Tyrannie des plus nombreux

Une institutrice expulse de sa classe de maternelle un enfant de 5 ans après un vote de ses élèves. 14 voix contre 2. L’institutrice a poussé le vice jusqu’à faire exprimer à chacun, tour à tour et devant l’élève, les critiques qu’il ou elle avait à lui faire. Le gamin est traumatisé au point de se mettre à hurler dès qu’il approche de l’école.

Ah, le doux souvenir des conseils révolutionnaires ou communautaires, avec leurs votes d’exclusion et leurs « auto »critiques. La splendeur du suffrage, ce vote entre deux loups et un agneau pour décider du repas de ce soir, étendu à tous les niveaux de la société et tous les domaines. Marie-Ségolène appellerait ça la « démocratie directe ». Un abus de langage, bien sûr: le suffrage à tout crin n’a rien à voir avec le peuple gérant lui-même ses affaires.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

6 Responses to Tyrannie des plus nombreux

  1. Naufrage says:

    Wahoo…

  2. Mâh says:

    En plus de tout cela, ce pauvre gosse souffre du syndrome d’Asperger. Il était déjà pas aidé au départ et maintenant grâce à une enseignante particulièrement douée, il va éviter de s’en sortir.

  3. jesrad says:

    Oui, être rejeté violemment, publiquement et quasi-unanimement sous l’effet de la pression sociale avec la complicité des adultes censés être responsables et figures d’autorité, c’est peut-être le pire du pire qu’on puisse faire à un enfant, a fortiori un Aspie.

  4. Bertrand Monvoisin says:

    Le vote a bien sûr eu lieu à main levée comme dans les AG trotskystes afin de décourager les déviants et de les identifier en vue d’actions futures. Lors des plébiscites sous le Second Empire les votants devaient signer sur le cahier d’émargement, dans l’Italie fasciste (avant l’adoption des lois fascisticime) les votants qui voulaient un bulletin de vote d’un candidat non fasciste devaient en faire la demande au bureau de vote ! Cette institutrice vient de réhabiliter les peines d’ostracisme, de banissement, de rélégation ; l’elève dans son malheur a eu de la chance de ne pas être directement immolé sur le bureau de son enseignante.

  5. Corwin says:

    Le pire dans l’histoire c’est que l’abomination scolaire étatisée est obligatoire, donc le gosse doit y retourner ! Sans quoi l’expulsion aurait sans doute augmenté ses chances de développement intellectuel, à l’abri des cons entrainés à faire des petits gauchistes….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :