Besancenot, la dictature tranquille

Je viens de voir Olivier Besancenot chez Drucker. En voilà un qui arrive à dire qu’il veut limiter autoritairement les profits de la distribution alimentaire, et donc provoquer artificiellement pénuries et famines meurtrières, sans ciller ni détourner même brièvement le regard. Un peu comme on lancerait une suggestion vestimentaire à l’une ou l’autre invitée présente sur le plateau, quoi. Et qui parvient même à se faire applaudir pour ça ! Et quand il assimile les exemptions d’impôts à des subventions ? Personne n’intervient pour faire remarquer à quel point c’est idiot ?

Combien de gens ont compris que ses idées, qu’il n’a pourtant que vaguement mentionnées, nécessiteraient un état policier très poussé rien que pour être applicables ? Ce type n’a rien d’autre à offrir que la répétition des tragédies collectivistes du passé et du présent. Anne Roumanoff peut bien plaisanter sur le « 2be3 chez les tout-frippés », il n’empêche… La conception de la société qu’à Olivier, où il est interdit d’être récompensé pour avoir rendu service à autrui, où tout est réglementé, décortiqué, mesuré et mis en décret par fièvre idéologique, où des comités de gauchistes grincheux se font une profession (bien rémunérée par vous) de vous donner des leçons en permanence, reste toute aussi grise, rabougrie et sinistre que celle des vieux barbus qui l’inspirent.

Publicités

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

8 Responses to Besancenot, la dictature tranquille

  1. jesrad says:

    Moi, je m’étonne que personne ne lui ait demandé s’il avait conscience, par sa soudaine médiatisation, d’endosser pour Sarkozy le même rôle qu’avait Le Pen pour Miterrand.

  2. h16 says:

    Sauf que Le Pen a toujours été présenté comme sulfureux, classé dans la Peste & Le Choléra à la moindre de ses apparitions sur les chaînes de télé.

    Besancecon est, quant à lui, toujours présenté comme le sympathique piou-piou défenseur des pauvres et des opprimés, alors qu’il n’est ni pauvre, ni opprimé.

  3. LMAE says:

    Ouf. Je me tire avant qu’il n’arrive au pouvoir. Après tout sarko a attendu 30 ans, besancenot sera encore là dans 30 ans, et qui sait ce qui peut arriver d’ici là ?

  4. jesrad says:

    Bon expatriement au Canada 😉

  5. Bertrand Monvoisin says:

    Les imbéciles qui votent pour lui ignorent tout de ce que fût le communisme de guerre et la dékoulakisation, à moins qu’ils ne soient volontaire pour entrer dans une version française de la tchéka.

  6. jesrad says:

    Oui, il n’existe que deux sortes de communistes: les ignorants, qui n’ont pas la moindre idée de ce pour quoi ils votent, et les criminels, qui savent et s’en réjouissent.

  7. Martini says:

    Puisqu’on parle de communisme de guerre… Je tenais à faire savoir que Staline, c’était un grand progrès par rapport à Lénine ou Trotsky (eux-même bien plus supportables que ce qu’avaient en tête Marx et Engels), parce qu’au moins, lui, il était motivé par des intérêts égoïstes bien humains: il avait un objectif réellement atteignable – tandis que ses prédécesseurs et rivaux poursuivaient des chimères particulièrement gratinées et ne se seraient jamais arrêtés dans la destruction.

  8. Bertrand Monvoisin says:

    Je pense que la différence entre le couple Lénine-Trotsky et le petit père des peuples (enfin ceux qui n’ont pas été exterminés) réside dans leur éducation et leur milieu d’origine : les deux premiers étaient avant tout des intellectuels bourgeois ralliés aux idéaux marxistes par contre Staline était plus « populo », moins attaché aux rêveries de pure style gauchiste.

    Staline a poussé la défense de ses seuls intérêts jusqu’à livrer des communistes Allemands à Hitler (comme Margaret Bubber-Neisse).

    Pour en revenir à Besancenot le seul moyen de le démasquer est de lui donner un peu de pouvoir. Une ville moyenne gérée par Besancenot permettrait d’avoir un exemple réel de son programme et de sa vision politique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :