Propriété de soi et commerce d’organes: quelque progrès

Constatant que l’embargo permanent sur le commerce libre du sang n’entraîne qu’une pénurie durable (et mortelle pour les demandeurs, qui se fichent pourtant pas mal de mourir plus tôt et moins pauvres que prévu au nom de la bonne conscience de leurs maîtres), il convient de saluer l’initiative prise par les Etablissements Français du Sang de contourner l’interdiction de rémunérer les donneurs en leur proposant un repas gastronomique de luxe en guise de paiement.

Les donneurs se bousculent, nous apprend la dépêche avec étonnement. Le bruit de martèlement sourd que vous pouvez entendre, c’est James Stacey Taylor et Thomas Sowell qui se frappent la tête par terre.

Je me laisserais bien tenter. L’opération continue jusqu’à Dimanche, elle a lieu de 13h à 19h Place de la Bastille, pour ceux que ça intéresse.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

2 Responses to Propriété de soi et commerce d’organes: quelque progrès

  1. Sekonda says:

    Trop tard, je l’ai donné Dimanche dernier contre un simple pain au chocolat. Je trouve que c’est un bonne initiative des EFS faisant tout de même plus de la communication sur le besoin en sang que sur la non rémunération.

  2. jesrad says:

    Heureusement que personne n’ose ouvertement appeler à « nationaliser » le sang. Brrr 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :