Pourquoi les prix sont-ils si absurdes ?

Aujourd’hui, dans notre cours de praxéologie (très) aléatomadaire, tentons de comprendre… pourquoi les prix sont-ils si absurdes ?

Un coup ça grimpe, un coup ça descend, et personne ne semble rien y comprendre. Regardez le pétrole: pourquoi est-ce qu’on paie 120 brouzoufs pour exactement le même baril que l’on payait 10 brouzoufs à une époque, 150 à une autre, 50 brouzoufs encore à une autre… Où est la logique dans tout ça ? Et les prix des fruits et légumes, vous les avez vus ? Il y a tout juste quelques semaines, c’était trop cher et gouvernemaman nous enjoignait, avec sa subtilité habituelle, de manger-bouger 5 fruitzélégumefrais chaque jour, et maintenant que les prix s’effondrent c’est au tour des maraîchers et autres agriculteurs de se plaindre qu’ils n’arrivent pas à vendre toute leur production.

Un coup on ne mange pas assez bien, un autre on gaspille. Est-ce bien sérieux ? C’est ce que nous allons voir.

Qu’est-ce qui établit un prix ? Tout simplement, c’est le fait que Monsieur A donne N brouzoufs à Monsieur B et que Monsieur B donne X quantité de Truc à Monsieur A. La vente établit le prix. Pas l’inverse. Ce n’est pas parce que le prix est « tant » qu’on peut acheter à tel prix, mais parce qu’on achète à tel prix qu’il est « tant ». Nuance importante, voire même fondamentale: l’acte précède toujours la conséquence de l’acte.

Les prix ne sont donc pas quelque chose que l’on se voit infliger « d’en haut » par quelque esprit (ou main) invisible. Non, il n’existe rien de tel, et les prix sont simplement des constats de nos propres jugements de valeur, exprimés dans les actes d’acheter ou pas contre tel nombre de ces tickets de rationnement de fausse monnaie que l’Union européenne nous impose, et qui représente pour chacun de nous les efforts que l’on a fournis pour les obtenir au départ.

« Mais pourtant, j’ai beau vouloir de toutes mes forces, impossible de faire baisser le prix du pétrole et augmenter celui des tomates! » pourriez-vous objecter très justement. En effet, si les prix sont fondés par nos actes, alors pourquoi est-ce qu’on n’agirait pas de manière à les rendre un peu moins absurdes ? C’est une bonne question, non ?

Effectivement, c’est une question très pertinente, et il se trouve que les prix ne sont pas plus absurdes que nous, simples acteurs du marché à la rationnalité limitée. Evidemment, vous pouvez décider de n’acheter qu’à partir d’un prix ou d’un autre. Mais pour autant, si le vendeur n’est pas d’avis de vous vendre son pétrole moins cher, ou si l’acheteur n’est pas d’avis de vous acheter vos tomates plus cher, et qu’il se trouvera quelqu’un pour, respectivement acheter le pétrole aussi cher et vendre les tomates aussi peu cher, alors votre avis n’entre pas en compte dans leurs échanges entre eux, et les prix, tels qu’ils sont pratiqués par eux, ne seront pas influencés par vous. Si vous ne trouvez personne pour vous vendre, par exemple, du pétrole pas cher, et si vous ne trouvez personne pour acheter vos tomates plus cher, il n’y a pas d’échange et donc, pas de prix qui vous satisfassent. C’est comme ça que l’Univers fonctionne: vous décidez pour vous-même, les autres décident pour eux-même. Je ne suis pas dans votre tête, vous n’êtes pas dans la mienne. Et si les prix vous semblent si absurdes quand ils sont libres, ce n’est que parce que vous trouvez absurdes les décisions des autres, qui fondent ces prix. Oui, les autres font des choses absurdes. C’est normal, ça arrive tout le temps, et vous aussi, vous faites des choses qui semblent absurdes à d’autres (Tenez, cette maquette de navire ou de train ou d’avion qui prend la poussière quelque part chez vous, est-ce bien sérieux, par exemple ? Perdre du temps à lire ce blog au lieu d’aider votre prochain, vous n’avez pas honte ? Ah ! Coupables vous aussi !). C’est partout pareil: l’humanité toute entière est naturellement tarée.

« Alors qu’est-ce qu’on pourrait bien y faire ? » pourriez-vous être tentés de dire. Tiens, ça aussi c’est une bonne question: comment modifier les prix que pratiquent les autres gens ? Eh bien c’est très simple: pour faire baisser les prix malgré l’avis de ceux qui pratiquent ces prix, on peut tout simplement braquer un flingue sur la tête de celui qui vend, et exiger de lui prendre son bien contre moins qu’il accepterait, et on peut braquer le flingue sur la tête de celui qui achète si cher, pour l’empêcher d’acheter à ce prix. Cela s’appelle le contrôle des prix, c’est une pratique socialiste bien connue et encore très souvent pratiquée par les plus grandes mafias du monde, les états. Pour faire monter les prix, ce n’est pas très différent: on ressort le flingue, on le braque sur le vendeur pour lui ordonner de vendre plus cher, et aussi sur l’acheteur pour lui ordonner de mettre plus de pognon qu’il était disposé à en lâcher.

Attention: le contrôle des prix ne marche que si on presse la détente pour de vrai quand la cible désobéit, sinon, ça n’a aucun effet. Il faut tuer ou au moins blesser sérieusement pour de vrai les gens qui continuent de pratiquer des prix trop ou pas assez élevés à votre goût, pour que ça marche. C’est d’ailleurs pour ça que le socialisme véritable, le révolutionnaire, le vrai de vrai, c’est pas pour les tafioles, et ça fait toujours plein de morts partout où ça passe.

Je vous laisse en guise d’exercice pour le prochain cours, cher lecteur, le soin d’examiner quelle part de contrôle des prix et quelle part d’absurde liberté fondent les prix actuels du pétrole. Amusez-vous bien !

Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

7 Responses to Pourquoi les prix sont-ils si absurdes ?

  1. MesExcusesDansTonCul dit :

    La question est:
    Pourquoi les Français ne gueulent-ils pas une bonne fois pour toute contre cette mafia étatique?

    a)Parce qu’ils ne recherchent pas la liberté, seulement un maître juste.
    b)Parce que c’est un peuple de crétins moutonisés à la télé bien pensante de gauche qui nous dit que le socialisme est un animal bon et généreux.
    c)Parce que les méchants c’est pas la mafia étatique, mais ceux qui ouvrent des blog pour dire des méchancetés et qui n’ont même pas d’âme car pour avoir une âme il faut dénoncer « l’ultra-libéralisme » car c’est la loi du plus fort et le plus faible il meurt.

  2. jesrad dit :

    Oh mais ça gueule. Sans arrêt, même. Mais comme ils ne savent pas ce qu’ils veulent, ils ne sont pas prêts de l’avoir.

  3. jesrad dit :

    Wéééé ! Une grève générale ! Comme ça tout le monde saura qu’ils gueulent, mais qu’ils ne savent toujours pas ce qu’ils veulent vraiment.

    CPEF

  4. penthievre dit :

    Bien vu, Jesrad.

    Prochain épisode avec la mise en application des conclusions du Grenelle de l’environnement.

    Les mesures coercitives annoncées vont faire monter les prix des constructions neuves de 10 à 20%, et ceci sans la moindre justification économique. Attention les dégâts.

    Merci

  5. jesrad dit :

    Honnêtement, je n’ai pas le courage d’aller consulter les mesures du « Grenelle » en matière de logement. Je crois que ça pourrait me pousser à faire quelque chose que je regretterais ensuite.

    En parlant de Grenelle, il semblerait que les déserts absorbent une quantité proprement fantastique de CO2. Quand on sait que les forêts, elles, absorbent un peu de CO2 mais rejettent du méthane, bien « pire », on se dit que la mesure anti-réchauffement logique, c’est de raser les forêts.

  6. Ankuetas dit :

    Connaissez-vous Jean-Claude Michéa, Jesrad? C’est bien de critiquer le communisme à tout va, mais ils faut regarder les problèmes des sociétés actuelles en général, qui plongent dans une médiocrité jamais atteinte et un consumérisme désespérant – dont je pense, comme vous aussi j’imagine (j’espère), que ce n’est en aucun cas désirable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :