Le Parlement examine un droit opposable au suicide

Communiqué de l’Agence Fausse Presse:
La lettre et le suicide de Rémy Salvat, qui demandait un cadre légal pour définir la façon et les raisons réglementaires de se tuer mais s’est vu opposer un refus de la part de Nicolas Sarkozy, ont porté leurs fruits: le Parlement a choisi de passer outre la décision du Président, d’honorer la demande du jeune handicapé et donc d’examiner un projet de loi définissant un droit opposable au suicide. Le texte sera préparé sous la direction du sénateur PS de Belfort, Michel Dreyfus-Schmidt, déjà auteur d’une proposition similaire en 2004, et créera une mission supplémentaire de service public pour les services médicaux consistant à examiner les demandes de suicide, en évaluer les raisons et, si la demande est conforme, fournir les moyens nécessaires à l’opération de mise à mort sous contrôle médical.

Advertisements

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

7 Responses to Le Parlement examine un droit opposable au suicide

  1. jesrad dit :

    OK, mais est-ce que le suicide sera remboursé par la Sécu ?

  2. Martini dit :

    Avec l’UMP majoritaire ? Tu rêves. Ce sont les mutuelles qui paieront, bien sûr.

  3. Mon choix
    Comme :

    Rémy SALVAT
    Chantal SEBIRE
    Maïa SIMON
    Vincent HUMBERT
    Diane PRETTY
    Charles FARIALA
    Ramon SAMPEDRO « Mar Adentro »
    Jean AEBISCHER « le choix de jean »
    Sue RODRIGUEZ
    Manon BRUNELLE
    Thomas YOUK
    Christian MONTCOUQUIOL … Etc … Au cours de ces dernières années.

    Moi, Janine Thombrau, atteinte d’une Sclérose En Plaques évolutive et rapide, lucide et en pleine possession de mes facultés mentales, ai décidé de ne pas me laisser dégrader par la maladie et de partir DIGNEMENT, avant que l’inéluctable échéance faite de souffrance et de dépendance ne vienne altérer mon moi.
    D’autres personnes atteintes de maladies dégénératives, incurables et sclérosantes ont adressé une même requête aux pouvoirs législatifs, judiciaires ou exécutifs…
    Sans ébranler cette muraille d’égoïsme, de surdité, de suffisance et de rigorisme de ces « bien-portants ».
    Leur rhétorique inébranlable sur l’homme qui doit rester égal dans la vie comme face à la mort… Quelle égalité pour un handicapé … Un malade, un chômeur, un retraité, un SDF … Face à un notable ?
    Cette même rhétorique qui leur permet de refuser un débat public et de récuser, au nom de leur éthique personnelle, le libre choix des individus rejetant la déchéance et voulant garder leur pouvoir de décision et les moyens légaux de l’exécuter…
    Ce blabla obsolète me fait dire à ces donneurs de « Leçon » : Attention, ça n’arrive pas qu’aux autres … Songez y.
    Et en ces temps de J.O., c’est la médaille en chocolat, dans les catégories Humanité et Fraternité, que je vous attribuerai.
    Alors sachez que « je fera ça que je voudra » … Quand je le voudrai … Quand je déciderai que ce sera mon heure …

    Janine Thombrau
    Républicaine et fière de l’être !

  4. jesrad dit :

    « Moi, Janine Thombrau, atteinte d’une Sclérose En Plaques évolutive et rapide, lucide et en pleine possession de mes facultés mentales, ai décidé de ne pas me laisser dégrader par la maladie et de partir DIGNEMENT »

    Je m’en fous. C’est votre choix. Qu’est-ce que vous voudriez ? Que je vous prête un flingue ? Ce serait non, je ne prête pas mes outils aux inconnus. En tout cas, pas gratuitement – on peut toujours s’arranger.

    « sachez que « je fera ça que je voudra » … Quand je le voudrai … Quand je déciderai que ce sera mon heure … »

    Encore un petit effort, et on fera de vous une vraie anarchiste. Je vous conseillerais de persévérer, si ce n’était tant à double sens dans le cas présent.

  5. Martini dit :

    Ma chère Janine. Vous permettez que je vous appelle par votre prénom ?

    Bon.

    Ma chère Janine, vous êtes une esclave. Oui: une esclave. C’est ce que vous avez choisi d’être, en plus. Vous vous aplatissez devant le Pouvoir de l’état en quémandant son accord pour prendre votre propre vie: c’est donc que vous estimez que l’état est propriétaire de votre vie. C’est en cela que vous êtes une esclave.

    Vous vous dites « républicaine et fière de l’être » et pourtant vous fustigez l’attitude collectiviste de la République qui s’est appropriée votre vie. La République vous crache dessus, c’est là l’essentiel de votre message, mais vous le signez malgré cela par une déclaration d’amour à cette même République. Tant de servilité m’insupporte, débarrassez-vous en. Faites une bonne fois pour toutes votre deuil de vos maîtres ! Agissez enfin librement, vous qui vous réclamez du libre choix des individus !

    Ce que vous n’avez pas su comprendre dans la fausse annonce ci-dessus, c’est que, par exemple, les demandes non-conformes seront rejetées, et que le suicide deviendra un acte médical monopolisé par les services « agréés », donc interdit à toute personne « non-agréée ». En réclamant de l’état qu’il fournisse un cadre légal à ce qui n’en a nul besoin, vous faites le jeu de vos ennemis: ceux qui comptent régenter votre vie, et maintenant aussi votre mort.

  6. jesrad dit :

    Pour ce qui est de vous aider pour la SEP, je ne peux que proposer quelque chose de préventif. Il se pourrait, avec de la chance, que ce type de « traitement » permette d’enrayer la progression de votre maladie comme elle a permis d’arrêter certaines dégénérescences chez d’autres, mais ça tiendrait sûrement plus du miracle que de la véritable médecine. À vous de juger si ça vaut la peine d’essayer avant la corde.

  7. Bertrand Monvoisin dit :

    Le droit au suicide a des implications philosophiques bien plus importantes que le droit de mourir dignement. Le suicide est une réponse à la question : « qui est le propriétaire de mon propre corps ? ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :