Ce n’est pas un montage

Enfin une bonne raison d’être d’accord avec les communistes:

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

2 Responses to Ce n’est pas un montage

  1. Bretzelman says:

    Le parti communiste serait donc plus libéral que l’UMP? (vu les positions de l’UMP, je savais qu’ils frôlaient le communisme par leur pan social démocrate mais quand même)… Enfin ça fait plaisir a voir. Je soupçonnais d’ailleurs bien que cette mode élecorale du pouvoir d’achat apporte avec elle une onde d’idées libérales antitaxes. C’est bien.

  2. Bertrand Monvoisin says:

    Baisser les taxes dans l’absolu c’est une très bonne chose, mais dans la situation actuelle de la France c’est suicidaire. L’Etat ne se finance que de deux manières : les impôts et l’emprunt. Un baisse des taxes sans une baisse des dépenses signifierait par contrecoup une augmentation de la dette, or la France est endettée jusqu’aux yeux, il est urgent de limiter les dépenses, en abolissant les passe-droits, les subsides, les subventions, les avantages catégoriels… La vidéo qui montre la fiesta gauchisto-caviariste sur le dos du contribuable est emblématique du comportement des docteurs Folamour des finances publiques que sont nos gouvernants, si le populo se comporte bien il aura droit aux miettes. L’assainissement des finances publiques doit être fait en trois temps : 1° réduction des dépenses, 2° réduction de la dette, 3° réduction des taxes. Le remboursement de la dette correspond de fait à une augmentation des ressources budgétaires puisque l’on diminue d’autant le service de la dette et que l’on permet de dégager des fonds qui peuvent servir à des investissements.

    On doit ajouter à cela la cession d’actifs publiques, le passé à montrer que les privatisations permettent de dégager des plus-values et évite que l’Etat n’ait à s’embourber dans une gestion calaminteuse (SNCF, CDF, Usinor-Sacilor, Crédit Lyonnais, Air France, Renault, Crédit Foncier, AGF, UAP…).

    Il est à noter qu’actuellement la dette publique est employée pour financer le train de vie de l’Etat et ne sert que très modérément à des investissements, Les gouvernants empruntent et l’argent emprunté est jetté par les fenêtres (ce n’est pas grâve les veaux paieront).

    Les cocos proposent de baisser les taxes sur la consommations mais aussi de revenir à l’économie administrée et de taxer lourdement le capital, derrière les bons sentiments gluants de populisme se cachent toujours les chimères rouges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :