Bellegarrigue vit encore

Quelque part dans le désert du Nouveau-Mexique, quelques centaines d’américains vivent suivant le modèle de société déjà décrit et défendu par Saint Anselme Bellegarrigue. Depuis des années et des années, la Mesa fonctionne ainsi, sans autorité locale, sans réglementation, et les voisins se foutent mutuellement la paix, alors même qu’ils n’ont absolument rien en commun (sinon la volonté d’être laissés tranquilles).

Dans un genre similaire, l’île Smith, dans le Maryland se passe de gouvernement depuis trois siècles. Ni police, ni prison, ni impôts. Autrement dit, cette anarchie spontanée est plus stable et plus civilisée que n’importe quel gouvernement dit « démocratique ».

Tous ceux qui croient encore qu’il faut un monopole de la force sur un territoire pour éviter la guerre civile devront bien un jour admettre une bonne fois pour toutes que c’est, au contraire, précisément le monopole en question qui pousse à la guerre civile et crée les problèmes qu’il prétend résoudre.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

3 Responses to Bellegarrigue vit encore

  1. Garbun says:

    Ai envoyé le lien pour cet article dans le commentaire suivant:

    http://blog.tcrouzet.com/2007/06/01/histoire-de-soumission/#comment-29312

  2. jesrad says:

    Il y a tellement d’exemples de communautés ou civilisations sans gouvernement central que je me demande si c’était une bonne idée de se focaliser sur ces deux-ci…

  3. Ping : La revanche des Apaches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :