Tous ensemble, on peut le faire !

Si vous lisez des blogs (et en l’occurence celui-ci) régulièrement, il est à peu près certain que vous recevez aussi de temps en temps une lettre-chaîne par email. Il est aussi certain qu’un grand nombre de celles-ci vous fasse relativiser les propos de certains préconisant la dépopulation radicale de la planète comme mesure écologiste.

Si je mentionne le sujet, c’est bien évidemment parce que j’en ai reçu une bien gratinée, et que je n’ai pas pu laisser passer l’occasion de vous faire partager mon… mon quoi ? Effroi n’est pas exact, j’ai tellement l’habitude maintenant que je préfère en rire. Dépit ? Pas assez fort du tout. Ebahissement ? Pas tout à fait, je soupçonnais déjà fortement que l’inculture économique du français moyen, a fortiori celle du militant gauchiste de base, atteignait des profondeurs si insondables qu’à leur côté la fosse des Mariannes passe pour un minable pédiluve.

Je ne mettrai pas ici le contenu du mail, fort long, très redondant et écrit dans un style plutôt « Ed’Nat’ cru 2001 » avec un formatage déplorable à base de police de caractères en 52 points (heureusement, GMail m’épargne le « Comic sans serif ») entrecoupés de passages en gras ou en rouge (ou les deux), alors voici un condensé qui rassemble l’essentiel des éructations de pensées que l’on peut, avec peine, y trouver:

Il paraît que l’essence va grimper à 1,70 euro le litre cet été. Il faut réagir ! Non aux mégaprofits des compagnies pétrolières, seules responsables de cette envolée des prix du carburant ! D’ailleurs le pétrole il y en a plus aujourd’hui qu’il y a 35 ans (en pleine crise pétrolière, souvenez-vous). Pour faire baisser les prix de l’essance à la pompe, boycottons ! Mais pas n’importe comment, il suffit de l’acheter à d’autres qu’aux plus grandes compagnies pétrolières, comme ça elles vendront plus d’essence et ce sera bien fait pour eux et les prix baisseront forcément. Si j’envoie ce courrier à 300 personnes, et que chaque destinataire l’envoie à 100 personnes, eh ben, au bout de dix fois comme ça il y aura 3000 trillions de gens qui seront au courant et le boycott sera vachement efficace !

Commençons par le commencement: il y a bel et bien plus de pétrole qui est produit et distribué dans le monde aujourd’hui qu’il y a un an, deux ans, dix ans, trente ans ou cinquante ans, puisque cette quantité n’a pas cessé d’augmenter. Ce qu’oublie l’auteur de la bafouille, c’est que la consommation a aussi augmenté avec. On peut même dire que c’est l’augmentation de la consommation (et de l’intention de consommation future) qui a tiré l’augmentation de la production, puisque les actionnaires des compagnies pétrolières n’aiment pas investir de l’argent pour rien. Aujourd’hui on en arrive à un point où la production peine à augmenter tandis que la demande, elle, a accéléré et passé la quatrième vitesse. D’où l’augmentation des prix. Je laisse les raisons de la non-augmentation de la production comme exercice pour le lecteur, d’autres en ont bien mieux parlé que moi. Bref, le message peu subtil échoue à identifier les véritables raisons du problème qu’il prétend résoudre. C’est mal parti pour y apporter une solution.

Ensuite il y a un autre truc à savoir: si vous n’achetez pas votre pétrole distillé à une grande compagnie pétrolière pour une raison fumeuse ou une autre, vous l’achèterez… à qui ? Les supermarchés n’ont ni raffineries ni plateformes offshore à eux, que je sache. Et surtout, même si vous trouvez un fournisseur, vous épuiserez ses stocks extrêmement rapidement, si vous lui faites porter toute la consommation qui allait d’ordinaire à TotalFinaElfShellEsso. Nul doute, aussi, qu’il remarquera l’engouement soudain et inhabituel pour son pétrole distillé plutôt que celui de ses concurrents, et réagira en conséquence. Ce qui lui fera immédiatement… (roulement de tambour)… AUGMENTER SES PRIX MASSIVEMENT. Oups. Si l’objectif est de faire baisser les prix de l’essence, c’est décidément mal parti.

En fait, la proposition est idiote à un niveau encore plus fondamental: celui de la coopération sociale, le fondement de la civilisation au sens général. Ce qui est suggéré avec si peu de délicatesse dans la lettre, c’est, à ce niveau d’interprétation, ni plus ni moins qu’une réduction massive du degré de civilisation de la société: on propose carrément de se passer de l’aide de ceux qui sont les mieux placés et les plus indiqués pour fournir du distillat de pétrole, sciemment, afin de détruire l’intérêt qu’ils ont à continuer de rendre ce service, tout en souffrant soi-même de la perte de ce service. En marquetinge, on parle de « stratégie perdant-perdant ». En langage de bon sens, on parle de « couper son nez pour vexer son visage ».

Je passe sur la grossière erreur mathématique qui consiste à oublier que le nombre de gens sur Terre est limité, surtout si on ne s’adresse qu’à ceux qui ont le choix de leur fournisseur de distillat de pétrole et qui sont concernés par le prix à la pompe officiel et toutes taxes incluses, pour arriver au point le plus hilarant: en effet, je trouve hautement comique que l’auteur (manifestement gauchiste si j’en crois le texte original) de la lettre fasse appel à la spéculation dans un but militant. Oui, la technique prônée dans la lettre s’appelle « spéculation ». Et même, c’est une forme agressive et destructrice de spéculation, du genre que l’on classe habituellement dans le mauvais capitalisme pratiqué par des hurluberlus au comportement irrationnel (et parfois criminel), puisqu’en l’occurence elle serait incapable d’améliorer la situation, bien au contraire.

En conclusion, ce message est typique de la pensée gastro-sentimentale gauchiste, à la limite de la pensée magique, où les gesticulations incantatoires (ici, le boycott de la station service de Machin au profit du client, simple revendeur, de Machin), du moment qu’elles sont pratiquées par suffisamment de gens, sont supposées résoudre un problème sans que l’on sache vraiment pourquoi ni comment. Décidément, H16 a raison: ce pays est foutu.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

5 Responses to Tous ensemble, on peut le faire !

  1. jesrad says:

    J’apprend que l’état, principal bénéficiaire du prix élevé de l’essence à la pompe par la TIPP, a l’intention non pas de baisser les taxes qui augmentent artificiellement ces prix, mais de consacrer cet argent volé à rendre un peu plus dépendants de lui des personnes vulnérables et sans défense. Autrement dit, les gens qui souffrent le plus de ces taxes serviront d’excuse pour maintenir en l’état ces taxes, en échange de quelques miettes de leurs recettes. C’est dégueulasse. Le cynisme opportuniste de nos esclavagistes ne cesse de m’écoeurer.

  2. h16 says:

    Avec ce « Tous Ensemble, On Peut Y Arriver », mon cher Jesrad, tu as été la victime d’une attaque de fluffy.

  3. Corwin says:

    L’avantage des fluffies écolo-conscients, c’est que tu peux les exterminer tous tout en pouvant prétendre honnêtement avoir servi leur cause.

  4. jesrad says:

    Euh, on extermine seulement ceux qui sont passés à la pratique. Les autres, on ne peut pas savoir s’ils ont vraiment l’intention de massacrer des milliards de gens, ou s’ils se sont inscrits à grinepisse et répètent des revendications mass-meurderesques juste pour se taper des culs facilement.

  5. Wneir says:

    A propos de Greenpeace : http://labaf.blogspot.com/2008/05/greenpeace-attaqu-par-un-groupe-dhommes.html

    Nous aussi on peut faire des revendications débiles…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :