Mini-chronique de la (pas si) lointaine Bureaucrassie Ordinaire

– Bonjour, je souhaiterais obtenir un rendez-vous avec le Docteur W. aujourd’hui, s’il vous reste de la place.
– Un instant s’il-vous-plaît… Vous êtes suivi par le Docteur W. habituellement ?
– Euh, non…
– Ah, alors je suis désolée, mais le Docteur W. ne prend pas de nouveaux patients.

[…]

– Bonjour, je voudrais savoir si je peux avoir un rendez-vous avec le Docteur C. aujourd’hui.
– Eh bien, aujourd’hui, c’est complet pour l’instant, il faudrait rappeler en fin de matinée pour voir si une place se libère. Vous êtes suivis par le Docteur C. ?
– Non, mais…
– Alors je dois vous dire que le Docteur C. ne prend plus de nouveaux patients, désolée…

[…]

– Bonjour, j’aimerais savoir si je peux prendre rendez-vous avec le Docteur M. aujourd’hui ?
– Aujourd’hui, euh… Un instant… Vous êtes dans ses patients habituels ?
– Eh bien, non…
– Je suis désolée, mais il ne prend plus de nouveaux patients…

Bis repetita, sic ad nauseum.

Bienvenue en Fraônce, où si votre médecin traitant habituel, officiel, tamponné et certifié conforme se fait la malle en Suisse (le veinard !), vous êtes marron pour vous faire soigner. Sauf si vous allez à l’étranger ?

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

4 Responses to Mini-chronique de la (pas si) lointaine Bureaucrassie Ordinaire

  1. Eric E says:

    – Bonjour, je voudrais un rendez-vous avec le docteur Z ?
    – Voyons, montrez moi un relevé bancaire ?
    – euhhh
    – Désolé mais le docteur Z ne soigne que les personnes qui peuvent payer….

    ( malheureusement cela arrive aussi en France )

  2. jesrad says:

    Eh oui. C’est pour ça que la dernière des choses à faire c’est de voler les pauvres.

  3. Corwin says:

    Petite anecdote.
    Je bosse en suisse et j’habite en France. Quand j’ai voulu aller chez le généraliste en France pour une bronchite surinfectée bactérienne autodiagnostiquée, file d’attente de 10 personnes (100% grabataires et « nouveaux français »), pas de rendez vous possible, une demi-heure passe, personne ne bouge. Je me casse, pas malade au point de perdre mon temps.
    Au boulot, je me pointe à la médecine du travail, consultation gratuite en moins de 5 min (d’accord c’est une grosse boîte), je ressors avec mon ordonnance pour ce que je lui ai demandé de me prescrire (antibio)et pas trois tonnes de médicaments OTC inutiles.
    J’achète le médoc en France (générique, 4 euros), on fait marcher le commerce des confrères pharmaciens français, le remboursement je m’en tape, pour 4 euros faut pas déconner.
    Apport de mon assurance privée française obligatoire dans l’histoire (et bientôt de la sécu si on me force à changer comme il est prévu) : ZERO.
    Economie réalisée grâce à l’utilisation efficace par mon employeur suisse de la médecine du travail (financée par les performances de l’entreprise): 20 euros de consultation. Pas eu besoin d’arrêt maladie, puisque le toubib suisse n’a pas attendu que je crache des glaires vertes phosphorescentes pour condescendre à me prescrire l’antibio.

  4. jesrad says:

    Merdalor, ils veulent te faire passer de force au régime OSSO ? Les bâtards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :