Quand la Chine était tibétaine

On apprend vraiment beaucoup de choses en grattant la peinture étincelante mais encore humide que nos médias badigeonnent à gros traits sur les évènements récents.

Ainsi, en consultant les Carnets du Chemin Ascendant on a l’occasion de lire un peu d’Histoire, factuelle car documentée, du Tibet et de ses relations avec la Chine.

Petit résumé des faits les plus inattendus:

  • Au VIIème siècle, le Tibet envahit la Chine et le tient sous sa domination jusqu’à un traité de paix signé au IXème siècle. Pourquoi cette invasion ? Songtsen Gampo, roi du Tibet, avait envie d’épouser une princesse chinoise. Pékin tombe en 763.
  • Après ledit Traité de 821 (qui contredit quelque peu les propos de Mélencon, l’idiot utile de la gauche à vendre), les frontières délimitant les territoires du Tibet et de la Chine furent soigneusement observées… jusqu’au XXème siècle.
  • Suite à l’évolution des Tibétains (de guerriers en moines) ils s’associent en 1249 avec les Mongols par le chöyön: les Mongols se chargent de la baston, les Tibétains du spirituel. Les Mongols s’empressent ensuite de conquérir la Chine, et le Khan devient Empereur de Chine – mais comme il est aussi protecteur du Tibet, cela permet à Mélencon de dire que « le Tibet est vassal de la Chine », même si c’est un raccourci très spécieux. En réalité, les Mongols dominent simplement les deux contrées.
  • En 1578, le chöyön est dépoussiéré: les Khans stoppent les désordres au Tibet, et nomment de nouveaux Dalaï-Lamas. Pendant ce temps les Mandchous conquièrent la Chine.
  • En 1717, l’ex-empire mongol, protecteur militaire traditionnel du Tibet, est déchiré par les querelles internes, tandis que la Chine s’est bien remise. Une faction mongole envahit Lhassa, les Chinois saisissent l’occasion et interviennent. La domination a changé de sens.
  • Cette domination prend fin avec la mort de l’empereur chinois Qialong. Au XIXème siècle, le Tibet reprend son autonomie passée, substituant les Chinois aux Mongols dans le chöyön.
  • Tous les chinois ont été expulsés du Tibet en 1911, il n’en est revenu aucun jusqu’en 1933.
  • Le chöyön tombe définitivement en 1914 à la suite de l’immixtion des britanniques. Dès lors, la Chine ne dispose plus de rien pour justifier la moindre intervention au Tibet.
Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :