La Sécurité Sociale préfère soigner les cadres

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire est formel: son constat d’inégalité devant le cancer entre les plus ou moins diplômés des Français, dont l’écart a quasiment quadruplé en trente ans de Sécurité Sociale de 1968 à 1996 (passant de +52 à +190% de mortalité supplémentaire), ne peut pas s’expliquer uniquement par la différence de consommation de tabac et autres cancérigènes. Pour les chercheurs, l’accès aux soins est forcément concerné, ce qui implique un moindre recours aux soins et/ou une moindre disponibilité des traitements.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

4 Responses to La Sécurité Sociale préfère soigner les cadres

  1. jesrad says:

    Là où les assureurs privés ont des clients, la Sécu a des « assujettis ». Autant dire des esclaves. Alors elle donne la priorité à ceux qui cotisent plus, eh.

  2. Martini says:

    C’est sûr, c’est pas chez les assureurs privés qu’on verra un écart de 190% dans l’accès aux couvertures anti-incendies (pour prendre un exemple de risque majeur qui touche tout le monde, comme le cancer).

  3. Corwin says:

    Un scoop !!! Les gens intelligents gagnent plus d’argent pour se payer des soins de qualité et des vacances régénératrices, ils se comportent de façon moins stupidement délétère pour leur propre santé, il mangent moins de la merde et ne tripotent pas des déchets ou des produits toxiques toute la journée car ils bossent dans des bureaux et pas sur une chaîne de production… Et dire qu’il y a une bande d’abrutis qui croit avoir fait là une découverte fondamentale.
    Pour améliorer les statistiques du cancer, une partie de la solution est donc de rendre les gens moins cons. En commençant par leur apprendre à ignorer ce genre de non-étude débile.

  4. Martini says:

    « Pour améliorer les statistiques du cancer, une partie de la solution est donc de rendre les gens moins cons. »

    Bah, comme dirait feu George Carlin: « D’un point de vue darwinien, c’est le cancer qui guérit la bêtise. »

    C’est vrai, l’un des problèmes de notre époque pourrait bien être que les imbéciles ne meurent plus autant qu’avant. J’irais même jusqu’à dire qu’il y a quelque chose de grandiose et de tragique dans l’accomplissement du destin d’un con trouvant la mort de manière stupide, en toute liberté, sans que personne ne lui ait voulu du mal ni ne l’ait aidé à se détruire sous quelque bonne intention malavisée. On pourrait même y trouver une esthétique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :