Poids de la sémantique ?

Quand les Français disent « Il faut », les anglo-saxons disent « Let’s ». Dans le premier cas on en appelle à un « il » omnipotent et omniscient, tandis que dans le second, c’est à chacun de nous de faire preuve de bonne volonté, se retrousser les manches et de s’y mettre.

Doit-on y voir une cause subtile parmi d’autres des différences d’attitude entre ces peuples ?

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

5 Responses to Poids de la sémantique ?

  1. pankkake says:

    Je pense que c’est surtout (mais pas que) une conséquence.

  2. jesrad says:

    Pas impossible. C’est typiquement le genre de truc sur lequel on risque de confondre cause et conséquence.

  3. Ankuetas says:

    Moui, la piste peut mener quelque part finalement, mais à toi de te coltiner le long travail de recherche linguistique pour trouver les évolutions sémantiques de « il faut » et « let’s » durant toute l’histoire et de les remettre dans leur contextes historique, enfin, comme tu dis, « se retrousser les manches et de s’y mettre » koua 😛

  4. Corwin says:

    Let us = laisse(z) nous… ça ressemble plus à une prière adressée à une volonté supérieure pour obtenir son assentiment. Ca ne me surprendrait pas que l’expression soit tirée des premières traductions des textes religieux latin en anglais.

  5. jesrad says:

    On peut aussi le comprendre dans le sens « Allons… », c’est plutôt à ça que je fais référence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :