La Russie douche l’Occident

Le prez russe par intérim Vladimir Poutine Dimitri Medvedev a reconnu aujourd’hui l’indépendance de facto de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, en dépit (ou plutôt, à cause) des cris d’orfraie de l’Union Européenne et des USA.

J’adore.

Non seulement cette reconnaissance par le type qui a la plus grosse… armée du coin met le reste du monde au pied du mur, non seulement l’indépendance de toujours plus de peuples ne peut que me ravir (d’ailleurs ils applaudissent de plaisir, à Soukhoumi et Tskhinvali ; même si ça risque de faire faire des choses fort regrettables aux divers maîtres du monde), mais en plus cela permet aux politocards de tous bords, français les premiers, de commettre bévue sur bévue en réagissant.

Jugez plutôt: pour Bayrou, le roudoudou illuminé du centre, c’est « une atteinte au droit international », ce qui est exact mais totalement inutile vu que rien ni personne ne va aller contraindre l’ours russe à respecter l’égalité théorique de souveraineté entre les états que prévoit le jus gentium. Plus fort encore, ce serait un « retour au conflits territoriaux, à base de conflits ethniques », alors même que les guerres civiles et autres joyeuses épurations ethniques ont traditionnellement lieu, d’aussi loin que je me souvienne, sous couvert de souveraineté nationale.

Pour Franco Frattini, c’est une « balkanisation sur la base ethnique du Caucase », ce qui pourtant avait été retenu comme solution par les mêmes indignés dans le cas du Kosovo… Pour Carl Bildt, c’est « une politique de l’affrontement »… ce qui vaut quand même mieux qu’une politique d’apaisement qui laisse tout loisir au « souverain » (en l’occurence, Saakachvili) et aux séparatistes de s’entre-exterminer.

C’est un coup terrible pour ces gens-là. Pensez donc: si la Russie se permet de morceler les pays voisins pour éteindre des déchirements internes (et fortifier sa propre position sur la scène internationale: faut pas déconner, Poutine-Medvedev ne sont pas des anges), qu’est-ce qui empêcherait, disons, la France de morceler la Belgique ? Les USA de morceler (un peu plus) l’Amérique Centrale ou Latine ? L’UE de couper en deux l’Italie ? Pour tous les dirigeants européens, unis dans la fusionnite continentale forcenée et exaspérés par l’échec du Traité de Nice, c’est un cauchemar devenu réalité – en plus d’être un sacré coup de pied dans les roubignolles de Sarkozy avec son projet de paix (sitôt signé, sitôt retourné contre les Géorgiens – merci la France !). Aucun d’entre eux ne peut répliquer sur le même mode, le concert de glapissements épouvantés qui s’élève par presse interposée n’est qu’un témoignage de frustration absolue.

Et c’est bien pour ça que je me marre.

On s’arrache les poupées gonflables et crucifix « Obama »

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
Sauce piquante, poupées gonflables et crucifix de marque « Obama » se vendent à tour de bras aujourd’hui, en pleine convention démocrate de Denver. « Il y a clairement un phénomène de collection, les gens essaient de se procurer tous les objets à l’effigie du candidat présidentiel qu’ils peuvent trouver » nous assure une commerçante locale. Plusieurs cas de transe ont été rapportés, et selon les membres du parti démocrate des guérisons miraculeuses ne devraient pas tarder.