Total et prix de l’essence: le quizz

Aujourd’hui, dans notre cours de praxéologie aléatomadaire, je vous propose de réviser vos connaissances en répondant aux questions suivantes sur le sujet du prix de l’essence, des compagnies pétrolières, et des propositions des guignols habituels à leur propos.

1. Si on suit l’avis de ceux qui veulent piquer du pognon aux compagnies pétrolières sous prétexte qu’elles en ont en ce moment, ces compagnies vont compenser cette perte inattendue en:

  • a) achetant de la glace, pour s’en goinfrer devant la télé en pleurant ?
  • b) approuvant avec enthousiasme et en disant « Oh oui, encore, fais moi mal, Johnny, Johnny » ?
  • c) réclamant des subventions ou des réglementations à leur avantage, comme d’autres industries françaises bien connues ?
  • d) la considérant comme un coût supplémentaire, et donc en augmentant d’autant les prix à la pompe ?
  •  
    2. Si on ressuscite le contrôle administratif des prix pour empêcher les compagnies pétrolières de gagner de l’argent en faisant leur travail, voire en les obligeant à perdre de l’argent dessus, celles-ci vont:

  • a) licencier et réduire leurs investissements (notamment dans les énergies renouvelables) afin de réduire leurs dépenses d’autant pour maintenir un minimum de rentabilité ?
  • b) diminuer la quantité d’essence vendue en France au profit de tous les autres pays où elles font affaire, provoquant des pénuries désastreuses partout dans l’hexagone ainsi qu’une paradoxale baisse des revenus fiscaux de l’état ?
  • c) protester en menaçant de délocaliser leurs activités encore présentes en France, ou en commençant à délocaliser immédiatement ?
  • d) tout ça à la fois ?
  •  
    3. Si par une sorte de miracle en négatif, le gouvernement français se met à marcher dans les pas du clown picaresque Chavez et décide, sur la suggestion de la LCR et de son leader joufflu, d’exproprier Total (la seule compagnie à portée de main de l’état français), en sachant que 90% de ses employés, pratiquement tous ses actionnaires, la quasi-totalité de ses ressources et matériels ainsi que l’écrasante majorité de son infrastructure informatique se trouvent à l’étranger (là où personne n’a rien à branler de ces gesticulations réquisitionnistes) on pourrait en toute honnêteté qualifier la tentative de:

  • a) plaisanterie puérile dûe à une immaturité et une ignorance complète de ce qui fait agir les gens ?
  • b) fantasme grotesque dû au refoulement revanchard engendré par les échecs perpétuels et sanglants de leur idéologie ?
  • c) psychose aigüe dûe à la schizophrénie et à l’aliénation toutes deux galopantes dans la tête de ces grands malades du collectivisme ?
  • d) on s’en fout, ça ne tiendrait pas debout même avec des étais en béton et une grue !
  •  
    4. Mais imaginons quand même, dans un élan délirant d’ultra-pessimisme teinté de rouge (celui de votre sang versé par eux au nom de la rrrévolution) qu’expropriation il y ait, pour de vrai. Quel en serait le résultat prévisible:

  • a) le changement de mains brutal désorganiserait la société, avec à la clé pénuries, salaires pas payés, gaspillages, stocks perdus, productivité en chute libre, etc. ?
  • b) tous les gens prenant part à l’expropriation se précipiteraient pour piller tout ce qu’ils peuvent tant qu’ils en ont encore le temps, à coup d’abus, vols, destructions entraînant pénuries et autres vicissitudes ?
  • c) l’éjection de la France de l’UE accompagnée de poursuites et de sanctions de l’ONU et de toutes sortes d’autres organismes internationaux en rétribution ?
  • d) l’effondrement inéluctable de l’industrie pétrochimique française, exactement comme pour la métallurgie, avec encore plus de scandales et de chômage à la clé ?
  • e) tout ça et plus encore ?
  • Publicités

    À propos jesrad
    Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

    5 Responses to Total et prix de l’essence: le quizz

    1. Stan says:

      Arf ça va mal. 😦

    2. bretzelman says:

      Il y a vraiment des gens qui parlent de nationaliser ça en france? Je sais que ce pays est grave mais à ce point…

    3. jesrad says:

      Malheureusement oui. Je ne mettrai pas de lien direct vers la propagande navrante de ces apprentis Khmers, donc contente-toi de ce témoignage indirect.

    4. Bertrand Monvoisin says:

      A la question 2 il y a une réponse e : délocaliser le siège social pour limiter la ponction fiscal. On ne menaçe pas de délocaliser on le fait et ensuite les étatistes au pouvoirs sont obligés d’expliquer qu’ils n’ont pas le pouvoir d’empêcher les délocalisations. Jouissif ! Après on exige des mêmes kléptocrates repus qu’ils présentent des excuses sans quoi on délocalise le reste des activités. Les gauchistes ne comprennent que les coups de trique !

    5. jesrad says:

      Déplacer le siège social n’empêche pas que toutes les activités restant en France continuent d’être taxées à la Française. En revanche je sais que Desmarest avait manqué de peu de le déménager au Luxembourg. Ça reste toujours possible, mais de Margerie est plus politicien et probablement moins porté sur ce genre de rupture.

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :