Peut-on vivre sans travailler ?

C’est la question que je me pose après avoir vu, au panneau d’affichage syndical de mon lieu de travail, une photocopie de la couverture du magazine « Le Revenu » titrant en gros « Vivre sans travailler: les pistes, 5 témoignages, etc… ».

J’imagine que nos syndicalistes farceurs l’avaient placé là pour édifier l’employé lambda, persuadé d’être « exploité » et torturé par les interminables pauses café lectures de blogs réunions syndicales réunions de suivi du management visionnage de YouTube heures de travail. C’est ce qui explique sûrement la présence, juste à côté de la photocopie en question, d’un éditorial sur la souffrance au bureau.

Bref, je m’interroge. Je me questionne. Je dubite, même. Mais comment donc diantre serait-il possible d’éviter d’aller au turbin chaque matin ? Ça m’intéresse, puisque ça m’éviterait une bonne heure de transport malodorant et bruyant chaque jour, et m’économiserait bien des efforts dépensés à faire semblant d’être productif.

Est-ce possible ? Voyons…
Lire la suite