Propositions économiques de Marie-Ségolène

Voyons ça point par point:

– Hausse des allocations logement visant à limiter à 25% le montant des dépenses de logement pour les ménages modestes
Subventionner plus le logement ne fait que rendre le logement plus cher, c’est idiot. C’est un gâchis de plus qui créera du chômage.

– Construction de 120.000 logements sociaux par an, grâce à une incitation au livret A. L’Etat pourra se substituer aux maires qui n’appliquent pas la loi de Solidarité et Rénovation urbaine (prévoyant 20% de logements sociaux).
– Remettre à la location les logements vacants spéculatifs. Les communes pourront également les acquérir par une procédure exceptionnelle.
– Création d’un service public de la caution pour lever ce frein à l’accès au logement

Elle veut nationaliser le logement ! Que la dékoulakisation commence ! Autre chose: on fait des logements sociaux depuis des années et la situation empire à chaque fois. Ce sera pareil là aussi.

– Conditionner les avantages fiscaux et les aides publiques à une modération des loyers
Sans intérêt. L’argent public qui est gaspillé continuera de sortir de la poche des travailleurs de toute façon.

– Encourager l’accès à la propriété par l’extension des prêts à taux zéro.
Cela ne fera que créer de l’inflation et alimenter la « spéculation immobilière » qu’elle dénonce pourtant, surtout combinée à la caution nationalisée proposée plus haut. Cela va augmenter les loyers et les prix au lieu de les faire baisser, c’est criminel !

– Faciliter l’accession à la propriété facilitée pour les locataires ayant payé pendant 15 ans leur loyer
Si elle parle ici des HLM, alors c’est exactement la même proposition qu’Alternative Libérale. Curieux, du libéralisme dans un programme socialo-communiste !

– Sanction financière pour les communes ne respectant pas « un ratio moyen de un pour 1.000 habitants » pour l’hébergement d’urgence
Les communes paieront avec de l’argent pris aux travailleurs, encore une fois. C’est un gâchis de plus qui créera du chômage.

– Réglementation des tarifs bancaires
Absurde. Elle voudrait tuer le peu de concurrence qui subsiste péniblement dans le secteur bancaire, qu’elle ne s’y prendrait pas différemment. Cela va favoriser les banques aux dépens de tout le monde, et surtout abaisser la qualité des services bancaires (puisque les prix seront « garantis »). Un banquier qui sait que ses concurrents ne peuvent pas faire mieux que lui est forcément poussé à faire moins bien.

– « Service universel bancaire de base favorisant prêts sociaux et micro-crédit » (projet PS)
Ah, le micro-crédit… Avec la tiers-mondisation progressive de la France, on va bien finir par devoir passer par là de toute façon. Même remarque que précédemment pour le « service universel bancaire ».

– Soutenir les 2 millions de PME avec la création de fonds publics régionaux de participation, et en leur réservant une part dans les marchés publics
Prendre des sous aux travailleurs pour ensuite les réinvestir dans les PME est un gâchis qui créera du chômage.

– Faire de la recherche et de l’innovation une des priorités majeures, à augmenter le budget national de la recherche de 10% par an. Tripler la part destinée à la recherche dans les aides aux entreprises, de 5% à 15%
Tout ça ne fera qu’augmenter le prix de la recherche sans l’améliorer. C’est un gâchis qui créera du chômage.

– Création d’une agence nationale de réindustrialisation
Un gâchis de plus qui créera du chômage. La France fait sa transition vers les métiers de service, il faut vivre avec son époque au lieu de vouloir inverser le cours du temps et surtout du développement économique. On est au XXIème siècle, les mines de charbon alimentant la métallurgie, c’est du passé.

– Encourager par des mesures fiscales les entreprises à innover et faciliter leur accès aux financements bancaires
– Favoriser l’investissement avec un taux d’impôt sur les sociétés plus bas si le bénéfice est réinvesti

Je suis pour, à la condition que les dépenses publiques baissent d’autant.

– Soutenir massivement les énergies renouvelables pour atteindre 20% de la consommation en 2020, qui permettra de créer 70.000 emplois et de réduire la part du nucléaire.
Soutenir avec quoi ? Ses petites mains ? Les emplois qu’elle prétend créer le seront forcément au détriment d’encore plus d’emplois du privé: en distordant la demande réelle des citoyens, elle va créer du chômage.

– Encourager les éco-industries par une TVA tendant vers zéro
Je suis pour, mais à la condition que les dépenses publiques baissent d’autant.

– Généraliser l’isolation et les économies d’énergie dans le logement, ce qui permettra de créer 80.000 emplois.
Beaucoup de propriétaires de logements remboursent un prêt et ne peuvent pas se permettre ce genre de dépense, ils n’ont pas non plus le temps de les faire.

– Subordonner les permis de construire à l’adoption d’objectifs de haute qualité environnementale.
Cela va augmenter le prix des logements, réduire la concurrence et diminuer le nombre de nouveaux logements construits, donc aggraver le problème !

– Développer les transports collectifs grâce à un prélèvement exceptionnel sur les profits des sociétés pétrolières.
0) si elle fait ça, Total délocalise en Belgique ou au Lichtenstein dans la minute, et les 12000 employés français n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.
1) subventionner les transports collectifs ne sert qu’à une chose: augmenter le prix du transport collectif, sans changer quoi que ce soit d’autre. C’est un gâchis de plus qui va créer du chômage.
2) les transports collectifs comme les bus, quand ils sont subventionnés, circulent avec moins de passagers, et donc polluent plus, inutilement.

– Négocier une éco-redevance pour transférer le fret de la route vers le rail
Quelle gourde ! Le trafic fret de la route est complètement incompatible avec le rail, son poids-distance typique est plusieurs ordres de grandeur trop élevé ! C’est n’importe quoi. Encore un gâchis qui va créer du chômage.

– Créer un pôle public de l’énergie entre EDF et GDF
Re-fusionner EDF et GDF, mais bien sûr ! Défaire et refaire, après tout, c’est toujours ça de fait, hein ? Gaspillage en vue ! C’est un gâchis de plus qui va créer du chômage.

– Inscrire la croissance et l’emploi dans les statuts de la Banque centrale européenne (BCE). Mettre en place un gouvernement économique de la zone euro « pour une politique de croissance coordonnée »
Les autres pays européens ne veulent pas d’un « gouvernement économique de la zone euro », surtout les pays de l’Est, qui ont goûté directement au résultat cruel et inhumain que cela inflige aux populations. Cela démontre la totale ignorance qu’a Ségolène de la situation réelle de la France dans l’Europe. L’UE se réunit sans la France, mais Ségolène s’imagine pouvoir faire ses quatre volontés et sortir des institutions supra-nationales de sa poche !

– Sortir les dépenses de recherche et d’innovation du chiffrage des déficits à ne pas dépasser dans le Pacte de stabilité.
Les instances européennes ne seront pas dupes pour deux sous. C’est une mesure qui ne sert à rien, en plus c’est trop peu et trop tard pour masquer les engagements de retraite des entreprises publics: nous serons quand même punis sévèrement, et nous devrons quand même cesser de dépenser plus d’argent qu’on n’en a. Ce qui est tout aussi sûr, c’est qu’alors les retraités du service public ne pardonneront jamais sa lâcheté à Ségolène.

– Encourager les contributions des agriculteurs à la fourniture d’énergie (biomasse, agro-carburants, biogaz, fermes éoliennes)
Je suis pour à la condition que les dépenses publiques baissent d’autant.

– Promouvoir une réorientation de la PAC vers les aides agro-environnementales
– Promouvoir une « PAC mondiale » pour organiser les marchés de manière plus équilibrée et donner une vraie chance à l’agriculture des pays en voie de développement.

La PAC est une guerre économique meurtrière menée par les états européens, en particulier la France, qui massacre les agriculteurs du tiers-monde depuis des décennies. Etendre cette horreur économique est tout simplement impossible, puisque le tiers-monde n’en veut pas et a réclamé sa suppression, et puisqu’il n’existe heureusement pas de « gouvernement du monde ». « Organiser les marchés » internationaux est parfaitement utopique, extrêmement dangereux, et surtout c’est d’une arrogance stupéfiante de la part d’une Pimprenelle écervelée pareille. Qu’est-ce qu’elle s’imagine ? Qu’elle va se pointer la bouche en cœur au FMI, ou WTO ou même ne serait-ce qu’à la Commission Européenne et exiger tout ça ? Ils la mettront dehors à coup de pied au cul, oui, toute Présidente qu’elle puisse être.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

5 Responses to Propositions économiques de Marie-Ségolène

  1. Bretzelman says:

    Sympa, elle a pas chômé pour pondre un tel ramassis d’ânneries… Et y avait encore son histoire de camps de concentrations pour les jeunes des banlieues non?

  2. jesrad says:

    Oi, il y a plein d’autres propositions, comme le SMIC à 1500 euros pour mettre les jeunes de banlieue au chômage tout de suite. Comme ça une fois que ces jeunes seront forcés de survivre de manière illégale, elle pourra les envoyer dans des camps de redressement encadrés par des militaires qu’on n’a pas.

  3. Bretzelman says:

    Comment se fait-il que tous les médias du pays se fassent l’écho des stupides propositions de la candidate socialo-communiste et qu’aucun ne se pose la question de savoir comment elle va les financer?

    Est-ce avec l’argent que sa société immobilière lui a fait épargner qu’elle va le faire?

  4. llana says:

    Moi, ce qui me plaît le plus, c’est ça: « Inscrire la croissance et l’emploi dans les statuts de la Banque centrale européenne (BCE) ».
    Mais quelle morgue ! quelle vanité imbécile que de croire que nous , français, nous allons imposer nos lubies au reste de l’Europe !
    Déjà, l’Europe, on a voté contre; donc, les autres pays se réunissent maintenant sans nous pour parler des questions européennes. Notre non à l’Europe, on va le bouffer avec la peau et les pépins jusqu’à la dernière bouchée.
    Quand donc va-t-on arrêter, en France, de vouloir donner des leçons au reste de l’Europe, voire de la planète ? Quand va-t-on comprendre et admettre que notre « modèle social » fait rire tous les autres pays ? Quand va-t-on la fermer et se remettre au boulot ?
    (gros soupir)

  5. llana says:

    Parmi toutes ces propositions, il y a une constante:
    « Création d’un service public de la caution… » = davantage de fonctionnaires
    « création de fonds publics régionaux de participation » = davantage de fonctionnaires
    « Création d’une agence nationale de réindustrialisation » = davantage de fonctionnaires
    « Subordonner les permis de construire à… » = davantage de fonctionnaires
    « Créer un pôle public de l’énergie » = davantage de fonctionnaires

    Toujours plus de fonctionnaires, toujours plus de règlements, de taxes, de carcans divers: bref, son programme, c’est le Catalogue de la Déroute (pour le France, hélas !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :