Second Life et les bonnes occasions de se délocaliser

Quoi ? Moi ? Délocaliser mes bricolages de textures et mes assemblages de prims que j’ai péniblement réussi à vendre à deux péquenots ? Ça va pas la tête…

Et pourtant si.

Depuis que LindenLab a annoncé qu’ils ajouteraient la TVA sur les prix de tous leurs services (tier, LindeX, et charges diverses) proposés aux résidents européens, la question se pose: à partir de quel niveau vaut-il mieux délocaliser sa propre activité pour éviter de payer les taxes et autres prélèvements obligatoires ?

Se délocaliser, c’est plus simple qu’il n’y paraît. Un bon guide (complet et à jour) des paradis fiscaux coûte au plus 45 euros, et les démarches sont très simples.

Comment ?
Commençons par le plus général: la TVA qui s’ajoute à la vente de L$ sur LindeX cause du tort à beaucoup de monde, car il y a beaucoup de Basic Account parmi les résidents européens de la Grille. Ils ne possèdent pas de terres donc la TVA sur le tier ne les concerne pas, mais ça fait quand même mal aux fesses de payer ses L$ 15-25% plus chers que tout le monde, surtout qu’on ne les récupère pas quand on vend ces mêmes L$.

Solution: il y en a plusieurs. On peut acheter ses L$ de la main à la main à quelqu’un qu’on connaît, par exemple. On peut aussi le faire via des sites de ventes classiques du genre « brocante ». Et c’est même légal, y a pas de TVA sur la vente entre particuliers (et en dessous de quelques centaines d’euros en valeur, ça n’est même pas requis de déclarer ces revenus). On peut aussi faire acheter les L$ par une entité dans un pays qui n’est pas concerné par la directive qu’applique Linden Lab, comme Hong Kong, et les racheter à cette entité ensuite. Vous pouvez par exemple acheter vos L$ à SLExchange pour à peine plus cher que le taux officiel du LindeX, donc bien moins que son tarif TTC. Et ça aussi, à ma connaissance, c’est légal.

Ensuite vient le cas du tier, la location des terres auprès de LL. Vous aviez une île privée à 295$/mois ? Du jour au lendemain ce 28 Septembre dernier, ce prix est passé à 353$/mois, ce qui vous fait une désagréable « taxe d’habitation virtuelle » de 694$ par an, près de 480€. Plus du quadruple de la redevance télé… Plus tordu encore, si comme moi vous re-louez les terrains derrière à des non-européens (en leur fournissant en fait un service financier, pour lequel les dispositions fiscales sont différentes), ce sont eux qui se retrouvent taxés par l’U.E. sans représentation (ce qui est illégal aux US !). Eh ben pourtant ça ne gêne pas LL.

Solution: Revendre les terres est la solution « simple ». Bye-bye LL, la plaisanterie a suffi. Sinon, pour ceux que ça rebute, il est possible de confier les terres à un tiers de confiance non-européen, et à défaut de se créer un compte « pseudo-étranger » en utilisant une carte bancaire étrangère et en se connectant sous anonymiseur.

D’où la question: comment se procure-t-on une carte bancaire étrangère ? En ouvrant un compte bancaire à l’étranger. Et comment ouvre-t-on un compte bancaire à l’étranger, sans être résident ? En ayant des relations spéciales si on est chanceux, avec un peu d’efforts et de discrétion si on est déterminé, ou tout simplement en créant une entreprise offshore, qui aura un compte bancaire commercial associé et dont vous détiendrez la (ou les) CB. Bonus: ça vous débarrasse aussi des taxes sur LindeX.

Mine de rien, les frais d’enregistrement et de renouvellement annuel d’entreprise offshore reviennent moins chers que la TVA sur une seule île: au Panama, c’est de l’ordre de 450$, et encore moins dans d’autres pays (renseignez-vous vous même, je ne suis pas spécialiste). Maintenant, imaginez que ces frais soient partagés à plusieurs, et on y économise encore plus.

C’est débile, mais voilà où on en est aujourd’hui: il vaut mieux se lancer dans l’escapade fiscale créative pendant quelques jours que se résigner à payer toujours plus, pour des trucs aussi futiles que jouer en ligne et s’éclater dans un univers virtuel. L’incurie étatique a tellement enflé, et les frais de délocalisation ont tellement dégringolés, que c’est devenu la seule issue rationnelle.

Bientôt sur ce blog, un service de délocalisation simplifié pour vous faciliter la démarche, et pour bien moins que le montant des taxes. Les états causent des problèmes, nous sommes là pour vous en sortir.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :