Bienvenue dans votre cellule

Votre enfermement est le résultat très exact, la conséquence logique et irréfutable de toute votre putain d’existence du début jusqu’à la fin. Vous croyez que « on » vous a mis là à un moment ou un autre ? Que vous vous êtes réveillé à l’intérieur un beau jour ? Conneries.

Vous vous demandez peut-être s’il ne vaut pas mieux ignorer les barreaux ? Est-ce que les autres peuvent voir leur propre cellule ? Ou est-ce que vous êtes le seul ? Est-ce que cette cage est supposée être là normalement ? Cette prison, sert-elle à garder les choses et les gens dedans, ou à empêcher ce qu’il y a dehors d’entrer ?

Allez, posez vos mains sur ces barreaux, laissez-moi vous révéler quelque chose. Vous sentez, sous vos doigts ? Ce sont tous les livres que vous avez lus. Et ce mur tout entier ? Votre adolescence. Jetez un oeil à gauche ! Votre collection de CDs, de jeux vidéo, de films. Et à droite ! La pression sociale, vos amis, vos collègues. Derrière vous: vos peurs. Ce plafond ? Vos propres rêves et aspirations. Ce sol sur lequel vous marchez ? Vos parents, vos professeurs.

Vous êtes nés ici. C’est votre vie, le piège froid et dur de votre propre existence, bâti par vous-même. Une petite cellule de vérité, close par les barreaux de vos croyances, vos idées, vos pensées. Plus elles sont solides, et plus les barreaux le sont aussi. Au delà des barreaux, il y a de la lumière, mais plus les barreaux sont épais, moins elle passe.

Peut-être que vous vous demandez pourquoi, tout d’un coup, vous vous sentez enfermé ? Pourquoi maintenant vous pouvez voir et toucher les barreaux ? Jusque là vous pensiez pouvoir obtenir tout ce que vous désiriez, faire tout ce que vous souhaitiez, être autonome. Et paf, dans le mur.

Cette impression ? C’est le début de la claustrophobie. Tant que vous ne vous saviez pas coincé, ça allait, mais maintenant l’angoisse s’insinue. Regardez-les donc, ces barreaux ! C’est votre Univers ! Vous allez vivre ici toute votre vie, dans un désespoir morne et discret. Ou pas si discret si vous décidez de frapper les murs et cogner les barreaux. Peu importe. Au final, le résultat sera le même.

A moins que vous ne soyez intéressés par une évasion…

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

2 Responses to Bienvenue dans votre cellule

  1. Meuh² says:

    Jesrad, gourou libertarien, vous offre l’évasion pour la modique somme de ?

  2. jesrad says:

    Rien du tout ! Je ne veux rien avoir à faire avec le cerveau de qui que ce soit d’autre que moi, vilain dégoûtant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :