Les petites pertes font les gros déficits

Voilà, dès demain les transports publics seront gratuits pour les RMIstes. Cette mesure coûtera environ 87 millions d’euros, d’après ses défenseurs.

87 000 000 / 15500 = 5613 chômeurs de plus. Ils vont être contents, ceux-là.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

12 Responses to Les petites pertes font les gros déficits

  1. nicolas says:

    Je comprends pas pourquoi tu divises par 15 500, peux tu m’expliquer?

  2. jesrad says:

    C’est le revenu moyen net des français. Cela représente un emploi moyen, au final, pour la société civile: chaque fois que 15500 euros sont dépensés d’une manière non-destructrice (rentabilité nulle ou positive) ça fait environ un emploi de plus. De même chaque fois que 15500 euros de richesses sont consommées en pure perte par nos esclavagistes favoris, cela détruit un emploi en moyenne.

    Ce type de calcul est expliqué par Michel de Poncins. Chaque fois que 15500 euros sont volés à la société civile pour être consommés de manière futile (ce qu’on voit), cela prive les Français de 15500 euros de dépenses qui leur auraient été, à eux, profitables (ce qu’on ne voit pas), qui auraient donc été une incitation, à hauteur de 15500 euros, de travail supplémentaire, et donc au final, de maintien d’un emploi.

    En d’autres termes, dépenser 15500 euros de plus sur les politiciens ne leur fait pas créer de richesses supplémentaires qui auraient, elles, assez de valeur pour justifier un emploi de plus si elles avaient été dépensées par la société civile directement. Que M. Huchon et ses invités boivent ou pas du champagne dans la prochaine festivité organisée sur les fonds de la Région ne créera pas plus de richesses souhaitées par les Français, qui en retour ne travailleront pas plus pour produire d’autres richesses, qui diminuera l’intérêt du travail, qui etc…

  3. h16 says:

    Petite erreur : 87 millions, c’est le coût estimé de la mesure. Le coût réel sera bien évidemment très supérieur, et, ne l’oublions pas, par construction, appelé à produire du déficit, ce petit champignon goûtu qu’on retrouve par la tonne dans ce genre de programmes. Bilan, nous aurons beaucoup plus de 5000 emplois perdus.

  4. jesrad says:

    Chut, faut pas dire ça, tous ces pauvres RMIstes vont se sentir coupables 😀

    C’est bien pour ça que je précise « d’après ses défenseurs ». Si on applique des critères réalistes, il faut multiplier le coût par quatre: un facteur deux pour le coût de la collecte étatique (Loi de Friedman), et un autre facteur deux pour les effets de bord (Loi de Bitur-Camember).

  5. AB says:

    Rajoutons aussi que si les transports sont gratuits les RMIstes prennent de plus en plus les transports, et de plus en plus de personnes trouveront que le RMI est une bonne situation.

  6. spqr says:

    @Jesrad
    « 87 000 000 / 15500 = 5613 chômeurs de plus. Ils vont être contents, ceux-là. »

    Je n’avais pas pensé à cet aspect de la question, très bien expliqué dans votre commentaire #2.

    De tout façon, j’étais déjà contre pour une question de principe :

    – que l’on distribue des bons de transports gratuits, comme cela existait déjà, à durée et en nombre limités, pour permettre aux chômeurs en fin de droits de se déplacer pour aller à des entretiens de recrutement ou pour faciliter des démarches, d’accord.
    – mais la gratuité totale et illimitée, non ! Non à la possibilité de se déplacer gratuitement pour rien ou pour se balader 😦
    (au frais des autres, en plus 🙂
    Même les RMIstes devraient être contre.

  7. laurett says:

    « – que l’on distribue des bons de transports gratuits, comme cela existait déjà, à durée et en nombre limités, pour permettre aux chômeurs en fin de droits de se déplacer pour aller à des entretiens de recrutement ou pour faciliter des démarches, d’accord. »

    Je ne suis absolument pas d’accord.
    Premièrement, ce n’est pas gratuit, c’est payé par les autres. Autres qui sont également en difficultés financière, faut pas l’oublier…

    Et deuxièmement, personne ne me paye mon transport quand je cherche une mission ou un boulot, alors pourquoi leur payer ? Pourquoi le faire pour une catégorie et pas les autres ? Où fixer la limite ?
    Celà reviendrait moins cher pour tout le monde si ces chômeurs prenaient un petit prêt à la consomation pour assumer leur transport en vue d’un boulot. Après tout, une recherche de boulot, c’est un investissement.

  8. spqr says:

    « Premièrement, ce n’est pas gratuit, c’est payé par les autres.  »

    Si je me relis, je crois bien avoir écrit « au frais des autres, en plus », non ??

    Je ne parlais pas des chômeurs en général : ce sont uniquement des chômeurs en fin de droits(ceux touchant l’ASS ou le RMI : un peu plus de 400 Euro/mois) qui avaient droit à ces bons de tranport gratuits en nombre limités et pas les autres.

    Si je me relis, je crois bien avoir écrit que j’étais pour la gratuité totale, non ??

  9. laurett says:

    « Si je me relis, je crois bien avoir écrit “au frais des autres, en plus”, non ?? »

    Et bien, dans “- que l’on distribue des bons de transports gratuits, comme cela existait déjà, à durée et en nombre limités, pour permettre aux chômeurs en fin de droits de se déplacer pour aller à des entretiens de recrutement ou pour faciliter des démarches, d’accord.” qui a sucité une réaction de ma part, je ne vois écrit nul part “au frais des autres », mais je relirais ça la semaine prochaine avec mes nouvelles lunettes…

    « Si je me relis, je crois bien avoir écrit que j’étais pour la gratuité totale, non ?? »

    Ah bon ? Moi j’avais lu ça : « – mais la gratuité totale et illimitée, non ! »
    Perso, comme je l’ai déjà dit, je suis pour que chacun paye les services qu’il utilise. Ni plus ni moins.
    Surtout que la gratuité totale existe encore moins que la gratuité… Vous aurez beau être pour, ça reste impossible.

    C’est maladif chez vous de revendiquer être d’accord avec quelqu’un tout en écrivant le contraire de ce qu’il exprime et sans l’avoir lu ? Surtout que là où ça devient tordu, c’est que vous vous contredisez d’un commentaire à l’autre.

  10. spqr says:

    Au lieu de : « Si je me relis, je crois bien avoir écrit que j’étais pour la gratuité totale, non ?? » da,s le post 9

    Lire :
    « Si je me relis, je crois bien avoir écrit que j’étais contre la gratuité totale, non ?? » (faite de frappe)

  11. laurett says:

    Une faute de frappe de 5 lettres ?

    Allons…
    En tout cas, vous êtes rigolo… vous devriez faire clown.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :