Le Vénézuéla étouffe…

Pendant que les cadres du Parti font les cakes au volant de gros Hummers, les pauvres Vénézuéliens subissent de nouvelles pénuries (de viande, de sucre, de lait et d’huile) consécutives aux stricts contrôles de prix imposés par Hugo Chavez pour supprimer les profits.

Ça c’est du vrai gros socialisme qui cogne – et pas du social-démocratisme de tapette comme en Europe, qui coule l’économie tout lentement sur des décennies. Au moins, Chavez ne ment pas quand il dit qu’il implémente le socialisme « à marche forcée ». Il en est déjà aux magasins vides et à la dévaluation.

Les gauchistes de tous pays commencent déjà à trouver encombrante leur ex-idole. Vous verrez que bientôt ils l’accuseront d’être un affreux capitaliste à la solde de la CIA.

Publicités

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

10 Responses to Le Vénézuéla étouffe…

  1. jesrad says:

    Toi aussi tu dissèques du gauchiste ?

  2. Bretzelman says:

    c’est toujours triste que ce genre d’expérimentation sociopolitique (inlassablement répétée depuis 1917 avec des conséquences systématiquement identiques en plus) doive se faire au prix de nombreuses vies d’innocentes personnes dont la seule faute est de ne pas s’être manifestées avec force contre leurs dirigeants.

    Je suis déjà impatient de voir quel dirigeant fantoche vont nous trouver les gauchos occidentaux pour nous vendre leur soupe.

  3. Mateo says:

    Mais voyons Martini, tu sais bien que la situation du Vénézuela, c’est la faute à la mondialisation capitaliste ultra-néo-libérale!

    « President Hugo Chavez’s administration blames the food supply problems on unscrupulous speculators […] »

  4. pankkake says:

    Hé c’est qui Martini ?
    Sinon, on sait tous bien que la réalité n’intéresse pas le gauchiste de tout poil, seules les apparences comptent :(.

  5. Mateo says:

    Martini, c’est celui qui a écrit ce billet 😉

  6. Mateo says:

    Je ne croyais pas si bien dire: « L’oligarchie vénézuelienne tente de provoquer une crise alimentaire. Soutenus par Washington, les grands propriétaires du Venezuela ont entrepris de déstabiliser la République bolivarienne en provoquant une crise alimentaire. Un cartel agroalimentaire organise la pénurie. »

    C’est ce qu’écrit Salim Lamrani dans un « article » publié sur Voltaire.net: http://www.voltairenet.org/article145808.html

    Je vous avoue que je n’ai pas réussi à dépasser la lecture du paragraphe d’introduction…

    Le même Salim Lamrani faisait l’apologie de la « révolution sociale » d’Hugo Chávez en mai 2006 dans un torchon appelé « Le Grand Soir »: http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3669

  7. jesrad says:

    Je serais mort de rire s’il n’y avait pas tant de vies en danger.

    Le réseau voltaire… Toujours le même style: on écrit un brulôt incohérent où on invente des complots tirés par les cheveux, à coups d’allusions jamais appuyés par quoi que ce soit, en omettant le moindre fait contradictoire (et surtout en affirmant péremptoirement qu’il n’y a rien de tel), puis on y insère une poignée de faits vérifiables mais sans rapport direct pour donner un air de crédibilité au texte.

    Mais bon, on a remarqué depuis longtemps que la vérité, cette gêneuse, n’avait pas la côte auprès d’eux.

  8. Bertrand Monvoisin says:

    Bretzelman ce type d’expérimentation existe en fait depuis 1793 avec le maximum (contrôle des prix avec passage par la case guillotine en cas de non respect), les assignats et les massacres divers et variés. Lénine s’est largement inspiré de la révolution française, d’ailleurs il a étudié en détail l’extermination des Vendéens, à toutes fins utiles.

  9. Bertrand Monvoisin says:

    La « crise alimentaire » qui frappa l’URSS de 1933 à 1934 résultait sans doute d’un complot Yankee.

  10. Bertrand Monvoisin says:

    Personne n’a expliqué a ces incultes incurables qui était vraiement François-Marie Arouet (Voltaire). Si ils connaissaient ses oeuvres, notamment les « Lettres anglaises » et « Mahomet ou le fanatisme » ils joueraient à Jim Jones et ses joyeux compagnons (eux aussi marxistes).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :