Les inspecteurs du travail raflent de plus en plus de clandestins

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Haro sur le travail non-déclaré ! Depuis le début de l’été, les contrôleurs de l’URSSAF ne chôment pas, et se multiplient les procès verbaux, les contraventions, les arrestations, les citations à comparaître, les amendes, les condamnations et les dépôts de bilan avec leur lot de licenciements… et d’expulsions, les travailleurs sans papiers faisant automatiquement l’objet d’un signalement au Ministère de la Nationalité et des Quotas de Brice Hortefeux. « C’est terrible » nous confie Mlle E., inspectrice du travail dans les Yvelines et affiliée à la CGT: « Quand on fait le compte de tout l’argent que n’ont pas ces ignobles exploiteurs, qui n’est pas versé en salaire déclaré et qu’on ne perçoit donc pas en cotisations sociales, ça atteint des sommes vraiment fantastiques. »