La liberté n’est pas une fin

Aujourd’hui, dans nos débats continuels sur la praxéologie, répondons à une question posée par de nombreuses personnes: Pourquoi la liberté devrait-elle être considérée comme une fin absolue, mais pas l’égalité ou la défense de la planète ou la pureté de la race ou que sais-je encore ?
Lire la suite

Guerre civile dans le Val d’Oise

77 policiers blessés. Un commissariat, une bibliothèque, deux écoles, un supermarché, un McDo, des concessions automobiles, un bus, un camion, une benne à ordures et soixante-et-une voitures incendiés. Des tirs de fusil. Des journalistes molestés.

Tout ça parce que deux abrutis roulant à fond les bananes sur une moto-cross d’enfant (volée) sans casques se sont tués en s’emplafonnant dans une voiture parce qu’ils n’ont pas respectés une priorité à droite.

Pour moi, une seule explication: ces gens-là adorent la violence et la haine. C’est à peine s’ils se cherchent des excuses.

7 ans de chavisme…

…7 ans de malheurs.

Consolons-nous avec le tube de cet hiver:

Bande de malades !

Pour continuer dans les histoires de procès

Chirac est mis en examen, faites péter le champagne !

Vazy, colle-moi aussi un procès

(Source)

Une excellente idée: prendre sur les profits des entreprises pour financer les retraites

C’est effectivement une superbe solution. Ça porte d’ailleurs un nom: retraite par capitalisation.

Viens le prendre, ton régime spécial

Les vandales ne veulent pas votre bien

Hier matin, une bande de vandales organisés portant uniforme bleu et brassard « FBI » ont pénétré par la force dans les locaux de Liberty Dollar, un fabricant de monnaie en métaux précieux. Ils ont pris leur temps pour piller, armes de guerre à la main, tout ce qu’ils pouvaient: documents, lingots, certificats papier, pièces d’or et d’argent, absolument tout. Ce sont des tonnes de matériel qu’ils ont volées.

Vous avez bien lu: ils ont été totalement cambriolés par des employés du gouvernement, sous la menace des armes. Pendant les six heures que ça leur a pris, ces nombreux employés n’étaient pas occupés à empêcher fraudes, escroqueries, viols, meurtres et autres agressions comme le voudrait une légende idiote mais persistante.
Lire la suite

Il s’appelait Robert Dziekanski

Retenu pendant des heures et des heures aux douanes canadiennes, il voulait juste rendre visite à sa mère. Il ne comprend pas pourquoi on le retient ici. Il était arrivé dans l’après-midi, et il est déjà minuit – il en a plus qu’assez, ça suffit comme ça, ras-le-bol. Alors il attrape un écran d’ordinateur et le jette à terre. Trois employés de l’aéroport arrivent et bloquent la sortie. Robert reste à l’intérieur de la zone de détention sans s’approcher. Et puis quatre gardes de l’aéroport se jettent sur lui, lui assènent un coup de taser et le jettent au sol. Menotté et écrasé par les gardes, il fait des convulsions. Un garde dit « Hit him again »: frappe-le encore. Alors ils le frappent encore d’un nouveau coup de taser.

Il ne respire plus, son cœur ne bat plus. « Code red! » fait l’un des gardes. L’équipe médicale ne parvient pas à le ranimer. Mort pour rien.

L’émergence dans le comportement

Le sujet de l’impact de l’émergence dans le comportement (animal comme humain) semble devenir de plus en plus à la mode. À lire: cet article du NY Times sur l’émergence chez les fourmis de comportements leur permettant de franchir les obstacles et se déplacer au maximum possible de leur vitesse, en troupe (et aussi comment le comportement grégaire des grillons et des criquets est entièrement dû à un effet émergent très simple).

Lisez surtout le passage sur l’échange d’informations décentralisé, quand un requin attaque un banc de poissons seuls quelques-uns de ceux-ci voient le prédateur, pourtant tous réagissent parfaitement, rien qu’en suivant quelques règles de base. C’est ce mécanisme qui est au cœur de la catallaxie, improprement appelée « main invisible » (le scientifique cité dans l’article, lui, dit « On peut comprendre pourquoi certaines personnes y voyaient de la télépathie »). Ce serait aussi de cette manière que fonctionneraient, ensemble, nos neurones.

Mythologie socialiste: le syndicalisme et le droit de grève, des « acquis de gauche » ?

Aujourd’hui, continuons notre (longue) série sur les mythes et légendes de cette étrange religion athée qu’est le socialisme, en soufflant sur l’épaisse poussière qui masque les origines historiques et politiques libérales du droit d’association libre des travailleurs et de cessation de l’activité.
Lire la suite