Edward Lorenz a libéré sa disentropie

Edward Lorenz, l’homme qui a le premier montré comment les systèmes déterministes pouvaient être indéterminables, et comment l’Univers nous sera éternellement mystérieux, le père de la théorie du Chaos, est mort à l’âge de 90 ans Mercredi dernier.

Sa contribution à la compréhension des systèmes dynamiques est fondamentale, elle est la première brique de la cybernétique (la science des systèmes – rien à voir avec les cyborgs) et a permis l’étude et la compréhension de l’émergence. C’est grâce à lui que l’on a pu entrevoir le lien entre le Chaos et la conscience, bien connu des Discordiens.

Qu’Eris ait sa disentropie.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :