Encore un accident de TGV…

Vivement que le rail et les trains français soient privatisés, pour que, comme au Royaume-Uni, le nombre d’accident baisse.

Publicités

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

14 Responses to Encore un accident de TGV…

  1. Stan says:

    Mais voyons, c’est la faute du camionneur! Et puis comme le dit si bien Idrac, la Societe Nationale des Catastrophes Feroviaires est beneficitaire cette annee.

  2. Bretzelman says:

    Un collègue genevois en a fait une phot que je trouve encore plus impressionnante: http://macadam.blog.tdg.ch/files/images/2007/12/mob98_1198076199.jpg

  3. News says:

    c’est souvent très smypa de parcourir ton log 😉

  4. Eric E says:

    Comme j’ai foiré le commentaire précédent, je vous le refais en mieux 😀

    Mouais….

    Allons voir ce que The Economist, le célèbre journal marxisant a à dire sur la superbe privatisation des chemins de fer britanniques :Britain’s railways backgrounder

    oops…

    On dirait bien que ça n’est pas la fête outre manche malgré ce que nous dit Martini…

    Eric

  5. Polydamas says:

    Parce qu’il y en a eu beaucoup des accidents de TGV par le passé ? J’ai l’impression que c’est plutôt rare, au contraire.

  6. Eric E says:

    Tiens,

    mes commentaires sont en attente de modération et pas les autres ?

  7. Eric E says:

    Arf, ça doit être parce qu’ils contiennent des liens…

    Au cas où ce seraient des spams…

    Je le saurai pour la prochaine fois.

    Eric

  8. jesrad says:

    La privatisation du rail britannique est bien un exemple, pour savoir comment ne pas s’y prendre pour privatiser, puisque ça a été fait à moitié seulement (les trains, mais pas le rail lui-même). Sans compter que privatisation n’est pas libéralisation, surtout dans ce cas. Mais je crois que Martini voulait souligner le fait que les accidents ont énormément baissé depuis, contrairement à ce que semblent imaginer certains.

  9. Eric E says:

    Les accidents ont énormément baissé oui, mais pourquoi ?

    Après une série d’accidents dont certains très graves post-privatisation le vilain gouvernement de Grande-Bretagne ( les gouvernements c’est pas bien, je suis dans le ton là ? 😉 ) a imposé de nouvelles normes de sécurités drastiques qui coûtent plus de un milliard de livres par an aux pauvres actionnaires des lignes de chemins de fer.

    Et suite à cette intervention gouvernementale et à cet investissement massif et forcé dans la sécurité, le nombre d’accident à diminué.

    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai comme l’impression que l’amélioration de la sécurité n’a que très peu de lien dans ce cas avec la main invisible du marché et ses effets magiques 😉

    Eric

  10. Eric E says:

    @Polydamas : les accidents de TGV sont très rares, et en général peu graves grâce à la structure très sécurisée de la rame.

  11. Polydamas says:

    @ Eric:

    C’est pour cela que je m’étonnais du titre du billet…

  12. jesrad says:

    @Eric:

    Ce n’est pas exactement ce qui s’est passé. Après avoir vendu le monopole du rail Railtrack (séparément des trains), et constatant que ça n’améliorait pas beaucoup les choses (et pour cause… pas de libéralisation, pas d’efforts nécessaires pour continuer de « traire » le réseau ferré, même vétuste), Railtrack a été racheté et transformé (d’où les fameuses normes de sécurité – en fait une nouvelle stratégie de gestion, puisque celles-ci ne concernaient personne d’autre que Railtrack). Bref, l’état a simplement accepté de faire un effort… probablement en prenant ailleurs, et en continuant d’empêcher la société civile d’améliorer les choses.

    En attendant, de bons exemples de rail privé sont au Japon et en Suisse.

  13. Eric E says:

    @Jesrad :

    Il y a eu des accidents graves après la privatisation non ?
    Et l’état a imposé de nouvelles mesures de sécurité non ?

    La société civile aurait probablement pu améliorer les choses, mais pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ?

    Eric

  14. Martini says:

    Parce qu’elle n’en a jamais eu l’occasion, vu que le monopole a été préservé ! Et en plus, il y a eu largement moins d’accidents graves après la privatisation. Penses-y.

    Autre chose: l’amélioration de la gestion, d’où moindres déficits, moindres gaspillages et moindres risques, n’a été possible qu’une fois les syndicats convenablement matés. Quand les traitements salariaux et les règles d’exploitation confortables sont la priorité, la sécurité des voyageurs et du fret s’effacent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :