la différence entre harmonie et guerre tient parfois à de simples circonstances. En recommandant d’éviter de suivre les traces de la Déesse lorsqu’elle déclencha la succession d’évènements menant à une tragédie, à travers l’allégorie du Pain à Hotdog, ce Commandement enjoint le Discordien à s’abstenir autant que possible de provoquer sans le savoir la dicorde et la guerre. Ou alors, puisque la consommation du hotdog n’a eu aucune conséquence sur la Guerre de Troie, le véritable sens de ce Commandement pourrait être que le Discordien ne devrait pas se détourner de la provocation, mais s’efforcer d’y participer.

  • 5 – Un Discordien ne Croira point Ce qu’il lit.
  • Ce dernier Commandement peut s’appliquer de la façon que le souhaite le Discordien: soit à ce Commandement seul, soit au Pentabarf entier, soit à tout sans limitation. Par exemple, ce que vous venez de lire n’est peut-être rien qu’un exercice de catmatisme de ma part: j’ai probablement inventé de toutes pièces les interprétations et développements donnés ici, parce que ça m’arrange.


    * Tout le monde devrait savoir que la Pomme d’Or était en fait un cadeau pour la mariée car c’est bien elle qui est « la plus belle » ce jour-là: les trois déesses ont causé la Guerre de Troie toutes seules.

    Publicités

    À propos jesrad
    Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

    3 Responses to Le Pentabarf annoté par un Pape

    1. Ankuetas says:

      Depuis quand le le grand Docteur House est un maître discordien?

    2. jesrad says:

      Tout le monde ment !

    3. Ankuetas says:

      Ah, oui, juste. 😀

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :