La parabole du Mardi

Aujourd’hui c’est mardi, alors comme chaque Mardi il y a réunion du Culte du Roi du Mardi.

Tous les membres du Culte du Roi du Mardi sont Joyeux aujourd’hui, car ils ont tous l’Espoir aujourd’hui, car ils ont tous la Foi aujourd’hui. Foi en leur Roi, le Roi du Mardi, celui qu’ils auront aujourd’hui !

C’est pour ça qu’ils se réunissent ce matin. Ils sourient tous, parce qu’ils Espèrent, chacun d’entre eux, qu’eux-même ou un de leurs amis du Culte sera le Roi de ce Mardi pour pouvoir obtenir tout ce qu’ils veulent de tous les membres du Culte pendant toute la journée.

Alors ils écrivent leurs noms sur des petits papiers, ils les rassemblent tous dans un chapeau, et cela les rend Joyeux, car c’est leur Rituel, qui est plein de délicieuses Promesses pour chacun à sa façon. Ils savent qu’ils seront Roi un de ces Mardi, et c’est là leur source de Joie et d’Espoir et de Foi.

Alors ils secouent le chapeau, et les petits papiers dansent. Dansez, dansez, petits papiers ! Les membres ont tous le visage Joyeux. Et le plus jeune membre couvre ses yeux d’une main, plonge l’autre dans le chapeau, tandis que tous les autres retiennent leur souffle. Il saisit un papier !

Alors ils ouvrent le papier, et lisent le nom qui s’y trouve: voici leur nouveau Roi ! Le Roi de ce Mardi-ci. Et il se trouve que c’est Nicolas, un monsieur grassouillet et entre deux âges qui a tendance à postillonner en parlant. C’est lui le Roi aujourd’hui !

Beaucoup de membres sont déçus, mais ils gardent Espoir et Foi, tandis que Nicolas exige des gratifications sexuelles de la part des plus jolies membres. Ils ont toujours Espoir, car ils ont la Foi qu’ils seront Roi un Mardi eux aussi.

Peut-être Mardi prochain.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

2 Responses to La parabole du Mardi

  1. BastOoN says:

    Jolie allégorie mais plus proche du fonctionnement de la démocratie athénienne par exemple.

    Dans notre globiboulgocratie, l’immense majorité des gens qui ont le droit de vote (et donc perpétuent le cuculte activement) n’espèrent même pas être le prochain roi du merdier, mais simplement que le prochain tuesday’s king ne leur enfonce pas son sceptre dans l’orifice sub-dorsal aussi loin que le précédent.

    Personnellement, je me suis rapproprié le rite du vovote dans la boiboite en décorant les urinoirs de zolis aphorismes libertariens ou discordiens ou artistiques, ainsi qu’en travestissant les bulletins de vote afin sait-on jamais de faire jaillir la sacro-sainte étincelle du doute dans les brumes insondables des fonctionnaires du culte.

  2. jesrad says:

    En fait, si on considère qu’on peut mettre un autre nom que le sien sur le papier, ça devient une bonne description de notre propre système électoral 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :